Aïn El Turk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec Aïn El Turc, commune de la Wilaya de Bouira
Aïn El Turk
Image illustrative de l'article Aïn El Turk
Noms
Nom arabe عيْن التُرْكْ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Oranie
Wilaya Oran
Daïra Aïn El Turk
Code postal 31300
Code ONS 3109
Indicatif 041
Démographie
Population 35 687 hab. (2009[1])
Densité 912 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 44′ nord, 0° 45′ ouest
Superficie 39,14 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Oran.
Localisation de la commune dans la wilaya d'Oran.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn El Turk

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn El Turk

Aïn El Turk est une commune de la wilaya d'Oran en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aïn El Turk est située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest d'Oran

Créé en 1850, Aïn El Turk, (la fontaine des Turcs) situé à 15 kilomètres d'Oran est à égale distance de Mers-el-Kébir et du cap Falcon, sur la plage dite des Andalous.

Le décret du 11 août 1850 , promulgué le 18 septembre suivant, prescrit la création d'un centre dans la plaine de l'Eurfa. Ce texte stipule: Il est créé dans la plaine de l'Eurfa au lieu dit Aïn-El-Turck un centre de population européenne de 60 feux. Le territoire de la commune sera de 2.650 hectares, 35 ares et 44 centiares. Le 10 septembre 1850 le Ministre de la guerre adresse une dépêche demandant la mise en place de la délimitation et de l'alignement du village. Ce qui, de nos jours, est dénommé le P.O.S. (plan d'occupation des sols) et celui de nivellement sont établis par le Service des Bâtiments civils. Le sol environnant, sur tout le territoire, se compose essentiellement de lentisques, de diss et de palmiers nains, qui occupent même l'emplacement du futur village.

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Aïn El Turk
Mer Méditerranée Mer Méditerranée Mer Méditerranée
Bousfer Aïn El Turk Mers El Kebir
Bousfer Misserghin Oran

Climat[modifier | modifier le code]

Données climatiques à Aïn El Turk.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 8 10 11 12 15 18 21 22 20 16 12 9 15
Température moyenne (°C) 11 13 14 16 18 21 24 25 23 19 15 12 18
Température maximale moyenne (°C) 15 16 18 20 22 25 27 28 26 23 19 16 21
Précipitations (mm) 70 50 30 30 10 0 0 0 10 40 40 60 390
Source : Weatherbase, statistiques sur 25 ans[2].


Toponymie[modifier | modifier le code]

Aïn El Turk signifie littéralement « la fontaine des Turcs ».

les premières famille indigènes de Ain el truck ( les touil, les Bouchiba et les Ali Arbi les Belazrag a trouville.)

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1911 1977 1987 2008 2009
1 374 11 786 21 016 40 000 35 687

Tourisme[modifier | modifier le code]

Aïn El Turk est une importante station balnéaire. Elle donne également son nom à une des plages de la région d'Oran.
L'urbanisation de la côte (à but touristique) a été amorcée par le décret colonial de 1850 portant sur la création du centre. Suivirent trois sites :

  • Trouville en 1900,
  • Bouisseville en 1905 (du nom d'un certain Godefroy Bouisse propriétaire du terrain sur lequel fut construit le faubourg, en bord de mer)[3],
  • Saint Roch sur mer en 1912.

L’ensemble de ces centres regroupait 1 374 habitants en 1911[4].

Ain el Turc sites de Saint-Roch, Trouville et Bouisseville en sept.2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population de la wilaya d'Oran sur le site internet de la DPAT.Consulté le 14/02/2011.
  2. « Aïn El Turk, Algeria », sur www.weatherbase.com (consulté le 20 mars 2011).
  3. Ain-El-Turck La Plage
  4. (fr) Ghodbani Tarik et Semmoud Bouziane, « Urbanisation côtière en Algérie, Processus et impacts sur l’environnement : Le cas de la baie d’Aïn el Turck », Études caribéennes [En ligne], (consulté le 8 mars 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]