Bondy Blog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Bondy Blog

Adresse bondyblog.fr
Type de site actualité
Langue français
Propriétaire Association Bondy Blog
Rédacteur en chef Nassira El Moaddem
État actuel actif

Le Bondy Blog est un média en ligne créé le . Il a pour vocation de raconter la France de la diversité ethnique et d'être la voix des quartiers sensibles dans les débats qui animent la société française.

Hébergé à partir du par le site du quotidien gratuit 20 minutes, puis par Yahoo! France, et enfin par Libération depuis le , il publie le travail d’une trentaine de collaborateurs. La plupart sont des jeunes dont les parents sont issus de l'immigration en provenance de l'Afrique subsaharienne ou du Maghreb et résidant en Seine-Saint-Denis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Bondy Blog a été ouvert par Serge Michel du magazine suisse L'Hebdo, pendant les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises[1]. Une quinzaine de journalistes de L'Hebdo se sont alors relayés pendant trois mois dans un petit local de la cité Blanqui de Bondy. Cette démarche de l'hebdomadaire suisse a été vue comme un pied de nez aux médias français, souvent accusés d'être déconnectés des réalités des banlieues[1]. Grâce à cette expérience, les internautes qui vivent dans ces zones urbaines ou les fréquentent ont peut-être un peu mieux pu reconnaître leurs réalités quotidiennes au travers des contenus publiés, et pour les autres, découvrir de l'intérieur la vie dans les banlieues sous un aspect différent de celui décrit par d'autres médias. Cependant, le journaliste Paul Ackermann a été agressé.

L'initiative de ce blog a connu un succès médiatique. Presque la totalité de la presse, des radios et des chaînes de télévision françaises en ont parlé et le New York Times lui a consacré un article[2].

En mars 2006, le blog a été remis à une équipe locale, dirigée par Mohamed Hamidi[1]. Celle-ci fait croître l'audience et signe fin 2006 un accord avec le portail actualité de Yahoo! France afin de couvrir la campagne des élections présidentielle et législatives de 2007. En septembre2007, le site atteint le million de lecteurs cumulés. En moyenne, deux articles sont publiés chaque jour, certains contenant des éléments sonores et vidéo. En 2009, le Bondy Blog reçoit le prix Challenges du « meilleur blog politique[1] ».

En 2010, le site comptait 400 000 consultations uniques mensuelles[1]. Les sujets sont autant locaux, relatifs à la vie des habitants, que plus globaux sur les politiques publiques[3]. La rubrique « Bondy Business » souhaite faciliter les échanges entre entrepreneurs des quartiers[3]. En octobre 2014, François Hollande vient à la célébration de l’anniversaire du média en ligne et salue son « travail d'éducation et de formation »[4].

Le blog est soutenu notamment par la Région Île-de-France, le ministère de la Ville et à hauteur d'environ 50 000 annuels par Open Society Foundations[5].

En 2016, Nordine Nabili cède sa place de directeur à la journaliste Nassira El Moaddem[6].

En février 2017, après la révélation de tweets racistes, antisémites, homophobes et misogynes publiés entre 2012 et 2014 par Mehdi Meklat, le Bondy Blog réagit en prenant ses distances vis-à-vis de son ancien blogueur[7],[8] qui avait signé plus de 200 articles[9].

Critiques[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, dans une interview[10] à l'hebdomadaire L'Obs, Gilles Kepel « accuse certains intellectuels de gauche, dont les plumes du Bondy Blog, de faire le jeu des islamistes et de minimiser la menace djihadiste. » Il y décrit sa rencontre avec des journalistes du site et leur reproche de l'avoir « accusé pendant tout l'entretien d'être "islamophobe" sans jamais aborder les attentats en France. »  Il ajoute qu'il a « compris depuis lors que le Bondy Blog avait été totalement repris en main par cette frange frériste qui a fait de l'"islamophobie" son principal slogan[11]. » Le Bondy Blog publie une « réponse aux accusations de Gilles Kepel »[12] quelques jours après la parution de l'interview.

L'historien Guylain Chevrier critique la présentation faite par le Bondy Blog de l'« affaire Théo » et estime qu'il s'agit d'une présentation qui ne s'embarrasse pas de la présomption d'innocence et dont le but est de « pousser à la violence, à l’embrasement des quartiers »[13]. Le Bondy Blog, présenté comme la voix des quartiers sensibles et de la diversité, « soutient systématiquement les violences urbaines, désordres, quelles que soient leurs causes, contre une police autour de laquelle on cultive la haine et à travers elle, celle de l’État, de la République[13]. »

