Classic rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le classic rock caractérise la vague rock des années 1960 et 1970, devenue « classique ». Le terme définit au départ un format de programmation radiophonique consacré à la musique rock de cette période. Le format radio est devenu populaire chez la génération des baby-boomers vers la fin des années 1990[1].

Malgré le fait que c'étaient les adultes qui préféraient le rock classique, la musique de ce format a reçu plus de reconnaissance auprès du jeune public avec l'accessibilité de l'Internet et du téléchargement numérique[2]. Plusieurs stations radio du rock classique diffusent aussi un nombre limité de sorties actuelles qui sont stylistiquement compatibles avec « le son » de la station, ou bien par les groupes anciens qui sont toujours actifs et produisent la nouvelle musique[3].

Quelques exemples d'artistes « classic rock » : Elvis Presley, The Beatles, The Byrds, The Doors, David Bowie, Deep Purple, Genesis, Led Zeppelin, Pink Floyd, The Rolling Stones, Steppenwolf, Uriah Heep, The Who, Queen...

Histoire[modifier | modifier le code]

Le format du rock classique a évolué à partir des stations radio AOR qui visaient le public plus âgé par l'inclusion des chansons du passé bien connues à coté des tubes du moment[4]. En 1980 la station radio AOR M105 à Cleveland a commencé à se positionner comme "Le rock classique de Cleveland", en diffusant le mix de la musique rock des années 1960 avec les tubes actuels[5]. De même, WMET s'est appelé "rock classique de Chicago" en 1981[6]. En 1982, l'expert radio Lee Abrams a développé le format "Timeless Rock" qui combinait le AOR contemporain avec les tubes des années 60 et 70[7]. KRBE, la station AM à Houston, a été l'une des premières stations du rock classique. En 1983 le directeur de programmes Paul Christy a conçu un format qui ne diffusait que "l'album rock" des premières années, de 1960 au début des années 70 sans musique actuelle ou les tubes du Top 40[8]. Kim Freeman de Billboard magazine précise que 1986 est normalement cité comme date de naissance du rock classique tandis que les origines du genre remontent aux années précédentes[9]. Vers 1986, le succès du format a conduit à un pourcentage élevé des "oldies" qui constituaient 60% à 80% de la musique diffusée sur les stations album rock[10]. Bien que le rock classique ait été lancé comme un format de niche faisant suite à AOR, vers 2001 il a dépassé l'album rock au niveau national en part de marché[11]. Au milieu des années 1980, le rock classique a été conçu par excellence pour le public masculin adulte âgé de 25 à 34 ans qui est resté son plus grand admirateur jusqu'au milieu des années 90[12]. Le public du format était en train de changer, et peu à peu, son profil démographique s'orientait davantage vers les groupes plus âgés. Vers 2006 les 35-44 ans ont été dominants, et vers 2014 les 45-54 ans ont pris les devants[13].

Magazine[modifier | modifier le code]

Classic Rock est un magazine britannique fondé en 1998[14].

Analyse et critique[modifier | modifier le code]

Le musicologue Jon Stratton découvre la provenance du format en le liant avec l'apparition du canon du rock classique[15]. Ce canon est partiellement provenu du journalisme et des listes rangeant certains albums et chansons qui sont par la suite renforcés dans la mémoire collective et publique[16]. Robert Christgau a dit que le concept du rock classique avait transformé la musique rock en "mythe du rock comme un art qui peut résister à l'épreuve du temps", et croyait qu'il était inévitable que certains artistes rock seraient canonisés par les critiques, les médias majeurs, et par les organismes de l'industrie de musique, comme le Rock and Roll Hall of Fame[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christopher H. Sterling et Cary O'Dell, The Concise Encyclopedia of American Radio, Routledge, (ISBN 9781135176846, lire en ligne)
  2. « USATODAY.com - Kids are listening to their parents Their parents' music, that is », sur usatoday30.usatoday.com (consulté le 8 novembre 2019)
  3. « Radio Station Format Guide », sur web.archive.org, (consulté le 13 novembre 2019)
  4. « Hill, Douglas William, (3 March 1904–16 May 1985) », dans Who Was Who, Oxford University Press, (lire en ligne)
  5. A. W. N. Pugin, « To Jane Pugin London, Friday, 13 June 1851? », dans The Collected Letters of A. W. N. Pugin, Vol. 5: 1851–1852, Oxford University Press (ISBN 9780198713913, lire en ligne)
  6. « WMET 95 and a Half FM (Commercial, 1981) » (consulté le 19 novembre 2019)
  7. Sverker Hylten-Cavallius et Lars Kaijser, « Swedish Prog Rock and the Search for a Timeless Utopia », Oxford Handbooks Online,‎ (DOI 10.1093/oxfordhb/9780190603908.013.12, lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019)
  8. « CIA, Memorandum, Comment on Egyptian Situation, July 13, 1953, Secret, CREST. », sur MEMO 1: Pioneer Orientalist online (consulté le 22 novembre 2019)
  9. (en) Nielsen Business Media Inc, Billboard, Nielsen Business Media, Inc., (lire en ligne)
  10. Layton McCurdy, « Overview », Psychosomatics, vol. 27, no 1,‎ , p. 5–6 (ISSN 0033-3182, DOI 10.1016/s0033-3182(86)72732-1, lire en ligne, consulté le 27 novembre 2019)
  11. Allan F. Moore, Classic rock (ii), Oxford University Press, coll. « Oxford Music Online », (lire en ligne)
  12. « Stark, John, (16 April 1865–6 July 1940) », dans Who Was Who, Oxford University Press, (lire en ligne)
  13. « Why Radio Data Sheet », sur www.rab.com (consulté le 3 décembre 2019)
  14. (en) Site officiel du magazine Classic Rock.
  15. Bennett, Andy, et Stratton, Jon., Britpop and the English music tradition, Routledge, (ISBN 978-1-315-57037-2, 1-315-57037-8 et 978-1-317-17122-5, OCLC 950471646, lire en ligne)
  16. Bennett, Andy, 1963- et Waksman, Steve,, The SAGE handbook of popular music (ISBN 1-4739-1036-6, 978-1-4739-1036-2 et 978-1-4739-1099-7, OCLC 905684575, lire en ligne)
  17. « Robert Christgau: Classic Rock », sur www.robertchristgau.com (consulté le 10 décembre 2019)