Bachman-Turner Overdrive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BTO.
Bachman-Turner Overdrive
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie promotionnelle du groupe en 1974.
Informations générales
Autre nom BTO, B.T.O., Bachman and Turner (2009-2014)
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock, hard rock, boogie rock, blues rock
Années actives 19731979, 19832005, 20092014
Labels Mercury Records, MCA Records, Curb Records
Site officiel bachmanandturner.com
Composition du groupe
Membres BTO, B.T.O., Bachman and Turner
Anciens membres Fred Turner
Randy Bachman
Mick Dalla Vee
Marc LaFrance
Brent Howard

Bachman-Turner Overdrive, abrégé BTO, est un groupe de rock canadien, originaire de Winnipeg, au Manitoba. Le groupe est formé en 1973, mais il avait comme précurseur le groupe Brave Belt, appelé également Bachman Turner Bachman.

Le groupe est surtout connu pour les succès Takin' Care of Business, Roll on Down the Highway, You Ain't Seen Nothin' Yet et Blue Collar. Leurs deux premiers albums, Bachman–Turner Overdrive, ainsi que Bachman–Turner Overdrive II sont sortis tous les deux en 1973, puis Not Fragile en 1974, le premier sort dans l'indifférence générale mais les deux suivants ont eu plus de succès. Après son départ des Guess Who en 1970, le guitariste Randy Bachman enregistre un album solo, Axe puis il se reporte sur le nouveau groupe qu'il crée en 1972. Appelé dans un premier temps Brave Belt, le groupe est donc composé de Randy Bachman (chant, guitare) de son compère des Guess Who, Chad Allan au chant et à la guitare, de Fred Turner à la basse et du frère de Randy, Robbie à la batterie.

Après deux albums (Brave Belt I et Brave Belt II), Allan est remplacé par un autre frère de Randy, Tim à la guitare et en hommage au magazine des camionneurs le groupe prend le nom de Bachman Turner Overdrive. Si le premier album BTO sort dans l'indifférence aux États-Unis, comme au Canada d'où est originaire le groupe, le deuxième BTO II est un grand succès avec le hit Takin' Care of Business. Avant la sortie de Not Fragile, Tim Bachman quitte le groupe pour poursuivre une carrière dans la production et il est remplacé par Blair Thornton. L'album est encore un succès avec le single You Ain't Seen Nothin' Yet. En 1977, sortie de Freeways et Randy Bachman quitte le groupe à la fois pour mener une carrière solo et pour son nouveau groupe IronHorse. Il est remplacé par Jim Clench, ex-April Wine et en 1978, le groupe sort encore deux albums Street Action et Rock 'n' Roll Nights, puis il se dissout.

Reformé à la fin des années 1980 comme Bachman Turner Overdrive, avec Randy et parallèlement comme BTO mené par Robbie, d'où une certaine confusion, suivie par des procès pour les droits sur le logo du groupe. Le 29 mars 2014, la formation classique s'est retrouvée pour célébrer leur nomination au fameux Canadian Music Hall of Fame, ils en ont profité pour interpréter le classique Takin' Care of Business.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1971–1973)[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté The Guess Who pendant le pic de leur succès, Randy Bachman se rappelle s'être fait appelé de « malade et [de] raté » et que « personne ne voulait travailler avec [lui]. » L'exception étant Chad Allan, ancien chanteur et claviériste des Guess Who, qui a quitté le groupe quatre ans avant Randy. Les deux acceptent d'explorer de nouveaux horizons musicaux ensemble[1]. Le résultat s'appelle Brave Belt, formé à Winnipeg en 1971 avec le frère de Randy, Robin « Robbie » Bachman à la batterie, et Gary Bachman comme agent artistique. Le premier album des Brave Belt, éponyme, qui fait participer Randy à la guitare et à la basse, ne se vend pas particulièrement bien. Leur label souhaite toujours voir Brave Belt partir en tournée, mais Randy (à la suggestion de Neil Young) recrute le bassiste et chanteur C.F. « Fred » Turner pour jouer aux concerts annoncés[2].

