Alan Price

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alan Price
Eric Burdon & the Animals.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
Fatfield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Alan Price Set (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instruments
Orgue (en), pianoVoir et modifier les données sur Wikidata
Labels
Warner Bros. Records (d), Decca Records, Deram RecordsVoir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web

Alan Price (né le à Fatfield, Durham, en Grande-Bretagne) est un musicien britannique, auteur-compositeur et occasionnellement acteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de sept ans, Alan Price apprend seul le piano, puis l'orgue, la guitare et la basse. Fasciné par le jeu du musicien américain Jerry Lee Lewis, il se met au rock 'n' roll avant d'expérimenter le jazz et le rhythm and blues.

Parti à Newcastle, il y crée son propre groupe, The Alan Price Rhythm and Blues Combo. Lorsqu'en 1963 le chanteur Eric Burdon se joint à eux, le groupe est renommé The Animals, et connaît un succès immédiat (notamment The House of the Rising Sun extrait de l'album The Animals sorti en 1964), et part s'installer à Londres.

Alan Price apparaît dans le film Dont Look Back de D. A. Pennebaker consacré à la tournée anglaise de Bob Dylan et il y évoque l'éventualité d'une carrière solo. En effet, malgré le succès du groupe, il annonce officiellement le qu'il quitte The Animals, prétextant sa peur de l'avion.

Il crée alors The Alan Price Set, où il assure claviers et chant, accompagné de Clive Burrows au saxophone baryton, Steve Gregory au saxophone ténor, John Walters à la trompette, Peter Kirtlry à la guitare, Rod « Boots » Slade à la basse et « Little » Roy Mills à la batterie ( qui sera éventuellement remplacé par Alan White), groupe qui connaît un premier succès avec une reprise de la chanson I Put A Spell On You de Screamin' Jay Hawkins, puis avec des pièces comme Simon Smith and His Dancing Bear de Randy Newman, sa propre composition The House That Jack Built, ou Don’t Stop The Carnival de Sonny Rollins.

En 1968, Alan Price dissout le groupe. Il s'est par la suite associé à Georgie Fame, a composé en 1973 la musique du film O Lucky Man! de Lindsay Anderson, a participé aux reformations du groupe The Animals en 1976 et en 1983.

Controverse[modifier | modifier le code]

Seul Alan Price est crédité pour les arrangements de la chanson The House of the Rising Sun. Selon Eric Burdon, c'est simplement parce qu'il n'y avait pas assez de place pour nommer les cinq membres du groupe sur l'étiquette du disque, et le prénom Alan est le premier dans l'ordre alphabétique. Toutefois, cela signifie que seul Price a perçu des droits d'auteur pour ce tube[1] ce qui a laissé une amertume certaine aux autres membres du groupe, qui en ont fait régulièrement état dans diverses interviews; évoquant un désir d'arriver à s'entendre avec Price au moins sur les royalties à venir, car il est indéniable que le succès de la chanson doit beaucoup aux guitares, et à la voix de Burdon, c'est un tout, mais Price leur aurait opposé une fin de non recevoir. Eric Burdon, dans le documentaire de Hannes Rosencher "Rock'n roll animal", plusieurs fois diffusé en France sur Arte, raconte, non sans humour mais aussi avec une nette amertume, que lors de ses concerts, le public lui réclamant toujours The House of the rising sun, il est bien obligé de la chanter, mais que donc l'argent une fois de plus tombe dans les poches de Price.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]