Sapsan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prototype du Sapsan en gare de Moscou
Sapsan.JPG
Sapsan au dépôt

Le Sapsan (ce qui signifie en français Faucon pèlerin, nom d'exploitation), en cyrillique Сапсан, ou Velaro RUS (nom constructeur) est un train à grande vitesse russe conçu par Siemens. Il est conçu pour rouler jusqu'à 250 km/h, sur une voie d'écartement large (1 520 mm), et par des températures très froides jusqu'à -40°.

Ce train relie Moscou à Saint-Pétersbourg en 3 h 45 (auparavant, pour les trains les plus rapides, le trajet s'effectuait en 4 h 30), à raison de trois aller-retour quotidiens[1].

Ce train détient aussi le record de vitesse sur rail en Russie depuis le 2 mai 2009 avec 281 km/h.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 15 mars 2009, le Sapsan atteint la vitesse de 180km/h lors d'un essai. Les tests de freinage ont été effectués sur le circuit d'expérimentation de Chtcherbinka, aux alentours de Moscou. Sous le contrôle des RZD (Chemins de fer russes), d'autres essais sont réalisés, notamment des tests sur le comportement du Sapsan et des systèmes électriques à une vitesse de 275km/h.

Le premier voyage commercial reliant Moscou à Saint-Pétersbourg a lieu le 17 décembre 2009 entre la gare de Leningrad de Moscou et la Gare de Moscou de Saint-Pétersbourg[1].

La Compagnie ferroviaire de Russie a pris l'engagement de proposer des tarifs moins onéreux que l'avion, toutefois, le tarif de 4 000 roubles en classe économique reste très coûteux, en Russie le salaire moyen s'élevant à 30 000 roubles en 2008.

Conséquences de l'arrivée du Sapsan[modifier | modifier le code]

Depuis l'arrivée du Sapsan, certaines liaisons omnibus bon marché ont été supprimées[2].

Entre Moscou et Saint-Pétersbourg, le train circule sur une voie classique, sans sécurisation des abords et avec des passages à niveaux[3]. Certains passages à niveau sont fermés très longtemps avant le passage du train, afin d'éviter les accidents, ce qui coupe en deux le village de Tchouprianovka, empêchant parfois de passer d'un côté à l'autre pendant plus d'une heure[3]. L'absence de barrières pour empêcher l'accès aux voies et les passages à niveau entraîne de nombreuses traversées dangereuses de piétons, causant la mort d'une dizaine de personnes depuis la mise en service du Sapsan[3].

Matériel[modifier | modifier le code]

La flotte comporte 8 rames de 10 voitures chacune, commandées pour 276 millions d'euros en mai 2006 à Siemens. RZD a commandé début 2012, 8 rames supplémentaires pour livraison à partir de janvier 2014[4].

Il s'agit d'une version développée à partir des ICE3 de la DB et des Velaro E de la Renfe. Chaque rame mesure 250 m de long et comporte 604 places. 4 trains monocourant (3 000 V en courant continu) assurent le service entre Moscou et Saint-Pétersbourg à 250 km/h et 4 trains bicourant (3 000 V en courant continu et 25 kV en courant alternatif à 50 Hz) opèrent sur la ligne Moscou - Nijni Novgorod à 160 km/h.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Russie inaugure le « Sapsan », son train le plus rapide John Bowker, version française Gregory Schwartz, Reuters 17 décembre 2009
  2. http://www.ville-rail-transports.com/content/editorial/le-sapsan-subit-la-revolte-des-riverains
  3. a, b et c Le TGV russe, symbole d'un pays à deux vitesses site web du journal l'Express 23 juillet 2010
  4. (en) « Russian Railways orders eight more Sapsan trains »,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 30 mai 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]