Seybouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Seybouse
La Seybouse, région de Guelma, Algérie.
La Seybouse, région de Guelma, Algérie.
Caractéristiques
Longueur 225 km
Bassin 6 471 km2
Débit moyen 11,5 m3/s (Wilaya de Guelma, Wilaya d'Annaba)
Cours
Source confluence del’oued Cheref et l’oued Zenati
· Localisation près de Guelma
Embouchure la Méditerranée
· Localisation près d'Annaba
· Altitude 0 m
· Coordonnées 36° 52′ 01″ N, 7° 46′ 18″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Algérie Algérie

La Seybouse est une rivière du nord-est de l’Algérie formée près de Guelma par l’oued Cheref et l’oued Zenati, son bassin est le plus étendu d’Algérie et ses terres sont des plus fertiles. Elle rejoint la Méditerranée près d'Annaba.

Qualité des eaux de la Seybouse[modifier | modifier le code]

Qualité des eaux de la Seybouse (Année 1998, Source : ANRH)
Élément Taux
Débit 11,5 m³/s
Température 21,41 °C
Acidité 8,21 pH
Saturation en oxygène 36,61 %
DBO[1] 18,33
DCO[2] 124,3
Nitrates (NO3) 5,58
PO4−3 2,29
Ammonium 9,18

Origine du mot Seybouse[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Essayons de traduire le nom de Seybouse destiné à une rivière qui coule pour alimenter la bejjima et les deux symbolisent la fertilité des lieux. Si la seconde tire son nom d’une plante poussant sur ses berges qui signifierait tamer el hindi , en Français Tamarin, qui est lui-même inspiré de l’Arabe, la première par contre relate l’histoire de la mort par noyade d’un prince Numidien qui aimait y nager attiré autant par la pureté de ses eaux que par la beauté de son site. À cette époque, tous les actes de la vie se devaient d’être glorifiés, même funèbres soient-ils, ce qui donnera le nom de ce prince UBUSE à la rivière pour aboutir à : SEIF : qui veut dire en langue berbère : rivière et a -UBUSE : nom de ce noble disparu dans les eaux. Et enfin en combinant les deux mots le lieu et la personne nous obtenons «SEIFUBUSE »qui est devenu à travers les âges «Seybouse ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. demande biochimique en oxygène
  2. demande chimique en oxygène