Saint-Joire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la localité italienne située dans le Piémont, voir Saint-Joire (Italie).

Saint-Joire
Saint-Joire
L'église Saint-Georges.
Blason de Saint-Joire
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Canton Ligny-en-Barrois
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Ornois
Maire
Mandat
Laurent Aubry
2014-2020
Code postal 55130
Code commune 55459
Démographie
Gentilé Saint-Georgiens
Population
municipale
231 hab. (2015 en diminution de 5,71 % par rapport à 2010)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 52″ nord, 5° 25′ 02″ est
Altitude 263 m
Min. 257 m
Max. 385 m
Superficie 18,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Saint-Joire

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Saint-Joire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Joire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Joire

Saint-Joire est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Joire tire son nom de saint Georges, patron de la paroisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de Saint-Joire est occupé dès le Néolithique.

Situé à proximité de Nasium ville gallo-romaine d'importance (10 à 15 000 habitants au IIe siècle.) figurant sur la table de Peutinger, on note le passage sur la commune de la voie romaine de Nasium au sanctuaire de Grand (dans les Vosges).

En 1586 Saint-Joire dépend de la prévôté d'Andelot.

En 1636, par deux fois, le village est dévasté :

  1. Une première fois le 22 juillet 1636 par une partie de cavalerie lorraine aux ordres de M. d'Hagecourt, capitaine des gardes du duc Charles IV. Les cavaliers lorrains (ou crouastes) considérant le village comme pays ennemi au subject qu'il est de France et du bailliage de Chaumont.
  2. Une deuxième fois à la veille de Noël de la même année, une troupe suédoise (alliée de la France) vint occuper le village durant quarante jours.

Au total, 53 maisons sont entièrement détruites ainsi qu'une partie de l'église et de la maison seigneuriale ; le haut fourneau, la halle et la forge sont entièrement ruinés. Il ne reste plus que 40 habitants qui n'ont plus ni bétails, ni chevaux, ni grains comme l'atteste Domp Pierre Froussote religieux et gruyer de l'abbaye des Vaux en Ornois.

En 1790, lors de la formation des départements, Saint-Joire qui faisait partie de la Champagne est rattaché au département de la Meuse et donc à la Lorraine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Alain Linard    
mars 2014 en cours Laurent Aubry    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2015, la commune comptait 231 habitants[Note 1], en diminution de 5,71 % par rapport à 2010 (Meuse : -1,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
415366410443551564620690715
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
719681669651615587626648592
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
569541508509518487509477433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
423416321321260278261258233
2015 - - - - - - - -
231--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle ouvrière de Laneuville.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Joire Blason Parti: au 1er d'or au dragon de sable, lampassé de gueules et transpercé par une lance brisée de même, au 2e coupé au I d'azur au lis d'argent, au II de gueules au creuset de fonderie d'or.
Détails
Création de R.A Louis avec les conseils de la Commission Héraldique de l'UCGL. Adopté par la commune en juin 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]