Taller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taller
Mairie de Taller.
Mairie de Taller.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Dax
Canton Côte d'Argent
Intercommunalité Communauté de communes Côte Landes Nature
Maire
Mandat
Yves Saint-Martin
2014-2020
Code postal 40260
Code commune 40311
Démographie
Gentilé Tallésiens
Population
municipale
606 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 25″ nord, 1° 04′ 18″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 89 m
Superficie 41,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Taller

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Taller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Taller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Taller

Taller est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Tallésiens(nes).

Géographie[modifier | modifier le code]

Taller est un petit village situé dans le Marensin à 18 kilomètres de Dax.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Arraoucs, Barrere, Bel Air, Bourrut, Bourthoumilan, Camin, Castillon, Clucq, hameau traversé par la via Turonensis, Dupouy, Kiyo44, Laborde, Labourd, Lacay, Mancot, Matilot, Morassin, Nord, Ouyé, Peyrot Quillac, Rey, Rouncaou, Aux Tucs, Tucs Bieilhs.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La bataille de Taller a opposé vers 988 le duc de Gascogne Guillaume Sanche à des Vikings ; la victoire du duc affermit considérablement son pouvoir en Gascogne et permit une réorganisation religieuse de son duché. Durant le bas Moyen Âge et l'époque moderne, pèlerins de la Via Turonensis et voyageurs pouvaient trouver du repos dans un relais tenu par des ecclésiastiques. Graphie ancienne : Talleyras.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1968 1989 Paul Fosses ...  
1989 1995 Yves Lafitte ...  
1995 2008 Jean Castagnet ...  
2008 en cours Yves Saint-Martin   Directeur de clinique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 606 habitants, en augmentation de 50,75 % par rapport à 2009 (Landes : 5,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
408 363 332 448 516 523 527 581 594
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
610 641 642 669 603 646 632 606 576
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
572 564 579 536 488 467 453 418 414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
422 396 404 389 396 418 404 559 606
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Société[modifier | modifier le code]

Vote lors des élections[modifier | modifier le code]

Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2012, le dimanche 22 avril, le taux d’abstention à Taller était de 9,98 % (401 inscrits, 361 votants pour 349 exprimés)[5], ce qui est très inférieur à l'abstention nationale (20,52 %) mais également à celle des premiers tours des deux dernières élections présidentielles (respectivement de 14,91 % en 2007 et 22, 47 % en 2002)[5].

Lors de ce scrutin, les Tallésiens se sont exprimés comme suit :

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle de 2012
François Hollande Nicolas Sarkozy Marine Le Pen Jean-Luc Mélenchon François Bayrou Nicolas Dupont-Aignan Philippe Poutou Eva Joly Nathalie Arthaud Jacques Cheminade
34,38 % 25,21 % 15,19 % 13,18 % 7,45 % 2,01 % 1,72 % 0,29 % 0,29 % 0,29 %
Source : site internet du journal L'Humanité et AFP[5]

Ce scrutin montre une percée du Front national ainsi que de l'extrême gauche (surtout à travers le Front de gauche) dans la commune, au détriment d'un François Bayrou qui recule nettement.

Lors du deuxième tour de l'élection présidentielle de 2012, le dimanche 6 mai, le taux d’abstention à Taller était de 9,25 % (400 inscrits, 363 votants pour 337 exprimés)[6], ce qui est très inférieur à l'abstention nationale (19,66 %) mais également à celle des seconds tours des deux dernières élections présidentielles (respectivement de 13,49 % en 2007 et 14,60 % en 2002)[6].

Lors de ce scrutin, les Tallésiens se sont exprimés comme suit :

Résultats du second tour de l'élection présidentielle de 2012
François Hollande Nicolas Sarkozy
62,02 % 37,98 %
Source : site internet du journal L'Humanité et AFP[6]

Ce scrutin montre un très bon report des voix de gauche (mais aussi des électeurs de François Bayrou) en faveur de François Hollande. Le score de Nicolas Sarkozy est en effet inférieur au total additionné des voix UMP et FN du premier tour.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Taller se trouve sur un itinéraire de la via Turonensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. On vient de Onesse-et-Laharie ; l'étape suivante est Dax.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]