Son Gohan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Grand-père Son Gohan.
Son Gohan
Personnage de fiction apparaissant dans
Dragon Ball.

Nom original 孫悟飯
Alias Gohan
Sangohan
Great Saiyaman
Guerrier intergalactique
Naissance 757, Terre
Origine Terre
Décès 774 (Boo)
780 (alternatif) (C-17 et C-18)
Sexe Masculin
Espèce Mi-Terrien mi-Saiyan
Cheveux Noirs
Dorés (Super Saiyan et Super Saiyan 2)
Yeux Noirs
Verts (Super Saiyan)
Bleu-Verts (Super Saiyan 2)
Activité Guerrier, lycéen, justicier masqué
Technique(s) Voir les techniques
Famille Baddack (son grand-père paternel)
Gine (sa grand-mère paternelle)
Gyumao (son grand-père maternel)
Son Goku (son père)
Chichi (sa mère)
Son Goten (son petit frère)
Videl (sa femme)
Pan (sa fille)
Son Goku Junior (son arrière arrière-petit-fils, seulement dans GT)
Raditz (son oncle paternel)
Mr Satan (son beau-père)
Entourage Piccolo, Krilin, Dendé, Vegeta, Bulma, Trunks
Ennemi de Boo, Cell, Cell Junior, Freezer, Ghourd, Nappa, Reacum

Créé par Akira Toriyama
Voix (ja) Masako Nozawa
(fr) Brigitte Lecordier et Jackie Berger (enfant), Marc Lesser, David Lesser, Patrick Borg et Sébastien Desjours (adulte)
Séries Dragon Ball Z
Dragon Ball GT
Dragon Ball Z Kai
Dragon Ball Super
Première apparition Magazine de prépublication : #196
Manga : vol. 17
Anime : ép. 1
Dernière apparition Manga : vol. ?
Anime : ép. ?
Éditeurs Glénat

Son Gohan (孫悟飯, Son Gohan?), également typographié Sangohan et connu sous son pseudonyme de super-héros du Guerrier intergalactique, est un personnage de fiction créé par Akira Toriyama dans le manga Dragon Ball en 1984. Il apparaît pour la première fois dans le Weekly Shōnen Jump le 24 octobre 1988.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Son Gohan est le fils de Chichi et de Son Goku, et devient plus tard le frère aîné de Son Goten. Il a été baptisé ainsi en mémoire du grand-père adoptif de Goku. Poussé par sa mère à se consacrer à ses études dès son plus jeune âge, il fait preuve d'une intelligence remarquable. En contre-partie, il n'a pas le droit de pratiquer les arts martiaux aussi intensément que son père car sa mère l'en empêche.

Les Saiyans et Freezer[modifier | modifier le code]

À l'âge de quatre ans, lorsque son père l'emmène chez Kamé Sennin pour le présenter à ses amis, Son Gohan est enlevé par son oncle, Raditz, le frère de Son Goku, pour forcer celui-ci à combattre avec lui mais Son Goku, aidé de Piccolo, parvient à le sauver en se sacrifiant pour battre Raditz. Ils meurent transpercés par un Makankosappo de Piccolo, seule solution pour battre Raditz, plus fort qu'eux. Après ça, voyant que Gohan possède en lui un extraordinaire potentiel de combat lorsqu'il se met en colère notamment pendant le combat contre Raditz, Piccolo décide alors de l'entraîner pendant un an avant l'arrivée des Saiyans Vegeta et Nappa, plus terribles que Raditz. Pour voir son potentiel, Piccolo lancera Son Gohan contre un pan de montagne ; celle-ci sera littéralement désintégrée par sa peur transformée en colère (ce qui laissera Piccolo bouche bée).

C'est ainsi que pendant plus de six mois, Son Gohan est laissé à son propre compte en plein désert, où il apprend peu à peu à se débrouiller à travers des épreuves douloureuses, et où il acquiert une grande maîtrise de son corps. Il se transforme en Oozaru pour la première fois. Constatant ses progrès, Piccolo décide ensuite de l'entraîner au combat pendant les mois restants[1].

