Rost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rost (homonymie).
Rost
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (41 ans)
Nationalité
Activité

Rost, de son vrai nom Amewofofo Adom'Megaa[1], né le à Kouma au Togo est un rappeur, producteur, écrivain, chroniqueur togolais et président de Banlieues Actives. Il a grandi dans le quartier de Belleville à Paris dans le 20e arrondissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé en France en 1987, à l'âge de 11 ans, Rost a grandi avec ses 9 frères et sœurs dans l'extrême précarité, dans un taudis de 28 m2, dans un immeuble délabré qui s’est écroulé un mois après leur départ.

Avant d'être un artiste qui distille des mots forts et lourds de sens, Rost a fait ses gammes dans la rue. Il est le leader d’une bande de taggers virulents de la capitale (CMP)[2]. En 1994, après la perte d'un proche dans des conditions dramatiques[3], il décide de mettre un terme à sa vie de rue et de changer son destin. Il commence des études de droit, se lance dans la musique et fonde sa société de production. Deux ans après sa création, Rost hisse sa boîte au sommet et en fait le label numéro 1 dans le hip-hop six ans de suite. Avec 30 albums à son actif, dont 3 albums solo, il acquiert une légitimité dans le hip-hop français.

Après les émeutes de 2005, Rost crée "Banlieues Actives" et parcourt la France pendant un an pour inciter les jeunes et les habitants des quartiers à s'inscrire sur les listes électorales et à aller voter. Il est ensuite reçu par les candidats de la Présidentielle de 2007 et publie par ses propres moyens " Le guide du votant". Imprimé à plus de 100 000 exemplaires, le fascicule de 32 pages est distribué gratuitement dans les quartiers populaires, il est également en téléchargement sur le site internet de Banlieues Actives[4]. Celui qui a vécu sept ans sans papiers et qui n'a pas le droit de vote milite également pour le droit de vote des étrangers[5].

Depuis, par sa forte médiatisation, Rost est devenue une figure incontournable du paysage médiatique français. Sa maîtrise des problématiques d'exclusion et des quartiers populaires ainsi que son parcours ont fait de lui une référence pour les politiques et les médias sur un certain nombre de sujets.

Pendant l'hiver 2005, un de ses amis SDF est retrouvé sans vie dans une tente : il est mort de froid. C'est un véritable choc pour Rost qui décide de consacrer sept ans de sa vie au service de la collectivité. En véritable militant associatif, il se lance à corps perdu dans différentes actions bénévoles avec plusieurs associations culturelles, citoyennes et de lutte contre l'exclusion.

En 2008, il publie Enfant des lieux bannis aux éditions Robert Laffont, en cours adaptation. Il sort également un disque, en hommage à son ami SDF, réalisé en duo avec Francis Lalanne. Tous les droits de son premier livre et du disque en question sont reversés à des associations d’aide aux sans abri.

Un projet en menant à un autre, Rost est chroniqueur sur Paris Première de 2008 à 2010, il anime également une émission quotidienne d'actualités sur Telesud de 2009 à 2011. Au même moment, il est sur LCI, aux côtés de Valérie Expert, et sur ITélé aux côtés de Pascal Praud. Durant l'été 2010, on le retrouve aux côtés de Pierre Louis Basse sur Europe 1 pour l'émission sur la coupe du monde en Afrique du Sud. La même année, Rost sort son album Poésie d'un Résistant. Il préside avec le sociologue Jacques Donzelot, et la vice-présidente de l'université de Toulouse, Marie-Christine Jallet la commission "Quartiers Populaires" de la Fondation Terra Nova.

En novembre 2010, Rost fonde "FACES", un fonds de garantie destiné à aider les élèves défavorisés désirant faire des études supérieures et dont les parents ne peuvent pas se porter caution. Soucieux de l'éducation des jeunes, il intervient dans depuis plusieurs années dans plusieurs établissements scolaires, dans les classes relais notamment, mais également dans les quartiers, pour faire de la prévention de la violence et de la délinquance. Il anime également des ateliers d'écriture. Il collabore également avec ADC à la mise en place de stages de citoyenneté pour le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, le Rectorat académique de Créteil, etc.

