Transport ferroviaire en Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Transport ferroviaire en Russie
Description de cette image, également commentée ci-après
Caractéristiques du réseau
Longueur du réseau ~128 000 km[1]
dont électrifiés ~65 000 km
Écartement 1 520 mm

Plan

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte des principales lignes du réseau ferré russe en 2011

Le transport ferroviaire en Russie est l'un des plus grands chemins de fer réseaux dans le monde, 86 000 km (2010). 

Il est constitué d'un réseau ferroviaire en majeure partie à écartement dit russe, de 1 520 mm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chemin de fer de Tsarskoie Selo
Train blindé pendant la guerre civile russe, 1917-1921
Premier essai d'une locomotive électrique PB 21-01 entre Khachouri et Gori, 1934

L'histoire du transport ferroviaire en Russie commence en 1830. En 1837, avec la création du chemin de fer de Tsarskoïe Selo sous l'impulsion du tsar Nicolas Ier : il relie la gare de Tsarskoïe Selo à Saint-Pétersbourg (aujourd'hui gare de Vitebsk) aux gares de Tsarskoïe Selo (aujourd'hui Pouchkine) et de Pavlovsk[2].

La ligne de chemin de fer de Tsarskoïe Selo est la première ligne ouverte en Russie en 1837. On construit à la fin du XIXe siècle une ligne spéciale parallèle uniquement réservée à l'empereur et à ses invités pour les mener au domaine de Tsarskoïe Selo.

Le réseau ferré russe devient l'un des plus importants au monde et accède à une renommée internationale avec la construction du Transsibérien, reliant Moscou à Vladivostok sur plus de 9 000 kilomètres à travers la Sibérie. Sa construction, débutée sous le règne du tsar Alexandre III en 1891, est achevée en 1915 sous celui de son fils Nicolas II[2].

Après la Révolution d'Octobre, tous les chemins de fer privés sont nationalisés. La gestion du réseau de chemin de fer soviétique (en) est attribuée au Commissariat du Peuple des Chemins de fer, transformé plus tard en ministère des Chemins de fer. Parmi les grands projets de construction de chemins de fer de l'époque soviétique figurent le voie ferrée Turkestan-Sibérie (Turksib), la ligne transpolaire et la Magistrale Baïkal-Amour. En outre, toutes les voies ferrées principales sont mises à deux voies et beaucoup sont électrifiées.

Depuis 2003, le transport ferroviaire en Russie est géré par la compagnie des chemins de fer russes (RŽD) et plusieurs sociétés annexes. Un projet non réalisé envisage de relier la Russie, l'Ukraine, la Slovaquie et l'Autriche avec la construction d'un chemin de fer avec (écartement de 1520 mm) à partir de la frontière ukrainienne sur le territoire de la Slovaquie et de l'Autriche. La mise en œuvre de ce projet permettrait d'accélérer le développement des liaisons de transport entre l'Union européenne, les pays de la CEI et la Chine.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

À l'heure actuelle, les chemins de fer sont exploités par trois groupes ferroviaires russes. 

  • Le premier groupe est constitué de la holding « La compagnie des chemins de fer russes (RŽD) ».
  • Le deuxième groupe - Indépendant ou conditionnellement indépendant des « Chemins de fer russes ». Opérateurs ayant leur propre infrastructure (voies ferrées, matériel de signalisation, etc) et le matériel roulant. 
  • Le troisième groupe est constitué de sociétés qui possèdent uniquement le matériel roulant.

La compagnie des chemins de fer russes (RŽD)[modifier | modifier le code]

La compagnie des chemins de fer russes (RŽD) a été fondée en 2003 et est la plus grande compagnie de chemin de fer en Russie.

Filiales

  • Railway octobre
  • Volga Railway
    • Partie du sud de la Russie jusqu'en Kazakhstan
    • 915 locomotives passagers - 198 locomotives de fret - 307 locomotives de manœuvre.
  • Société fédérale des passagers - Services de transport de passagers et de marchandises par chemin de fer.