Turner devient alors membre à plein temps pour l'enregistrement de l'album Brave Belt II en 1972. Chad Allan participe au chant sur les morceaux de Brave Belt II, mais quitte le groupe après les enregistrements. En tournée en soutien à l'album, un autre frère Bachman, Tim Bachman, est recruté comme second guitariste les membres pensant qu'être un trio était trop restrictif[2]. Brave Belt II n'atteint également pas de succès notable, et leur tournée est presque annulé[3]

Dans l'autobiographie de Randy Bachman, les racines sonores de BTO sont ancrées dans un concert à Thunder Bay, en Ontario, peu après le départ d'Allan. Un promoteur, qui a désapprouvé les influences country d'Allan, que le groupe jouait en son temps, décide de renvoyer Brave Belt et de le remplacer par un groupe orienté rock originaire de Toronto. Mais ça ne s'est pas réalisé, et le promoteur suppliera Brave Belt de rester pour jouer quelques reprises de rock classique. Alors que le groupe joue Proud Mary, Brown Sugar et All Right Now, la piste de danse s'enflamme et, d'après Randy, « on a directement vu la différence entre jouer de la musique devant des gens assis ou pour des gens qui peuvent se mettre debout pour sauter et danser[1]. »

Après leur renvoi de Reprise Records, Randy vide son compte en banque pour financer une autre session d'enregistrement, et commencer un nouvel album. Le groupe attire l'intérêt et signe au label Mercury Records, ce que Randy Bachman considère comme de la pure chance. Après avoir envoyé des démos, et avoir été rejeté 26 fois (souvent plus d'une fois par un même label), Bachman se préparait déjà annoncer aux autres membres qu'il ne pouvait plus assumer leur salaire[1],[4]

À ce stade, la démo du groupe s'appelait toujours Brave Belt III. Fach convainc le groupe d'adopter un nouveau nom ; un qui pourrait à la Crosby, Stills, Nash and Young qui pourrait devenir l'emblême représentant chaque membre. Alors qu'ils sont en route pour un concert à Toronto, le groupe reprend le terme Overdrive d'un magazine de camions. Après ça, Turner écrira « Bachman–Turner Overdrive » et les initiales B.T.O. sur une serviette. Le reste du groupe adopte le nom[5]

BTO sort son premier album, éponyme, en mai 1973. L'album atteint les frontières américaines, à Détroit[6] et Buffalo et reste dans les charts pendant quelques semaines, malgré l'absence de singles. Blue Collar atteint la 21e place des charts Canadian RPM, mais reste 68e aux US.

Popularisation et succès (1973–1976)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album des BTO, Bachman–Turner Overdrive II, est publié en décembre 1973 et devient un succès majeur aux US (classé 4e en 1974) et au Canada (6e au RPM). Il devait à l'origine s'intituler Adrenaline Rush. Il comprend aussi deux de leurs singles, Let It Ride et Takin' Care of Business. Randy avait déjà écrit depuis longtemps Takin' Care of Business, qui s'intitulait à l'époque White Collar Worker alors qu'il jouait au sein des Guess Who[7].

Tim Bachman quitte le groupe au début de 1974 peu après la sortie de Bachman–Turner Overdrive II. Randy Bachman devenait croyant et déréglait le mode de vie de BTO. Il proscrivait sexe, drogues et alcool pendant les tournées, mais Tim ne tenait pas ces engagements. Il y a également d'autres raisons invoquant son départ. Certains racontent qu'il serait parti pour se marier et voulait étudier l'ingénierie[2]. Mais dans une interview datant de 2002, Robbie expliquera qu'« on lui a demandé de partir. Il n'était plus du calibre de BTO [et] c'était difficile de le supporter. Je crois que le groupe interférait trop dans sa vie[8]. »

BTO continue de tourner longuement en soutien à BTO II, et Tim est remplacé par Blair Thornton. Thornton est un ancien membre du groupe de Vancouver Crosstown Bus. Le premier album de BTO avec cette nouvelle formation, Not Fragile, sorti en 1974, (dont le titre s'inspire de l'album Fragile de Yes), est un vrai succès et atteint la pole position des charts américains et canadiens. Il comprend le hit single You Ain't Seen Nothing Yet[9] et le morceau AOR Roll on Down the Highway.

Sous pression de leur agent artistique qui les poussaient à gagner plus d'argent, BTO enregistre à la hâte Four Wheel Drive en mai 1975, qui comprend le single Hey You. Même s'il atteint la 21e place des charts américains, Hey You devient le deuxième single numéro un de BTO au Canada. La sortie de Four Wheel Drive est suivie par une tournée européenne et nord-américaine durant laquelle BTO joue avec Thin Lizzy, un groupe émergeant également du label Mercury Records. Randy Bachman explique que « Lizzy ouvrait pour nous en Angleterre, mais notre label voulait les faire jouer dans le reste de l'Europe et aux States, alors on a tourné avec Phil et les gars pendant sept à huit mois[1]. »

Le groupe enregistre ensuite et publie Head On à la fin 1975. Cet album comprend le single Take It Like a Man, qui fait participer Little Richard au piano. Head On comprend aussi une composition jazzy de Randy Bachman, Lookin' Out for #1. Leur première compilation, Best of B.T.O. (So Far), est publié en 1976 et comprend des morceaux issus de leur cinq premiers albums. Un single — une version rééditée de Gimme Your Money Please — est issu de l'album. Même s'il atteint la 19e place des charts, la compilation reste la mieux vendue de Bachman–Turner Overdrive en date, et est certifié double disque de platine aux US[10].

Départ de Randy et nouveau BTO (1977–1979)[modifier | modifier le code]

Bachman-Turner Overdrive en concert à Örebro en 1991.

Freeways, leur sixième album, est publié en février 1977, et signale la fin de la formation à succès du groupe. Face aux critiques visant les deux suites de Not Fragile, Randy Bachman milite pour réinventer le style musical de BTO, contre le gré des autres membres. Selon Fred Turner : « depuis qu'il [Randy] a fondé le groupe, tout tournait autour de lui et de Mercury [leur label]. C'est finalement à la période Freeways quand Blair, Rob et moi-même avions dit à Randy qu'on en avait marre, qu'on aimait pas les morceaux qu'on écrivait et qu'il écrivait, et qu'il était de changer tout ça - en particulier depuis que les autres groupes prenaient un an ou deux entre chaque albums, sans en faire deux par an comme on le faisait. Randy a dit que les morceaux iraient et à forcé la sortie de l'album. Dès ors, ça a tué notre formation[1]. »

Des années plus tard, Randy semblera trouver un accord avec Turner[1]. Randy Bachman quitte le groupe après la sortie de Freeways. Il voulait d'abord se consacrer à une carrière solo, mais « il en a été décidé [autrement] par la direction[2] » et sera renvoyé.

Randy est remplacé par le bassiste Jim Clench, ex-April Wine. Le bassiste Turner se met à la guitare rythmique et Thornton devient le guitare soliste. Clench et Turner partagent les chants. Cette formation comprend aussi le batteur Robbie Bachman, et le groupe part en tournée sous le nom de BTO, n'ayant pas trouvé d'accord avec Randy, qui souhaitait garder les droits du nom pour sa carrière solo[7]. Alors que Randy garde les droits du nom Bachman, les autres membres possèdent les droits de BTO et du logo[8]. Und BTO restructuré publie donc Street Action en février 1978, sans succès.

Le groupe sort aussi Rock n' Roll Nights en mars 1979. Il est le premier album de BTO à être écrit par un artiste étranger, Jim Vallance du groupe Prism. Vallance devient leur producteur après le renvoi de Barry Mraz. Mais comme ses prédécesseurs, Rock n' Roll Nights ne se vend qu'à 250 000 exemplaires dans le monde. Il engendre néanmoins un single intitulé Heartaches. Écrit par Turner, il atteint le top 40 au Canada et la 60e place aux US.

Le 3 novembre 2010, Jim Clench meurt à l'hôpital de Montréal après un long combat contre un cancer du poumon en phase terminale[11],[12],[13],[14].

Séparation et réunion (1979–1991)[modifier | modifier le code]

BTO se sépare à la fin 1979, après la tournée en soutien à Rock n' Roll Nights. Randy enregistre son album solo Survivor, en 1978, et forme Ironhorse en 1979. Ironhorse publiera deux albums, Ironhorse et Everything Is Grey, avan de se séparer.

BTO se réunit en 1983. La formation de leur premier album en cinq ans (publié en 1984) comprend Randy et Tim Bachman, Fred Turner, et l'ex-Guess Who Garry Peterson à la batterie. Le frère cadet de Robbie Bachman décline participer, en désaccord avec le nom et le logo[8]. Leur nouvel album, simplement (et sous la confusion) intitulé BTO, est publié en septembre 1984 au nouveau label de Charlie Fach, Compleat. Billy Chapman, leur technicien batterie, contribue aux claviers pendant les concerts. For the Weekend, un morceau de l'album, est publié comme single.

En 1986, ils publient un album album intitulé Live! Live! Live! qui comprend deux nouveaux morceaux, Bad News Travels Fast et Fragile Man. Une version studio de Bad News Travels Fast est utilisée pour la bande son du film Body Slam. Après une tournée avec Van Halen, Randy part et Tim revient brièvement sous le nom de BTO.

En 1988, la formation 1974–77 Not Fragile (Randy, Fred, Blair, Robbie) se réunit à nouveau, prend la route et enregistre plusieurs morceaux. La seule chanson parue avec cette version du groupe s'intitule Wooly Bully, utilisée pour la bande son du film American Boyfriends. Mais à la fin 1991, Randy Bachman quitte le groupe une nouvelle fois.

Période Trial by Fire (1991–2005)[modifier | modifier le code]

Randy Bachman est remplacé par Randy Murray après son dernier départ du groupe en 1991. Cette version reconstituée de BTO (Murray avec Robbie Bachman, Fred Turner et Blair Thornton) tourne entre 1991 jusqu'en décembre 2004. Trial by Fire: Greatest and Latest est publié en 1996.

La rivalité fraternelle entre Robbie et Randy, qui a démarré pendant la réunion de 1984, continue à cette période. Said Randy explique en 1999 : « Ils ont dit, 'On s'appellera juste BTO. Les gens ne verront pas que vous ne serez plus là. » Le problème c'est que BTO s'affiche à la radio, devant la presse, et qu'ils se nomment Bachman-Turner Overdrive. C'est comme le Coke et Coca-Cola, de noms qui vont ensemble[15]. Son frère Robbie répondra, « Randy Murray a sa place nulle part. Il se la ramène[16]. » En 2003, ils sont induis au Canadian Music Hall of Fame.

Retour de Bachman & Turner (2009–2014)[modifier | modifier le code]

Avec une véritable demande frénétique pour voir une rénion de Bachman-Turner, Randy Bachman et Fred Turner annoncent leur retour en décembre 2009 à Winnipeg, leur ville natale. Une tournée 2010 de Bachman & Turner et un nouvel album sont annoncés sur leur site web bachmanandturner.com.

Le 12 septembre 2009, le Winnipeg Free Press rapporte que Randy Bachman et C.F. Turner se réuniront pour jouer des dates en Europe, au Canada et aux US avec le groupe actuel de Randy qui comprend Marc LaFrance à la batterie, Mick Dalla-Vee à la guitare ainsi qu'aux claviers et Brent Howard Knudson à la guitare, sous le nom de Bachman & Turner[17].

Désormais en duo, le groupe publie l'album Bachman & Turner, est publié le 7 septembre 2010 en Amérique du Nord et le 20 septembre 2010 en Europe.

Membres[modifier | modifier le code]

Nouvelle formation[modifier | modifier le code]

  • Randy Bachman - guitare, chant (1973–1977, 1983–1986, 1988–1991, 2009-2014)
  • Fred Turner - basse, chant (1973–1979, 1983–1986, 1988–2005, 2009-2014)
  • Mick Dalla-Vee - guitare rythmique, claviers, chœurs (2009-2014)
  • Brent Howard Knudson - guitare, chœurs (2009-2014)
  • Marc LaFrance - batterie (2009-2014)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Robbie Bachman - batterie, percussions, chœurs (1973–1979, 1988–2005)
  • Tim Bachman - guitares, chœurs (1973–1974, 1983–1986)
  • Blair Thornton - guitares, chœurs (1974–1979, 1988–2005)
  • Jim Clench - basse, chœurs (1977–1979, décédé le 3 novembre 2010)
  • Garry Peterson - batterie, percussions, chœurs (1983–1986)
  • Billy Chapman - claviers (1983–1986)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Bachman-Turner Overdrive
  • 1973 : Bachman-Turner Overdrive II
  • 1974 : Not Fragile
  • 1975 : Four Wheel Drive
  • 1975 : Head On
  • 1977 : Freeways
  • 1978 : Street Action
  • 1979 : Rock n' Roll Nights
  • 1984 : Bachman-Turner Overdrive

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Japan Tour Live
  • 1986 : [ive! Live! Live!
  • 1994 : Best of Bachman–Turner Overdrive Live
  • 1997 : Motorcity Detroit États-Unis Live
  • 1998 : King Biscuit Flower Hour

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Best of BTO (So Far)
  • 1982 : You Ain't Seen Nothin' Yet
  • 1993 : The Anthology
  • 1994 : Best of Bachman-Turner Overdrive
  • 1996 : Trial by Fire: Greatest and Latest
  • 1998 : Takin' Care of Business
  • 2000 : The Millennium Collection: The Best of Bachman–Turner Overdrive
  • 2000 : 20th Century Masters
  • 2001 : The Very Best of Bachman–Turner Overdrive
  • 2005 : Bachman–Turner Overdrive Gold
  • 2013 : Bachman–Turner Overdrive 40th Anniversary

Bachman & Turner[modifier | modifier le code]

- Albums studio :

  • 2010 : Bachman & Turner
  • 2010 : Forged In Rock

- Album live :

  • 2011 : Live At Roseland Ballroom, NYC

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Michael Heatley, « The Turbulent History of Bachman-Turner Overdrive », teamrock.com, (consulté le 9 mars 2016).
  2. a b c et d (en) Gormley, Peter. "BTO (Bachman–Turner Overdrive) Frequently Asked Questions," 7/31/97.
  3. "Driving Music: Bachman–Turner Overdrive, " article sur allpar.com
  4. Interview track on King Biscuit: Bachman–Turner Overdrive, King Biscuit Flower Hour Records
  5. "Bachman–Turner Overdrive Biography" at SongResource.com.
  6. "(en) >Contemporary Musicians/Bachman-Turner Overdrive bio at enotes.com
  7. a et b Gary James interview with Randy Bachman at classicbands.com
  8. a b et c (en) "Behind the Four-Wheel Drive." Mark After Dark interview with Robbie Bachman at newyorkwaste.com
  9. Adam White & Fred Bronson, The Billboard Book of Hits, Billboard Books, (ISBN 0-8230-8285-7)
  10. (en) « RIAA - Recording Industry Association of America », riaa.org (consulté le 28 février 2012)
  11. (en) « April Wine and BTO former bassist Jim Clench dies », Toronto, TheStar.com, (consulté le 25 janvier 2011).
  12. (en) « CBC News – Music – April Wine, BTO musician Jim Clench dies », CBC.ca, (consulté le 25 janvier 2011).
  13. (en) « Lives Remembered – Telegraph – Jim Clench », London, Telegraph.co.uk, (consulté le 25 janvier 2011)
  14. (en) « The Gazette (Montreal) – Obituaries », Legacy.com via MontrealGazette.com (consulté le 25 janvier 2011).
  15. (en) Interview with Randy Bachman at classicbands.com
  16. (en) BTO bio at canadianbands.com.
  17. Rob Williams, « Bachman, Turner takin' care of business », Winnipeg Free Press (consulté le 2 mars 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :