Canton de La Brède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de La Brède
Canton de La Brède
Situation du canton de La Brède dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Bordeaux
Bureau centralisateur La Brède
Conseillers
départementaux
Bernard Fath
Corinne Martinez
2015-2021
Code canton 33 08
Histoire de la division
Création 5 brumaire an X[1],[2]
(27 octobre 1801)
Modification(s) 2015[3]
Démographie
Population 41 644 hab. (2015)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Superficie 330,14 km2
Subdivisions
Communes 13

Le canton de La Brède est une division administrative française située dans le département de la Gironde et la région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de la ville de La Brède dans l'arrondissement de Bordeaux. Son altitude varie de 2 m (Isle-Saint-Georges) à 77 m (Cabanac-et-Villagrains) pour une altitude moyenne de 38 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de La Brède a été créé le 5 brumaire an X (27 octobre 1801), a pris ensuite le nom de canton de Labrède, avant de reprendre son nom actuel en 1987[4].

De 1833 à 1848, les cantons de Pessac et de La Brède avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[5].

Un nouveau découpage territorial de la Gironde (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33. Le nouveau canton de La Brède reste quant à lui inchangé. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bordeaux. Le bureau centralisateur est situé à La Brède.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 M. Roullet   Premier Président de la Cour royale de Bordeaux
1848 1852 M. Bouchereau
jeune
  Propriétaire à Villenave-d'Ornon
1852 1870 Guillaume-Henri Brochon[7]   Avocat, maire de Bordeaux (1864)
1871 1889 Joseph Marraud des Grottes[8] Droite Propriétaire
1889 1907 Gaston Secondat de Montesquieu[9] Droite Propriétaire, maire de La Brède
1907 1922
(décès)
Marcel Vayssière Conservateur Avocat et viticulteur à Martillac
Sénateur (1920-1922)
1922[10] 1940 Jean
dit Charles Cante
Rad. puis
Rad.ind.
Propriétaire-viticulteur
Maire de La Brède
Député (1924-1928)
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
1945 1961 Henri Doublet RPF puis
RS puis
UNR
Médecin
Maire de Beautiran
1961 1998 Hubert Lagoueyte CNI Industriel du bois
1998 2015 Bernard Fath PS Maire de Léognan[12]

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Bernard Fath   PS Maire de Léognan (1995-2016)
2015 en cours Corinne Martinez   PS Conseillère municipale de La Brède

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Bernard Fath et Corinne Martinez (PS, 42,25 %) et Béatrice Canada et Francis Gazeau (Union de la droite, 29,11 %). Le taux de participation est de 51,83 % (15 772 votants sur 30 428 inscrits)[13] contre 50,55 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15]. Au second tour, Bernard Fath et Corinne Martinez (PS) sont élus avec 55,65 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,43 % (7 663 voix pour 15 040 votants et 30 428 inscrits)[16].

Composition[modifier | modifier le code]

Les treize communes correspondant à la CC Montesquieu

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de La Brède groupe treize communes et compte 38 755 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012.

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de La Brède reste inchangé et comprend les treize communes suivantes[3] :

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Ayguemorte-les-Graves 33023 CC de Montesquieu 6,33 1 216 (2015) 192
Beautiran 33037 CC de Montesquieu 6,35 2 178 (2015) 343
La Brède 33213 CC de Montesquieu 23,28 4 109 (2015) 177
Cabanac-et-Villagrains 33077 CC de Montesquieu 69,00 2 327 (2015) 34
Cadaujac 33080 CC de Montesquieu 15,33 5 908 (2015) 385
Castres-Gironde 33109 CC de Montesquieu 6,97 2 299 (2015) 330
Isle-Saint-Georges 33206 CC de Montesquieu 4,35 538 (2015) 124
Léognan 33238 CC de Montesquieu 41,43 10 015 (2015) 242
Martillac 33274 CC de Montesquieu 17,09 2 883 (2015) 169
Saint-Médard-d'Eyrans 33448 CC de Montesquieu 12,72 2 933 (2015) 231
Saint-Morillon 33454 CC de Montesquieu 20,40 1 636 (2015) 80
Saint-Selve 33474 CC de Montesquieu 17,74 2 775 (2015) 156
Saucats 33501 CC de Montesquieu 89,15 2 827 (2015) 32

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1990 1999 2006 2011 2012
27 87230 88334 91937 66838 755
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de La Brède sur le site de l'EHESS.
  2. Bernard Gaudillère (1995), p. 798.
  3. a, b et c Décret no 2014-192 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Gironde.
  4. Notice communale de La Brède sur le site de l'EHESS].
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f183.image.r=cantons%201833
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH029/PG/FRDAFAN83_OL0370058v001.htm
  8. http://gw.geneanet.org/familysoyer?lang=fr;iz=0;p=joseph+marie+vincent+genevieve+dieudonne+jules;n=marraud+des+grottes+comte
  9. http://gw.geneanet.org/reynoldsm?lang=fr&pz=martine&nz=casanova&ocz=0&p=jean+marie+ludovic+gaston&n=secondat+de+montesquieu
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6479347b/f17.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96131796/f4.item.r=canton.zoom
  12. [1]
  13. « Résultats du premier tour pour le canton de La Brède », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du premier tour pour le département de la Gironde », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de La Brède », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]