Pourtant, lorsque leurs ennemis arrivent sur Terre, Son Gohan est trop impressionné pour avoir le courage de se battre contre Nappa, mais lorsque Piccolo lui laisse une deuxième tentative pour vaincre Nappa (il y a eu une pause de 3 heures, car Vegeta voulait attendre l'arrivée de Son Goku), il démontrera enfin du courage et le gardera pour le reste de la série. Par la suite Piccolo se fera tuer en protégeant Gohan ce qui déclenchera en lui une terrible colère, mais insuffisante. Nappa sera finalement vaincu par Son Goku peu après, et Végéta l'achèvera le considérant « incapable ». Finalement, Krilin, Son Goku et lui arriveront par la suite à mettre en échec Vegeta au bout d'un très long combat.

Son Gohan partira alors avec Bulma et Krilin sur Namek pour récupérer les Dragon Balls quelque temps plus tard. Il se rend chez le grand chef des Nameks qui libère son potentiel de combat. Il est malgré tout impuissant face au Commando Ginyu et contre Freezer mais son potentiel augmente encore plusieurs fois.

Adolescence et majorité[modifier | modifier le code]

Face à Cell[modifier | modifier le code]

C'est contre Cell que la vraie puissance de Son Gohan se révèle. Au seuil de l'adolescence, il se rend accompagné de son père dans la salle de l'Esprit et du Temps et s'y entraîne sans relâche. Au cours de ce séjour, il réussit à se transformer en Super Saiyan, ce qui n'est toutefois pas encore suffisant pour vaincre Cell. De retour sur Terre, Son Goku, épuisé par son combat contre Cell, désigne alors son fils pour affronter le monstre. Mais Gohan n'en vient pas immédiatement à bout, inhibé qu'il est par sa haine de la violence. C'est seulement lorsque Cell le provoque en envoyant les Cells Junior attaquer ses amis qu'il se met véritablement en colère. En effet, après le sacrifice de C-16, lequel lui enjoint de se laisser aller à la rage, il parvient finalement à dépasser le niveau de simple Super Saiyan et se transforme alors en Super Saiyan 2. Sa puissance devient brutalement démesurée, lui permettant de surclasser complètement Cell. Toutefois, cette transformation modifie aussi sa personnalité. Ne profitant pas de sa nette domination pour tuer immédiatement Cell, il prolonge au contraire le combat par cruauté, incapable de contrôler sa colère. Complètement impuissant, Cell décide alors de se faire exploser et d'emporter la terre avec lui. Son Goku se sacrifie in-extremis en se téléportant avec Cell hors de la Terre, au prix de sa vie. Mais Cell a survécu au combat et est bien plus puissant qu'avant, il n'hésite pas à tuer Trunks une fois sur place, ce qui mit en colère Vegeta qui partit venger son fils mais il ne fait pas le poids et il se fait vite terrasser, mais sur le point de se faire éliminer, Son Gohan intervient et prit le coup de Cell à sa place, résultat: il est gravement blessé sur la main gauche et par conséquent, il est à moitié affaibli. C'est alors que Son Goku communique avec son fils, depuis l'au-delà, pour lui donner des ordres et des conseils, afin que ce dernier ne se démotive pas et remporte le combat. La solution marche et Son Gohan parvient à se débarrasser de Cell grâce à un Kamé Hamé Ha colossal avec sa main droite et ceci, grâce à une diversion de Vegeta[1].

Le 25e Tenkaichi Budokai et l'apparition de Boo[modifier | modifier le code]

Son père mort, durant plusieurs années, Son Gohan ne s'entraîne quasiment plus, se consacrant davantage à ses études, sous les ordres incessants de sa mère. Il en perd même un peu de sa puissance, et s'amuse de sa force en agissant en tant que justicier masqué tout en suivant ses cours au lycée Orange Star, l'école de Mr Satan. Ce guerrier porte le nom de Great Saiyaman. C'est le nom du justicier masqué officiant à Satan City. Il s'agit en réalité de Son Gohan en parodie de héros de sentai d'où sa manie de faire des chorégraphies complexes, inutiles et qui se font juger de ridicules par tout le monde, y compris les amis de Son Gohan. Il cache son identité grâce à un déguisement fourni par Bulma afin qu'il puisse remplir son rôle de défenseur de la justice tout en allant au lycée incognito. Il y rencontre Videl, laquelle le pourchasse sans cesse car le soupçonnant d'être ce justicier qu'il récuse être. Great Saiyaman ne gardera cependant pas longtemps son identité cachée car Videl le reconnait à sa voix. L'ayant finalement démasqué, elle lui apprend l'organisation imminente d'un nouveau Tenkaichi Budokai, le 25e. Contraint par Videl, Son Gohan décide alors de s'y inscrire. Durant celui-ci, il lui est interdit de porter une protection. Il utilise donc un bandeau et des lunettes de soleil au lieu de son casque pour cacher son visage. Mais le bandeau se déchire lorsque Son Gohan s'énerve devant le cruel combat entre Videl et Spopovitch et il est finalement reconnu par ses camarades de classe alors qu'il s'apprêtait à affronter Kibito. Mais les événements tournent mal et il part en compagnie de Son Goku (revenu sur Terre pour une journée), Krilin, Vegeta, et Kaio Shin pour empêcher Babidi de réveiller le terrible Boo. Gohan affronte Dabra avec qui il fait jeu égal mais le combat est interrompu par ce dernier qui a vu en Vegeta un serviteur de luxe pour son maître Babidi. Tandis que Goku et Majin Vegeta s'affrontent, Son Gohan et Kaio Shin essaient en vain d'empêcher le retour à la vie de Boo mais le Super Saiyan est facilement vaincu par la puissance démesurée de la créature. À la suite de cela, il est laissé pour mort un bon moment.

Kaio Shin et Kibito finissent par le retrouver et l'emmènent sur la planète sacrée des dieux, le Kaioshinkaï, pour le préparer à affronter Boo. Son Gohan y accomplit l'exploit de déterrer la Z-Sword, une épée sacrée censée lui conférer un pouvoir immense et donc lui permettre de tuer Boo. Mais en la brisant involontairement contre un bloc de Katshin, le métal le plus dur de l'univers, il libère en fait le doyen Kaio Shin enfermé dans la Z-Sword.

Ce dernier, au cours d'une interminable séance de méditation, développe le potentiel de Son Gohan au-delà de ses limites. À la suite de cette cérémonie, Son Gohan acquiert une force phénoménale qui lui permet de dominer aisément Boo. Pour utiliser sa nouvelle puissance, le doyen lui explique qu'il doit faire comme s'il se transformait en Super Saiyan[2], la seule différence étant qu'il conserve physiquement son état normal. Alors qu'il est sur le point de vaincre le monstre sous les yeux de Trunks, de Son Goten et de Piccolo, Boo simule une auto-destruction afin de prendre la fuite. Le temps d'un répit, le monstre réapparaît et utilise une ruse pour absorber les corps de Piccolo et des enfants fusionnés. En absorbant la puissance de Gotenks et l'intelligence de Piccolo, il retourne la situation à son avantage et devient plus puissant que Son Gohan pourtant au-delà de son maximum de potentiel. Son Gohan est surclassé par Boo. Sur le point de se faire tuer, il est sauvé par Dendé qui soigne rapidement ses blessures et par Son Goku qui est ressuscité grâce au sacrifice du doyen. Avec les potalas en main, il tente de fusionner avec Son Gohan mais ce dernier est à son tour absorbé par Boo.

Finalement, la situation tourne en la faveur de son père lorsque Vegeta revient sur Terre du royaume des morts par l'autorisation du roi Enma pour combattre à nouveau Boo mais Vegeta n'a aucune chance face à la dernière transformation de Boo et se retrouve obligé de fusionner avec son rival grâce aux potalas pour lui tenir tête: cela signe l'apparition du tout puissant Vegetto.

Plus tard, Son Gohan avec Trunks, Son Goten et Piccolo sont finalement sauvés par Son Goku et Vegeta qui ont perdu leur fusion, infiltrés à l'intérieur de Boo, mais provisoirement car quelques instants plus tard Boo fait exploser la Terre et seuls Son Goku, Vegeta, Dendé, Mr Satan et s'en sortent.

Cependant, Vegeta demande à Polunga, le dragon sacré de Namek de redonner à la Terre son état initial et de ressusciter tous ses habitants. Son Goku réussit ensuite à vaincre Boo grâce à l'immense quantité d'énergie réunit par les habitants pour former le Genki Dama et ramène ainsi les jours de paix sur Terre. Par la suite, Son Gohan devient le savant qu'il a toujours voulu être (à plus forte raison, celui que sa mère voulait qu'il devienne) et se marie avec Videl.