Lorsqu'éclate l'affaire des tweets de Mehdi Meklat, le politologue Laurent Bouvet s'étonne de « l'impunité dont il a pu bénéficier pendant toutes ces années […] de la part de ses collègues et amis du Bondy Blog[14]. » Des internautes révèlent que Faïza Zerouala, ancienne journaliste du Bondy blog et actuellement journaliste à Mediapart, connaissait Mehdi Meklat et ses tweets depuis 2012 au moins[15],[16],[17]. Des échanges remontant à 2012 entre Nassira El Moaddem, actuelle directrice du Bondy Blog, et Mehdi Meklat sont également relevés, tendant à prouver que la journaliste suivait le compte de Mehdi Meklat durant la période où celui-ci publiait les tweets incriminés[18],[19]. En sens contraire, les sociétés des journalistes de France Inter, TF1, RMC, BFM TV, Mediapart, la société des journalistes et personnels de Libération, ainsi que les journalistes SUD de Presse-Océan et la rédaction d'Explicite affirment le leur soutien au travail du Bondy Blog, qui selon eux « subit des attaques et des mises en cause dans plusieurs médias » depuis qu’a éclaté l’affaire des tweets. Le billet intitulé « En soutien au Bondy Blog » est publié sur Médiapart[20] et sur le site du quotidien Libération[21].

Pour Alexandre Devecchio, ancien du Bondy Blog, celui-ci a connu une évolution de sa ligne éditoriale depuis les émeutes de 2005 qui traduit l’évolution des mentalités dans ces quartiers ces dix dernières années. Elle se caractérise par « la montée en puissance des revendications identitaires qui ont désormais pris le pas sur les revendications sociales et politiques. » Il juge que du temps où il écrivait dans le média en ligne, « le discours victimaire et communautaire était déjà dominant. La majorité des blogueurs en faisait des tonnes sur les « discriminations » dont seraient victimes « les musulmans » et relativisaient, voire niaient, toutes les autres dérives pourtant omniprésentes en banlieues : pratiques mafieuses, sexisme, communautarisme, antisémitisme, homophobie, racisme anti-blanc. La défense de la laïcité et la critique des « accommodements raisonnables » étaient perçues comme « islamophobes » par une partie des blogueurs tandis que la question du halal pouvait revenir de manière obsessionnelle[22]. »

Intervenants[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Blogueurs[modifier | modifier le code]

Parmi les blogueurs passés par le Bondy Blog, on peut notamment citer Widad Ketfi, Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah, Thomas Romain[réf. souhaitée], Faïza Zerouala.

Journalistes de L'Hebdo ayant séjourné à Bondy[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Le Bondy Blog dans la cour des grands » dans Le Monde Magazine du 29 octobre 2010.
  2. Article du New York Time du 30 janvier 2006.
  3. a et b [PDF]« Stimuler la création d’entreprises dans les quartiers en difficulté franciliens », Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Île-de-France, (consulté le 9 juillet 2010).
  4. « François Hollande devant les jeunes du Bondy Blog : “Rien n’est figé, rien n’est écrit d’avance” », lemonde.fr, 1er octobre 2014.
  5. « Quel avenir pour le Bondy Blog après le départ de ses fondateurs ? », Libération, 17 mai 2016.
  6. « Nassira El Moaddem, une "machine de guerre" pour relancer le Bondy Blog » Le Point, 16 septembre 2016.
  7. « D'anciens tweets injurieux d'un chroniqueur du Bondy Blog provoquent un tollé », lefigaro.fr, 20 février 2017
  8. « Mehdi, le copain antisémite et anti-Français de Christiane Taubira », valeursactuelles.com, 19 février 2017.
  9. « L'embarras des médias après l'affaire Mehdi Meklat », Eugénie Bastié, lefigaro.fr, 23 février 2017.
  10. « Gilles Kepel : "Les islamo-gauchistes, ces charlatans !" », sur L'Obs, .
  11. « "Délire, mensonge" : le Bondy Blog répond à Gilles Kepel sur "l'islamo-gauchisme" », sur L'Express, .
  12. « Réponse du Bondy Blog aux accusations de Gilles Kepel », sur Bondy Blog, .
  13. a et b « Antisémites, homophobies, anti-blancs : pourquoi le cas Mehdi Meklat n’est malheureusement pas un “dérapage” isolé », Guylain Chevrier, atlantico.fr, 21 février 2017.
  14. « Réflexions sur la sidérante affaire Mehdi Meklat », Laurent Bouvet, lefigaro.fr, 21 février 2017.
  15. « Tweet »,
  16. « Tweet de Laurent Bouvet »,
  17. « Tweet », .
  18. « Tweet », .
  19. « Tweet », .
  20. « En soutien au Bondy Blog », sur Médiapart, .
  21. « En soutien au Bondy Blog », sur Libération, .
  22. « Bondy Blog, territoire perdu du journalisme », entretien avec Alexandre Devecchio, causeur.fr, 23 février 2017.
  23. « Les articles par Antoine Menusier », bondyblog.liberation.fr (consulté le 31 mars 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]