Lausanne-Cités

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lausanne Cités
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Généraliste
Prix au numéro Gratuit
Diffusion 186 000 ex. (2016)
Date de fondation 1980
Ville d’édition Lausanne

Propriétaire SPN SA à 50 % et Tamedia à 50 % (jusqu'en 2018)
Rédacteur en chef Philippe Kottelat
Site web www.lausannecites.ch

Lausanne Cités est un hebdomadaire gratuit d'information lausannois, né en 1980 de la fusion de Lausanne-Informations et de 24-Cités. Il paraît chaque mercredi et est distribué dans toutes les boîtes aux lettres de l'agglomération lausannoise, ainsi que dans les districts de Morges et du Gros-de-Vaud. Il est également distribué dans les cinémas Pathé.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2000, pour fêter ses vingt ans, il a créé le plus grand journal du monde, inscrit au Guinness des records et présenté à Lausanne sous chapiteau[réf. nécessaire].

Jusqu'en 2018, le journal était détenu à 50 % par SPN SA (appartenant à Jean-Marie Fleury) et à 50 % par Tamedia (tout comme Genève Home Informations)[1]. En avril 2018, Tamedia annonce son projet de vendre ses parts au groupe Zeitunsghaus AG de Christoph Blocher[2],[3]. En mai 2018, l'éditeur Jean-Marie Fleury annonce qu'il exerce son droit de préemption et rachète la totalité des actions, empêchant ainsi la prise de contrôle de Zeitunsghaus AG[4],[5]. Il explique ce choix par des raisons sentimentales envers ces deux titres et la volonté de préserver l'indépendance éditoriale du quotidien, quel que soit le parti politique concerné.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Be 4/8 no 36 du LEB portant la livrée publicitaire à l'identité visuelle de Lausanne-Cités.

En 2012, Lausanne Cités fait apposer une livrée publicitaire à son identité visuelle sur une rame du LEB.

En septembre 2016, le journal se dote d'un nouveau site mobile pour ses articles rédactionnels[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Transaction Tamedia – Zeitunsghaus : la position de SPN SA », communiqué de presse de SPN SA, 18 avril 2018 (page consultée le 24 avril 2018).
  2. Céline Zünd, « Blocher glisse un pied dans le marché des médias romands », Le temps, 18 avril 2018 (page consultée le 24 avril 2018).
  3. Caroline Zuercher, « « Christoph Blocher va politiser Lausanne Cités » », 24 heures, 18 avril 2018 (page consultée le 24 avril 2018).
  4. Nicolas Dufour, « Christoph Blocher ne rachètera pas « GHI » et « Lausanne Cités » », Le temps, 30 mai 2018 (page consultée le 30 mai 2018).
  5. oang, « Christoph Blocher n'entrera pas au capital de Lausanne Cités et GHI », rts.ch,‎ (lire en ligne)
  6. « Analyse lecteurs 2016-2 », sur lausannecites.ch

Lien externe[modifier | modifier le code]