Beerus, le dieu de la destruction[modifier | modifier le code]

Quatre ans après la défaite de Boo, Son Gohan vit des jours heureux avec son épouse Videl et poursuit ses études.

Bulma organise une fête pour son anniversaire sur une croisière de luxe et invite tous les amis de Son Goku à prendre part à la fête. Son Goku, ayant complètement oublié l'anniversaire de Bulma, partit s'entraîner sur la planète du Kaïo du Nord.

Au cours de la fête de Bulma, deux étrangers font leur apparition et prétendent être des connaissances de Vegeta, il s'agit de Beerus, un dieu de la destruction accompagné de Whis, un ange et son assistant. En effet, ils étaient à la recherche d'un Saiyan qu'on appelle un dieu Super Saiyan, et sans indice, ils ont débarqués sur Terre pour poursuivre leur recherche.

Aussitôt venu, le dieu de la destruction ne faisait comme si de rien n'était, profitant de l'ambiance de la fête pour savourer les délicieux repas que la Terre regorge. Mais Vegeta était accablé de peur, en le voyant, pour deux raisons: la première, il s'était montré orgueilleux envers le défunt père de ce dernier par le passé, le roi Vegeta et la deuxième, le dieu avait déjà atterri quelques instants avant son arrivée sur Terre sur la planète du Kaïo du Nord pour interroger Son Goku sur le Super Saiyan Divin, et sans résultat, il mène un petit duel contre Son Goku sur la demande de ce dernier et s'achève par la défaite du Saiyan: en seulement deux coups, le dieu remporte le combat. Mis au courant plus tard de la situation de son rival après le combat, Vegeta se sentit très impuissant et décide de ne pas mettre le dieu en colère au risque de perdre définitivement la Terre.

Mais malheureusement, Beerus se frotte à la grosse avarice du gentil Boo alors qu'il profitait avec Whis de chaque repas, et là, se mit en colère pour de bon, déchaîne sa puissance et révèle sa véritable identité aux yeux de tous. Il maltraite primo Boo, et Son Gohan qui prend part au combat, se fait frapper en même temps que son compère. S’ensuivent C-18, Tenshinhan, Piccolo et Gotenks, qui s'acharnent sur Beerus, tandis que Whis cherche de son côté de la nourriture à emporter sans participer au moindre combat, mais sont vite repoussés. Bulma furieuse de voir la pagaille que Beerus a semé sur sa fête, lui donne une claque que Beerus lui donne aussi à son tour et l'assomme par conséquent. La colère que Vegeta ressentit à ce moment en voyant sa femme évanouie, suffit pour prendre quelques moments un léger avantage sur le dieu qui paraît invincible mais le Saiyan aussi est défait.

S'apprêtant à détruire la Terre, Son Goku fait son apparition via la Téléportation et demande quelques instants de répit au dieu, le temps d'invoquer Shenron avec les Dragon Balls pour trouver le Super Saiyan Divin. Shenron, prit de peur à la vue de Beerus, et déclare que le Super Saiyan Divin est aussi une légende comme le Super Saiyan, mais qu'il existe un rituel qui permet d'en devenir un: "Si cinq Saiyans au cœur pur transmettent tous leur énergie à un sixième Saiyan, alors le Super Saiyan Divin sera né".

Sans perdre de temps, les Saiyans entamèrent le rituel mais se retrouvent en manque d’effectif dès cet instant risqué (en comptant Vegeta, Son Goku, Son Gohan avec Trunks et Son Goten), c'est à ce moment-là que Videl déclare à tous qu'elle est enceinte: l'enfant étant une démi-Saiyanne et une démi-humaine, tout comme le père qui n'est autre que Son Gohan, Videl peut donc participer au rituel de la naissance du Super Saiyan Divin. Ils décident tous que Son Goku devrait être le dieu Super Saiyan, et réussissent le processus.

Il assiste avec tous ses compagnons au combat mené par son père contre le dieu de la destruction, ils n'arrivent pas à ressentir le ki de Son Goku désormais devenu un dieu Super Saiyan et vidés de leur énergie, ils ne peuvent que suivre le combat à bord de la navette de Bulma.

La résurrection de Freezer[modifier | modifier le code]

Quelque temps plus tard, l'enfant de Son Gohan naît et il s'agit d'une fille qu'ils nomment Pan. Dès cet instant, Gohan change son look : il n'a plus sa coupe courte et hérissée, mais dispose d'une coupe courte plus conventionnelle ou ses cheveux sont plus aplatis, il porte constamment des lunettes et physiquement, il n'est plus aussi musclé qu'avant.

Un jour, il remarque avec Piccolo, la présence de Shenron dans un coin très reculé de la ville où il est. Il s'agit de la bande de Pilaf qui a réunit les Dragon Balls pour demander au dragon d'exaucer chacun leur vœu, mais deux hommes de l'armée de Freezer se dirigent sur Terre à la recherche de ces Dragon Balls afin de ressusciter Freezer mais le corps de Freezer étant découpé en morceaux auparavant par Trunks du Futur, le général Sorbet et Tagoma emmènent les morceaux entiers de Freezer à l'intérieur de leur vaisseau pour le reconstituer entièrement.

Quelques mois plus tard, Jaco le patrouilleur intergalactique vient prévenir Bulma, que Freezer est sur le point de venir sur Terre, avec toute son armée entière. Mis au courant de la situation, sans plus tarder, Son Gohan se rendit sur le lieu d'atterrissage de Freezer accompagné de Piccolo, Krilin, Tenshinhan, Kamé Sennin qui a reprit les combats ainsi que Bulma et finalement Jaco.

En l'absence de son père et Vegeta qui s’entraînent avec Whis dans la concession de Beerus, il sera le principal défenseur de la terre. Il est en effet avec le guerrier présent sur Terre le plus puissant à ce moment-là. Son Gohan combat Shisami contre qui il ne sentait la moindre douleur avant de se faire lâchement attaquer de derrière par Tagoma tuant par l'occasion Shisami et blessant par l'occasion Gohan mortellement. Remis vite sur pied, il combat Ginue qui était autrefois enfermé dans le corps d'une grenouille par la faute de Son Goku et qui échange donc son corps de grenouille avec celui de Tagoma. Il se fera dominer jusqu'au moment où il se transforme en Super Saiyan et vainc son adversaire avec aisance, mais ne le tuera pas. Il lui dit alors de quitter la terre et de ne jamais revenir, ceci rappellera à Freezer de mauvais souvenirs concernant son premier affrontement avec Son Goku sur la planète Namek.

Il s'énerve et mitraille Son Gohan de coups de rayon à plusieurs endroits. Une fois Freezer prêt à achever le Saiyan, Piccolo s'interpose et y laisse la vie. La colère que Gohan ressentit dès cet instant, lui permit de déployer une puissance suffisante pour que son père qui a terminé son entraînement, étant en train de se concentrer afin de pouvoir se téléporter sur terre, puisse sentir son aura et le sauve ainsi in-extremis.

Dès lors, son père et Vegeta affrontent le tyran qui déploie toute une puissance bien supérieure à l'époque où il était sur Namek, avec laquelle il tue tous ses soldats et utilise une nouvelle transformation appelée Golden contre Son Goku.

Après la défaite totale de Freezer, Piccolo est ressuscité grâce à Polunga, le dragon sacré de Namek aussitôt que Son Gohan fut soigné, il part aussitôt vers Piccolo pour lui demander de l'aider à reprendre l'entraînement, car il estime pour lui, la meilleure condition possible est qu'il puisse être capable de protéger ceux qu'il aime par dessus tout: Pan et Videl.

(Note: Dans le film Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ avec une logique un peu parallèle à l'histoire, Tagoma est éliminé au début de l'histoire par Freezer. C'est donc Shisami, un autre guerrier d'élite de l'armée restante de Freezer que Son Gohan affronte et vaincra d'un seul coup).

Retrouvailles avec le Trunks du futur[modifier | modifier le code]

Dans le futur, où Trunks vit en paix. Un nouvel ennemi plus terrible que ceux qu'il a eu à affronter, sème le chaos et tue par conséquent, la Bulma de cette époque. Trunks se sentit impuissant face à cet ennemi et se retrouve obligé de chercher de l'aide en faisant un saut dans le présent.

Dès l'instant où il vient dans le présent, il fut soigné aussitôt par Bulma et s'en prend à Son Goku, car le nouvel ennemi avait les traits de Son Goku et se faisait appeler Black Goku.

Plus tard, il partit rendre visite à Son Gohan dans son institut, car il souhaitait voir ce que son mentor (dans le futur alternatif) était devenu depuis la dernière fois qu'ils se sont vus après leur victoire sur Cell et sera choqué par l'état de la puissance qu'il possède actuellement depuis qu'ils se sont quittés.

Trunks ne lui parle pas de la raison de son retour dans le présent, mais il apprit bien plus tard ce qui se passait réellement dans son époque lorsque son père et Vegeta se sont fait battre, dans un premier temps, par cet ennemi redoutable en combattant dans le futur, et sera anéanti de ne pas pouvoir aider son compagnon dans l'épreuve qu'il traverse, à cause de l'état inférieur de sa puissance actuelle.

Plus tard, lorsque Vegeta et son père retournent dans le futur pour soutenir Trunks dans son combat, ils prirent le dessus et parviennent à retourner la situation en leur faveur.

Lorsque Trunks revient dans le présent pour faire ses adieux, Son Gohan accompagné de Piccolo rattrape à temps Trunks avant qu'il ne parte pour de bon, et lui redonne du courage en lui disant par ces mots: Porte-toi bien !.

Le Tournoi du Pouvoir[modifier | modifier le code]

Le roi Zeno organise un tournoi universel dans lequel vont s'affronter 80 combattants de huit univers parmi douze univers existants dans toute la galaxie. Le tournoi se déroulera dans une planète appelée Le Monde du Vide où sera bâtie une immense arène sur laquelle le tournoi se déroulera.

Son Gohan fera partie des dix combattants de l'univers 7 sélectionnés pour participer au tournoi du Pouvoir. L'enjeu du tournoi est la destruction des univers si tous les combattants de chaque univers présents sur l'arène sont tous éliminés, du premier jusqu'au dernier.

Il accompagne d'abord son père et le gentil Boo à un combat d'exhibition contre l'univers 9. Gohan affrontera Lavender, deuxième frère du "Trio de Dangers" composé également de Basil et de Bergamo. Gohan mène le début du combat à son avantage, mais Lavender se sert de sa capacité de création du poison pour bloquer la vue du Saiyan. Ne pouvant ressentir le ki de son adversaire, Son Gohan se transforme en Super Saiyan afin d'utiliser la puissance dégagée comme un radar. Il finit par vaincre son adversaire, mais s'écroulera juste après à cause du poison qui a déjà recouvert la partie entière de son corps, résultant en un match nul.

Plus tard, il se prépare avec son mentor Piccolo pour le tournoi et débloque à nouveau le potentiel qu'il avait eu auparavant au Kaïoshinkaï. Il ira défier son père dans un combat sans merci pour évaluer ses capacités. Le combat sera très violent mais Son Gohan finira par lâcher prise face à la puissance du Super Saiyan Bleu accouplé à l'aura de Kaïo de son père, mais ce dernier sera très fier des progrès remarquables dont faisait preuve son fils. Il le désigne également alors en tant que leader de l'univers 7 pour le tournoi.

Lors de ce tournoi, Gohan maintiendra temporairement une formation défensive avec Krilin, Tortue Géniale, Tenshinhan et Piccolo pour combattre chaque guerrier. Ils élimineront quelques participants de la sorte, mais se verront obligés de se séparer par la suite. Son Gohan reste avec son mentor et ensemble ils iront affronter et vaincront plusieurs adversaires. Son Gohan sortira notamment Botamo de l'univers 6, ensuite Obuni de l'univers 10 (ce qui causera l'effacement de cet univers, néanmoins Son Gohan éprouvera quelques remords à l'égard de son adversaire) ensuite Saonel et Pirina, deux Nameks de l'univers 6, sa victoire face à eux résultera également l'effacement de l'univers 6. Il affrontera ensuite la fusion de trois robots de l'univers 3 aux côtés de son père, Vegeta, C-17 et Freezer (qui les a rejoint pour le tournoi sur la demande de Son Goku) ainsi que Anilaza, leur victoire sur la création fera disparaître également l'univers 3 de la réalité.