En 2011, François Hollande lui confie la mise en place et la gestion d'un groupe de travail sur les questions de la jeunesse, des quartiers populaires pour sa campagne présidentielle.

Depuis la rentrée 2012, on le retrouve à nouveau à côté de Valérie Expert chaque semaine sur LCI, avec Christophe Hondelatte tous les dimanches sur la chaîne numéro 23. Il est également sur Itélé pour commenter le foot avec Pascal Praud, débattre de l'actualité de Marc Fauvelle ou Léa Salamé et sur d'autres chaînes du PAF.

Il a, la même année, réédité son album intitulé Poésie d'un Résistant. Sa chanson "L'Avenir c'est nous" est choisie par François Hollande pour accompagner sa campagne lors des primaires socialistes.

En mars 2013, un partenariat entre Banlieues Actives et le Fonds de donation " Donne-moi ma chance" (dont le fondateur est Alango) voit le jour, dans le cadre d'un projet intitulé " Lambo Lambo- Fair Play". Le but étant de sélectionner 32 jeunes talents mixtes dans plusieurs domaines : football, judo, tennis, danse, éducation et social. Ces jeunes talents âgés de 13 à 18 ans et issus des quartiers défavorisés promeuvent le fairplay dans le cadre de la coupe du monde 2014 au Brésil. Chacun des jeunes sélectionnés porte les couleurs d'une des 32 nations qui participent au mondial. Un projet musical a également été réalisé pour accompagner l'opération. Le collectif composé de Rost, Alango et de la chanteuse Juliana OLM nommé " My Fair Play " voit le jour. " Lambo, Lambo" devient un titre populaire et festif sort en mai 2014.

Le 21 novembre 2013, il lance, à l’initiative de son association Banlieue Numérique et PPP Agency les premières Banlieues Numériques à Asnières-Sur-Seine, dans le but d'inciter les jeunes des quartiers à entreprendre dans le domaine du numérique[3].

En 2014, il est nommé, par François Hollande[6], au Conseil économique, social et environnemental en tant que personnalité associée[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums avec CMP[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Vénèr Com' Lucifer avec CMP
  • 1996 : Streetfighter avec CMP
  • 1997 : L'argent et la Mafia avec CMP
  • 1998 : L'Honneur Perdu avec CMP

Albums solo[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Qu'est-ce que t'as fais à l'école? avec Les Refrès
  • 2001 : Testosterost avec Test
  • 2002 : Nocif avec Test
  • 2002 : La vie en solo avec Praxel
  • 2003 : Zone interdite avec Fatale Clique
  • 2004 : La voix du peuple
  • 2006 : J'accuse
  • 2010 : Poésie d'un Résistant - Label : XIII Bis Records

Maxis / EP / Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Section Est 1 avec CMP - ATK - X.men
  • 2000 : Nouveau Chapitre avec Section Est
  • 2001 : CMP Prod anthology avec Dj James (NTM)
  • 2001 : Clic-clic avec Section Est
  • 2002 : Pur sang indé Compilation
  • 2003 : Paris/New-York avec Cappadonna (Wu-Tang-Killa bees)
  • 2003 : Hors serie avec Section Est
  • 2004 : L'anthology avec Section Est
  • 2005 : Projet H avec Noir Sur Blanc - Fatale Clique - Cappadonna

Vidéographies[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Rêv's'olution - 2e titre de l'album "La voix du peuple"
  • 2004 : La vérité de nos actes (Avec Rockin' Squat) - 5e titre de l'album "La voix du peuple"
  • 2006 : Ali Barbare & ses 400 braqueurs - 14e titre de l'album "J'accuse"
  • 2010 : Ecrire pour - titre de l'album "Poésie d'un Résistant'"

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • 2004 : RapBiz Documentaire DVD sur le business du Rap

Livres[modifier | modifier le code]

Enfant des lieux bannis (Robert Laffont 2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]