Kamtchadales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le peuple kamchadale. Pour la langue kamtchadale, voir Kamtchadale.
Kamtchadales
Description de cette image, également commentée ci-après
Femme kamtchadale avec ses enfans dans son Habit ordinaire (Jean-Baptiste Tilliard, vers 1768)
Populations significatives par région
Population totale 2293 (2002)
Autres
Langues Kamtchadale
Religions Chamanisme, animisme
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de répartition

Les Kamtchadales sont les membres d'un peuple originaire de la péninsule du Kamtchatka, dans l'Extrême-Orient russe.

L'origine des Kamtchadales est complexe. C’est essentiellement l’ouvrage Histoire et description du Kamtchatka de Stepan Kracheninnikov, un des membres de la deuxième expédition du Kamtchatka ordonnée par la tsar Pierre le Grand et conduite par Vitus Béring, qui a fait connaître ce peuple. Cependant, les Kamtchadales décrits par Kracheninnikov sont surtout des Itelmènes auxquels les colons russes, arrivés au XVIIe siècle, ont donné le nom de kamtchadaly, littéralement : « habitants du Kamtchatka ».

Les descendants de ces colons — métis issus des unions avec les femmes indigènes — forment au cours des siècles suivants un groupe « ethnique » à part, lequel, pour se distinguer des Itelmènes, des Koriaks et des autres peuples de la péninsule, se sont approprié l’ethnonyme « Kamtchadales ». Comme la plupart d’entre eux, ils continuent à mener un mode de vie basé sur l'utilisation des ressources renouvelables. Ils revendiquent, à l’avènement de la perestroïka, leur « autochtonie » pour jouir des mêmes droits sur les quotas de pêche que les Itelmènes. C’est ainsi que, le 24 mars 2000, les Kamtchadales sont parvenus à se faire reconnaître en tant que groupe ethnique et leur nom a été ajouté à la liste des « minorités du Grand Nord », qui comprend désormais 40 peuples.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean Chappe d'Auteroche, Voyage en Sibérie fait par ordre du roi en 1761 , contenant les mœurs, les usages des Russes et l'état actuel de cette puissance, la description géographique et le nivellement de la route de Paris à Tobolsk, l'histoire naturelle de la même route, Debure père, Paris, 1768, tome 2
  • John Dundas Cochrane, Récit d'un voyage à pied à travers la Russie et la Sibérie tartare, des frontières de Chine à la mer Gelée et au Kamtchatka, Ginkgo, Boulogne, 2007. (ISBN 978-2-84679-008-6). Traduit de l'anglais par F. Pirart et P. Maury (cette traduction est la 1re faite en langue française). Titre original : Narrative of a pedestrian journey through Russia and Siberian Tartary, from the Frontiers of China to the Frozen Sea and Kamtchatka, Édition John Murray, Londres, 1824.

Articles connexes[modifier | modifier le code]