Il ne reste plus que l'univers 7 (avec cinq guerriers notamment C-17, Freezer, Vegeta, Son Gohan, Son Goku) et l'univers 11 (avec trois guerriers: Jiren, Toppo et Dyspo) présents sur l'arène. Son Gohan combat dans un premier temps, Toppo avec C-17 mais n'arrivent pas à dominer le Pride Trooper, ensuite Son Gohan décide de prêter main-forte à Freezer qui était en mauvaise posture face à la vitesse de Dyspo, laissant C-17 s'occuper de Toppo tout seul. Après une stratégie bien élaborée par Gohan pour affaiblir la vitesse accrue de Dyspo et pouvoir le combattre équitablement, Son Gohan se fera éjecté de l'arène emportant son adversaire dans sa chute en se faisant repousser violemment par une attaque de Freezer. Déçu par sa défaite, il ne reçut que des encouragements pour ses prouesses de la part de ses compagnons, de son mentor et de son père, ce qui lui redonne le sourire.

Vie adulte[modifier | modifier le code]

Dix ans plus tard, Son Gohan, à l'âge adulte, a quasiment abandonné les arts martiaux et s'est consacré à sa vie intellectuelle et familiale.

Lors de l'arrivée de Baby sur Terre, il est lui aussi, contrôlé par Baby ainsi que la plupart de ses amis, il s'en prend alors à Piccolo puis à Vegeta avec l'aide de son frère et de Trunks, eux aussi possédés. Il assiste plus tard son père avec Son Goten et Trunks lors de son combat contre Li Shenron.

Étrangement, Son Gohan a perdu sa capacité acquise au Kaioshinkaï de pouvoir devenir extrêmement puissant sans se transformer. En effet, il se transforme maintenant en simple Super Saiyan où il est relativement faible.

Le futur alternatif[modifier | modifier le code]

Dans le futur alternatif, où Son Goku est mort d'une maladie cardiaque, et tous ses amis morts au combat face aux cyborgs C-17 et C-18, ne restent que deux combattants survivants : Son Gohan, devenu adulte, et Trunks, encore adolescent. Et, tous deux sont bien décidés à venger ces pertes et rétablir la paix sur Terre.

C'est la raison pour laquelle Son Gohan prend en charge l'entraînement de Trunks pour que ce dernier devienne, comme lui, un Super Saiyan, de sorte qu'ils pourront vaincre à eux deux les cyborgs.

De son premier affrontement avec les cyborgs, Son Gohan garde une balafre, et la perte de son bras gauche, et Trunks la certitude qu'il n'est pas encore au niveau et doit encore s'entraîner avec acharnement pour soutenir la comparaison.

Mais une fois rétabli, Son Gohan affronte de nouveau les cyborgs, sans Trunks. Après avoir pris temporairement le dessus, il finit par être tué, affaibli par la perte de son bras, et surtout en infériorité numérique face aux deux cyborgs qui lancent de terribles attaques groupées.

Lorsqu'il découvre son corps, le désespoir et la rage que suscite chez Trunks la mort de Son Gohan lui permettent de se transformer pour la première fois en Super Saiyan.

Dans ce futur, Son Gohan ressemble beaucoup plus à son père, portant la même tunique orange que lui avec la coupe de cheveux qui le caractérise durant le Cell Game mais composée des mèches beaucoup plus petites. Il est beaucoup plus combattif et agressif que l'original mais est beaucoup moins puissant puisqu'il n'a jamais eu l'entrainement que Son Goku lui donne dans la salle de l'Esprit et du Temps et donc apprend par lui-même la transformation de Super Saiyan.

Par la suite, Trunks qui a effectué un saut dans le passé pour devenir suffisamment fort, réussit à vaincre les deux cyborgs pour venger son mentor défunt.

Description[modifier | modifier le code]

À propos du nom[modifier | modifier le code]

Son Gohan a le même nom que le grand-père adoptif de Son Goku. Gohan désigne un bol de riz en japonais (utilisé comme casse-croûte).

Famille[modifier | modifier le code]

C'est le fils de Son Goku et de Chichi ainsi que le grand-frère de Son Goten. Par conséquent, Baddack est son grand-père paternel, Gyumao son grand-père maternel et Raditz son oncle paternel. Videl sera sa femme et Pan, sa fille et Son Goku Junior son arrière-petit-fils (seulement dans GT).

Gohan a en fait très peu connu son père pendant son enfance : celui-ci meurt sous ses yeux quand il a 5 ans, puis ils sont ensuite presque toujours séparés jusqu'à la saga des Cyborgs. Il a en fait été éduqué par Piccolo, qu'il considère comme son père adoptif, et avec qui il conservera toujours une relation particulière[1].

