Si ça saigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Si ça saigne
Auteur Stephen King
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Recueil de nouvelles
Horreur
Version originale
Langue Anglais américain
Titre If It Bleeds
Éditeur Scribner
Lieu de parution New York
Date de parution
Nombre de pages 448
ISBN 978-1-9821-3797-7
Version française
Traducteur Jean Esch
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 464
ISBN 978-2-226-45105-7

Si ça saigne (titre original : If It Bleeds) est un recueil de quatre romans courts totalement inédits de Stephen King. Il est paru le aux États-Unis puis en français le .

Contenu[modifier | modifier le code]

Résumés[modifier | modifier le code]

Le Téléphone de M. Harrigan[modifier | modifier le code]

Craig, un jeune garçon de neuf ans, fait la rencontre d'un riche financier à la retraite, John Harrigan, venu se mettre à l'écart du brouhaha des grandes villes et habiter dans une petite bourgade. Après un dimanche religieux à l'église, John Harrigan approche Craig et son père, car, ayant apprécié la lecture réalisée par l'enfant, il souhaite lui proposer un petit travail : lui faire un peu de lecture et quelques tâches domestiques dans et autour de sa maison. De là, une amitié va naître entre les deux, qui va changer la vie du jeune garçon…

La Vie de Chuck[modifier | modifier le code]

Le monde est en train de sombrer depuis plusieurs mois. Tandis que les catastrophes naturelles s'enchaînent, un professeur d'école rentre chez lui et remarque, sans y prêter guère attention, un panneau publicitaire remerciant Chuck pour ses trente-neuf années de travail…

Si ça saigne[modifier | modifier le code]

Holly Gibney gère l'agence de détectives privés Finders Keepers, avec Jerome Robinson, une jeune étudiant, et Pete Huntley, un policier à la retraite. Au cours d'une journée des plus banales, Holly prend sa pause quotidienne devant son émission télévisée préférée, lorsqu'un flash d'information annonce une explosion dans un collège faisant plusieurs dizaines de morts et de blessés. Mais, tandis que les journées passent, Holly n'arrive pas à s'enlever de la tête les images de la vidéo diffusée moins d'une heure après l'explosion, ni à savoir pourquoi quelque chose la dérange concernant le journaliste qui faisait partie des premières personnes sur place…

Rat[modifier | modifier le code]

Drew Larson est un professeur qui a publié plusieurs nouvelles avec un certain succès, mais qui n'a jamais réussi à finir l'écriture d'un roman. Lorsqu'il a en pleine rue l'illumination d'un roman, il se met en tête de s'isoler dans le cabanon familial, en pleine forêt, pour se lancer dans son écriture. Mais parviendra-t-il à aller jusqu'au bout de ce roman ? Et si tel est le cas, à quel prix ?

Accueil et distinctions[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

Le recueil est entré directement à la 1re place de la New York Times Best Seller list le [1]. Il est resté quinze semaines dans ce classement, dont une passée à la première place[2].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Brian Truitt donne dans USA Today une critique positive de Si ça saigne, disant que « King maîtrise toujours le domaine de la peur comme nul autre, l'auteur emblématique tiendra le lecteur éveillé tard dans la nuit, absorbé par quatre nouvelles portant sur nos rêves et nos fragilités » [3].

Selon Publishers Weekly, « le maître de l'horreur King propose le meilleur dans les quatre nouvelles inédites de ce recueil, utilisant l'étrange et le bizarre pour disserter sur la mortalité, le prix de la créativité et les conséquences imprévisibles des attachements matériels »[4].

Kirkus Reviews résume ainsi cette publication : « du King vintage : un plaisir pour ses nombreux fans et un bon point de départ si vous êtes un novice »[5].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le 10 juillet 2020, Deadline Hollywood a annoncé[6] que :

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]