Quai d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quai d’Orléans)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4e arrt
Quai d'Orléans
Image illustrative de l’article Quai d'Orléans
Vue depuis la rive gauche du quai de la Tournelle.
Situation
Arrondissement 4e
Quartier Notre-Dame
Début 1, rue des Deux-Ponts
Fin 2, rue Jean-du-Bellay
Morphologie
Longueur 275 m
Largeur 7,60 m
Historique
Création 1614 à 1646
Ancien nom Quai de l'Égalité
Géocodification
Ville de Paris 6859
DGI 6936

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Quai d'Orléans
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le quai d'Orléans est une voie situé le long de la Seine sur le côté sud de l'île Saint-Louis dans le quartier Notre-Dame du 4e arrondissement de Paris.


Situation et accès[modifier | modifier le code]

Situé au sud de l'île Saint-Louis, le quai d'Orléans relie les ponts de la Tournelle et Saint-Louis ; il est prolongé en amont par le quai de Béthune, et en aval par le quai de Bourbon. Donnant d'un côté sur la Seine, ce quai est bordé sur son autre côté par d'anciens hôtels particuliers datant du XVIIe siècle et figurant pour la plupart sur la liste des monuments historiques. Aujourd'hui, le quai d'Orléans est un lieu de résidence privilégié où se retrouvent notamment des personnalités du cinéma ou de la télévision.

Le quai d'Orléans est desservi à proximité par la ligne (M)(7) à la station Pont Marie, ainsi que par les lignes de bus RATP 24 67 86 87.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le quai doit son nom à Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII.

Historique[modifier | modifier le code]

Le quai d'Orléans vers 1900 (photographie d'Eugène Atget).

Le quai a été créé de 1614 à 1646. Durant la Révolution française, de 1792 à 1806, il s'est appelé « quai de l'Égalité » avant de reprendre son nom[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

L'Abreuvoir aux chevaux, la Seine (1883), eau forte de George Percy Jacomb-Hood (en).


Quand la Seine est basse et que le temps s'y prête, le quai accueille de nombreux touristes et Parisiens qui y viennent prendre le soleil, lire ou pique-niquer.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Éditions Maisonneuve & Larose, 1855, p. 506.
  2. Marie-Dominique Lelièvre, Brigitte Bardot. Plein la vue, Éditions Flammarion, 2012, p. 41.
  3. Encyclopédie Méthodique. Jurisprudence, dédiée et présentée à Monseigneur Hue de Miromesnil, Garde des Sceaux de France &c., Tome 1, Panckoucke, Paris, 1782, online, p. 40
  4. Base Mérimée (PA00086363).