Personnalité[modifier | modifier le code]

En de nombreux points, Son Gohan est l'exact contraste de Son Goku. D'un naturel peureux au début du manga, il exècre la violence et le combat, n'acceptant de se battre qu'en situation d'extrême danger[1]. Il a néanmoins conservé des Saiyans la capacité de démultiplier sa force sous l'effet de la rage. Il est même le représentant le plus caractéristique de cette capacité, sa force fluctuant énormément en fonction de la situation. À de nombreuses reprises dans l'histoire, sa puissance augmentera de manière brève et brutale sous l'effet de la colère, atteignant son paroxysme lors du combat contre Cell. Largement dominé par celui-ci, il se laisse envahir par la rage lorsque Cell s'en prend à ses amis et fait exploser la tête du cyborg C-16. Il eut alors une sorte de déclic. Sa force, devenue brusquement démesurée, lui permet d'envoyer son adversaire au tapis en faisant un Kamé Hamé Ha surpuissant[1].

Son Gohan est peut-être le personnage qui a le plus de difficulté à contrôler le flux d'énergie et de violence qui envahit le corps des Saiyans lorsqu'ils se transforment. Lors du combat contre Cell, sa personnalité est profondément altérée par la transformation, au point qu'il prend plaisir à faire souffrir son adversaire. En comparaison, la maîtrise de Son Goku sur les différents stades de transformation semble parfaite et il utilise celles-ci comme de simples techniques de combat sans que son comportement n'en paraisse affecté.

Son Gohan est très lié à sa mère, qui le pousse à étudier avec acharnement afin de devenir un scientifique de renom. Sa relation avec Son Goku est par contre beaucoup moins intense mais sera trop entravé par les combats et la mort. Il se rapprochera beaucoup de Piccolo pendant sa jeunesse, ce dernier devenant pour lui comme un père de substitution palliant les absences répétées de Son Goku. Lorsque Son Goku enverra son fils au combat contre Cell, Piccolo, pourtant très dur au mal s'indignera de l'attitude de Son Goku et se montrera sentimentalement beaucoup plus proche de Son Gohan que lui. Piccolo et Son Gohan resteront toujours aussi proches. Pour le reste, Son Gohan est aussi très ami avec les autres héros, comme Krilin ou Yamcha. Il ne manquera jamais d'aider qui que ce soit[1].

Métamorphoses[modifier | modifier le code]

Son Gohan évolue et se transforme au rythme des combats et de ses adversaires.

  • Super Saiyan : Première métamorphose du personnage qu’il atteint péniblement après un long entrainement avec son père, Son Goku, dans la salle de l'esprit et du temps, Son Gohan se sentait faible, pas capable d'aider ses amis, alors pour se rattraper il a décidé de s'y mettre sérieusement, après le Kamé Hamé Ha de son père, Son Gohan surpasse ses limites et parvient à devenir Super Saiyan.
  • Super Saiyan 2 : Son Gohan est le premier à atteindre cette forme à la fin de la saga Cell, bien plus puissante que le Super Saiyan 1, sa puissance augmente radicalement, ses cheveux se dressent et son énergie s'électrifie, avec cette transformation, il tient facilement tête face à la dernière forme de Cell.
  • Oozaru : Son Gohan peut se transformer à condition qu'il regarde la pleine lune.

Puissance[modifier | modifier le code]

Saga Raditz

Saga Nappa et Vegeta

Saga Namek

Commando Ginyu

  • 14 000[5]
  • 21 000 (mort frôlée face à Reacum)[5]

Freezer

  • 43 000 (énervé)[5]
  • 28 000 (soigné par Dendé)[5]

Techniques[modifier | modifier le code]

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

TV Special[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Son Gohan est apparu dans tous les jeux de la saga mais à différents aspects :

Great Saiyaman

Great Saiyaman fait sa première apparition dans Dragon Ball Z: Shin Butōden sur Saturn et dans Dragon Ball Z: Ultimate Battle 22 sur PlayStation. Il est ensuite apparu dans les trilogies de Dragon Ball Z: Budokai et Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi.

Curieusement, il fait partie des personnages du premier Dragon Ball Z: Budokai sur PlayStation 2 et GameCube alors que ce jeu s'arrête à la fin du Cell Game.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]