Opérateurs propriétaires de l'infrastructure (2e groupe)[modifier | modifier le code]

  • Karelian Trains, une entreprise commune entre les chemins de fer finlandais VR et les chemins de fer russes RŽD.
  • OJSC AK « Yakoutie Railways » (50 % du capital est détenu par RŽD, 50 % - pour le gouvernement de la Yakoutie et autres).
  • Compagnie des chemins de fer Yamal
  • Norilsk Mining Company
  • The Golden Link
  • Ltd « Gazpromtrans » - Ligne Obskaya – Bovanenkovo

Opérateurs ne possédant pas l'infrastructure  (3e groupe)[modifier | modifier le code]

Pendant les années 2000, de nombreuses entreprises ont reçu des licences pour le transport ferroviaire par l'état.

Les opérateurs privés (indépendants) exploitent leurs propres flottes, tout en utilisant l'infrastructure et des services de traction des locomotives de la RŽD.

  • « New Forwarding Company » (SPC)
  • Evrosib

Liste des lignes de chemin de fer en Russie[modifier | modifier le code]

Russia Rail Map.svg

Plusieurs villes ont des nœuds ferroviaires dans toute la Russie. Bien entendu Moscou est la première d'entre elles, mais Saint-Pétersbourg, Volgograd, Oulan-Oude ou Tynda sont des carrefours de communication très importants.

Lignes internes[modifier | modifier le code]

Lignes à grande vitesse[modifier | modifier le code]

Lignes transfrontalières[modifier | modifier le code]

  • Transmongol : vers Pékin à travers la Mongolie, à partir de Oulan-Oude (gare de correspondance avec le Transsibérien). Des voitures directes font le trajet Moscou-Pékin.
  • Transmandchourien : Chine (en correspondance avec le Transsibérien)
  • Voie ferrée Turkestan-Sibérie ou Turksib : Asie centrale
  • Finlande
    • Allegro
    • Chemin de fer Riihimäki – Saint-Pétersbourg
    • Saint-Pétersbourg - Hiitola

Connexions avec les pays frontaliers[modifier | modifier le code]

Fabriquant / Matériels Russes[modifier | modifier le code]

Fabricants de train ou infrastructure Russe[modifier | modifier le code]

  • Sinara transport machines
  • Transmashholding
  • Uralvagonzavod
  • ICT Group
  • Sormovo
  • Metrovagonmash

Matériels[modifier | modifier le code]

Locomotive à vapeur[modifier | modifier le code]

Locomotive électrique[modifier | modifier le code]

  • VL60pk (ВЛ60пк)
Train RA2 du constructeur russe Metrowagonmas
  • RA2 : du constructeur Metrowagonmash

Train à grande vitesse[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Le poids moyen d'un train de marchandises sur les chemins de fer russes est de 4.500 tonnes. Il a environ 70 wagons.
  • Le train le plus lourd sur les routes russes a eu lieu en 1988. Le chargement de chacun des 700 wagons était du charbon du Kouzbass et pesait près de 47 tonnes. 12 locomotives tiraient le convoi d'une longueur de plus de 7 kilomètres.
  • Sur l'Internet, la Compagnie des chemins de fer russes et Google se sont associés pour créer et mettre en ligne un voyage virtuel par le transsibérien entre Moscou et Vladivostok[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Briday, « Can Russia be a rail superpower? », 29 ami 2013 (consulté le 13 août 2013)
  2. a et b Jean des Cars, La saga des Romanov, Paris, Perrin, coll. « Tempus », , 413 p. (ISBN 978-2-262-05092-4)
  3. reuters.com - Russie inaugure le "Sapsan"
  4. la-croix.com - Alstom-grimpe-dans-le-train-russe - 2011-09-20
  5. (en) Site Google, « Moscow-Vladivostok: virtual journey on Google Maps », voir en ligne (consulté le 13 juin 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]