Sainte-Croix (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Croix.
Sainte-Croix
Maison de Pointe-Platondans le domaine Joly-De Lotbinière
Maison de Pointe-Platon
dans le domaine Joly-De Lotbinière
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Comté ou équivalent Lotbinière
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jacques Gauthier
2013 - 2017
Constitution 5 octobre 2001
Démographie
Gentilé San-crucien, ienne
Population 2 451 hab. (2006)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 00″ N 71° 44′ 00″ O / 46.616672, -71.733338 ()46° 37′ 00″ Nord 71° 44′ 00″ Ouest / 46.616672, -71.733338 ()  
Superficie 6 964 ha = 69,64 km2
Divers
Code géographique 33102
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Croix
Liens
Site web Site officiel

Sainte-Croix est une municipalité de près de 2 500 habitants dans la municipalité régionale de comté de Lotbinière au Québec (Canada), située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches[1].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur de la Vraie Croix.

La Commission de toponymie du Québec précise : « Selon une tradition bien établie, le nom de Sainte-Croix, qui coiffe cette municipalité de la région de Lotbinière, traversée par la rivière du Petit Saut, implantée sur la rive sud du Saint-Laurent, à 20 km à l'est de Lotbinière, à la hauteur de Donnacona sur la rive nord, remonterait à 1637. Cette année-là, le fief ou seigneurie de Sainte-Croix, concédé à la Compagnie des Cent-Associés au lieu dit Platon Sainte-Croix, fut réservé pour les religieuses qui viendraient s'établir à Québec en vue de l'éducation des filles. Le choix porta sur les Ursulines qui arrivèrent en 1639 avec Marie de l'Incarnation et la prise de possession symbolique n'intervint que le 14 septembre 1647, alors que le père Jérôme Lalemant le reçut en leur nom. Or, ce jour-là était célébrée l'Exaltation de la Sainte-Croix, fête religieuse rappelant l'invention, au sens de la découverte de la vraie croix, reconquise sur les Perses en 628. Au cours de cette cérémonie, on exhibait la Croix aux gens de Jérusalem. On peut croire que la fixation du nom remonte à cette dernière année et qu'on a choisi la date de la cérémonie en conséquence. La dénomination de Sainte-Croix figurait déjà dans le récit de Champlain en 1603 et sur une carte de 1611, mais s'appliquait certainement à la pointe (aujourd'hui Pointe Platon 46° 39′ 56″ N 71° 51′ 34″ O / 46.665637, -71.859341 (), ce mot ayant le sens de terrain plat), importante pour la navigation alors et située à la hauteur de l'embouchure de la rivière Jacques-Cartier. En 1613, Champlain explique que c'est par erreur que ce lieu est désigné Sainte-Croix, car on avait cru, à tort, que Cartier y avait hiverné en 1535-1536[2]. »

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

On y retrouve l'école primaire La Mennais ainsi que l'école secondaire Pamphile-Le May qui compte environ 600 élèves de la première année du secondaire à la cinquième.

Industries[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

On trouve à Sainte-Croix un circuit de course automobile, le Circuit Riverside Speedway Ste-Croix[3].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Portneuf, Cap-Santé,
Fleuve Saint-Laurent
Donnacona,
Fleuve Saint-Laurent
Rose des vents
Lotbinière N Saint-Antoine-de-Tilly
O    Sainte-Croix    E
S
Saint-Édouard-de-Lotbinière Notre-Dame-du-Sacré-Cœur-d'Issoudun

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :