Quai André-Citroën

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15e arrt
Quai André-Citroën
Image illustrative de l’article Quai André-Citroën
Quai André-Citroën au niveau du pont Mirabeau.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Javel
Début Pont de Grenelle
Fin Pont du Garigliano et boulevard Victor
Morphologie
Longueur 1 450 m
Largeur 47 m
Historique
Ancien nom Quai de Javel
Géocodification
Ville de Paris 0305
DGI 0318

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Quai André-Citroën
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le quai André-Citroën est une voie, un quai, situé le long de la Seine, rive gauche, dans le 15e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai est dans un axe approximativement nord-est/sud-ouest et est prolongé, au nord-est, par le quai de Grenelle, à partir du pont de Grenelle et, au sud-ouest, par le quai d'Issy-les-Moulineaux, à partir du pont du Garigliano. Entre les deux, le pont Mirabeau donne également sur le quai. L'ensemble du quai, côté Seine, est occupé par le port de Javel.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

André Citroën.

Le quai est nommé en hommage au constructeur automobile André Citroën (1878-1935), dont les usines Citroën furent installées sur ce quai de 1915 à 1974 puis remplacées par l'actuel parc André-Citroën[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie était indiquée sur le plan de Roussel, de 1730, à l'état de chemin.

Classé dans la voirie de l'ancienne commune de Grenelle et de la commune d'Issy ce quai commencé en 1837, ne fut achevé qu'en 1877, époque de l'établissement du chemin de fer des Moulineaux, sous le nom de « quai de Javel », qui lui vient de ce qu'il longe l'ancien hameau de Javel. Par décret du 23 mai 1863 il est classé dans la voirie parisienne. Le port de Javel a été formé en 1866.

En 1877, fut établi au hameau de Javel la manufacture de Monseigneur le Comte d'Artois. Cette usine s'occupait spécialement de la fabrication des acides et des sels minéraux. C'est là que fut découvert pour la première fois l'hypochlorite de sodium, dit eau de Javel, l'alun, la soude épurée et le blanc de plomb.

Il prend sa dénomination actuel par un arrêté du 13 juin 1958.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film En cas de malheur (1958), Claude Autant-Lara adapte le roman de Georges Simenon, avec Gabin et Bardot, qui se termine quai de Javel, à l'Hôtel du Midi.

Notes,sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Marine Juton et Agathe Lory, « Le quai de Javel », Un exemple de délocalisation industrielle : Citroën du quai de Javel à Aulnay, lycée Le Rebours.

Articles connexes[modifier | modifier le code]