Tell (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tell
تلّ (ar)
Relief du Nord de l'Afrique
Relief du Nord de l'Afrique
Administration
Statut politique Région géographique d'Algérie
Capitale Alger
Gouvernement
- Wilayas

Oran, Aïn Témouchent, Mascara, Mostaganem, Relizane, Sidi Bel Abbes, Tlemcen, Chlef, Alger, Tipaza, Blida, Boumerdès, Aïn Defla, Médéa, Bouira,Bejaïa, Tizi Ouzou, Constantine, Mila, Skikda, Annaba, El Tarf, Souk Ahras, Guelma et Jijel
Démographie
Langue(s) Arabe algérien

Langues berbères : Kabyle
Chenoui
Parlers des Beni Snous et des Beni Boussaid

Divers
Fuseau horaire UTC +1

Le Tell algérien (arabe: تلّ, colline, tertre, hauteur), représente le Nord de l'Algérie. On y trouve la majeure partie des terres fertiles du pays. C'est une zone située entre le littoral au Nord et les hauts plateaux au Sud, qui s'étend sur une partie du Nord-Ouest tunisien (régions du Kef et de Siliana).

Géographie humaine et administrative[modifier | modifier le code]

Sur le plan administratif, le Tell est constitué en 25 wilayas sur le total de 48 Wilayas algériennes, les wilayas sont réparties par trois zones géographique : Est, Ouest et Centre[1].

Le Tell regroupe plus de deux tiers de la population algérienne.

Relief[modifier | modifier le code]

Extrême Ouest (Nord-Est marocain)[modifier | modifier le code]

D'un point de vue strictement géographique le Nord-Est marocain constitue le commencement le plus occidental du Tell en deçà de la frontière algéro-marocaine, et se compose du nord vers le sud : d'un chaînon littoral (les Monts des Béni-Snassen, prolongement naturel des Monts des Traras), de la plaine d'Oujda, d'un chaînon d'arrière-pays (les Monts de Debdou, prolongement naturel des Monts de Tlemcen) et est bordé au sud par les steppes de l'Oriental (prolongement naturel des Hautes Plaines algériennes).

Région Ouest[modifier | modifier le code]

La région ouest se caractérise par trois grands ensembles naturels[2] :

Région Centre[modifier | modifier le code]

Le Tell Central est constitué par une chaîne de massifs prolongeant le Tell Occidental et qui se compose du Dahra oriental, l'Ouarsenis, de l’Atlas blidéen, le Titteri et les massifs du Djurdjura en Kabylie. La bordure littorale est dominée par une grande dépression formant la plaine alluviale de la Mitidja et le Sahel algérois[3],[4].

Région Est[modifier | modifier le code]

La petite Kabylie couvre une partie de la région, elle est constituée du Bassin de l’oued Sahel et de deux chaines montagneuses : la chaine des Babor et la chaine des Bibans. Les deux chaines se prolongent, par les monts d'El Kantour, les monts des ouled Kebab, et les monts de Constantine qui côtoient les bassins de Constantine et de Guelma.

La côte est accidentée et présente plusieurs ports. Elle est constituée de trois golfes : golfe de Béjaïa ; golfe de Skikda et golfe de Annaba. Les principaux cours d'eau sont : l'Oued El Kébir, la Seybouse, le Soummam et l’Oued Safsaf[5].

Extrême Est (Nord-Ouest tunisien)[modifier | modifier le code]

Le Nord-Ouest tunisien compose la partie la plus orientale du Tell algéro-tunisien. Les derniers plis des montagnes du Tell sur la frontière tunisienne sont les monts de la Medjerda et les monts de Kroumirie[5]. Dans l'arrière-pays, on trouve la région des plateaux et collines du Kef et de Siliana.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]