Quai Panhard-et-Levassor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13e arrt
Quai Panhard-et-Levassor
Image illustrative de l’article Quai Panhard-et-Levassor
Quai Panhard-et-Levassor.
Situation
Arrondissement 13e
Quartier Gare
Début Pont National, boulevard Masséna
Fin Pont de Tolbiac, rue de Tolbiac
Morphologie
Longueur 680 m
Largeur 16 m
Géocodification
Ville de Paris 6937
DGI 7026

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Quai Panhard-et-Levassor
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le quai Panhard-et-Levassor est un quai situé dans le 13e arrondissement de Paris (France), le long de la Seine.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il tire son nom de René Panhard (1841-1908) et Émile Levassor (1843-1897), ingénieurs et industriels français, constructeurs d'automobiles et fondateurs de la marque automobile Panhard & Levassor.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce quai qui existait à l'état de chemin, en 1670, devint plus tard une section de la route nationale no 19 puis de la route départementale no 22. Cette voie était précédemment une partie du quai de la Gare, comprise entre le boulevard Masséna et la rue de Tolbiac qui prend son nom actuel en 1991.

Sites remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Nos 3 à 13: l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine (ENSA Paris-Val de Seine) occupe ici d'une part l'ancienne Usine de la Société Urbaine d'Air Comprimé (1891, Joseph Leclaire ingénieur et Guy Lebris architecte) inscrite, pour sa halle et sa cheminée au titre des monuments historiques depuis le [1] et réhabilitée dans le cadre de l'opération d'aménagement Paris Rive Gauche, d'autre part un nouveau bâtiment de sept étages (2007, Frédéric Borel architecte maître d'œuvre).
  • No 43 (anciennement no 43 quai de la Gare) : emplacement des anciens Entrepôts des magasins généraux de Paris (EMGP) qui furent réquisitionnés sous le régime de Vichy et officiellement rebaptisés « Préfecture de la Seine, magasin central ». Communément appelés « magasin central d'Austerlitz », dits aussi « galerie d'Austerlitz » puis, à partir de 1943 « camp d'Austerlitz » et « annexe du camp de Drancy », les lieux servirent à la Dienststelle Westen de l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg (ERR) d'entrepôt principal pour les objets d'ameublement saisis dans le cadre de l’Aktion M (Aktion Möbel, en français « opération » ou « action meubles ») dans les appartements abandonnés de Juifs déportés, expatriés ou entrés en clandestinité (voir : Spoliation d'œuvres d'art par le régime nazi). Pour le tri, l'emballage et la manutention des objets destinés à être acheminés et redistribués en Allemagne aux victimes des bombardements, 194 Juifs internés par les forces d'occupation au camp de Drancy, mais temporairement exclus de déportation (Juifs dits « conjoints d'aryens », « demi » ou « quart » de juif) y furent transférés dès le . Ultérieurement, environ 400 détenus furent mis à la besogne dans ce camp d'internement et de travail forcé. Après l'évacuation de ces derniers vers Drancy, organisée le à l'approche des Forces armées des États-Unis, les bâtiments, bombardés le 23 août 1944, furent reconstruits à l'identique puis finalement démolis. Le dernier vestige disparut en 1997 avec les deux plaques commémoratives qui y avaient été apposées dans les années 1950 pour rappeler l'existence de ce camp et honorer la mémoire des internés. Trois nouvelles plaques les remplacent, dont deux sont fixées sur des lampadaires et une apposée sur l'immeuble contemporain portant les nos 41 et 43[2].
Nota bene : contrairement à une idée reçue largement diffusée, le camp d'Austerlitz ne se trouvait pas à l'emplacement du site de Tolbiac de la Bibliothèque nationale de France. Ce dernier est implanté quai François-Mauriac, dans le prolongement du quai Panhard-et-Levassor, à une distance d'environ 500 mètres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]