Qasim-ibn-hassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Al-Qâsim ibn al-Hasan ibn ʿAly
القاسم بن الحسن بن علي بن أبي طالب العلوي الهاشمي القرشي (رحمه الله).png
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Père
Fratrie
Fatimah bint al-Hasan (en)
Ālḥasan ālmuṯanna (en)
Zayd ibn Al-Hasan (d)
Talḥa ibn Hasan (en)
Husayn ibn al-Hasan ibn ʿAly (d)
Abû Bakr ibn Hasan (d)
Abdullah ibn Hasan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
-Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Conflit

Qasim ibn Hassan est le fils de l’Imam Al-Hassan ibn Ali, deuxième Imam des Chiites, sa mère est Um-e-Farwa, et son frère s'appelait Abdollah[1]. Dans la bataille de Kerbala il tirait l'épée dans l'armée de Al-Hussein ibn Ali. On a dit qu'il a été tué par Amr ibn Said ibn Nfyl Azadi [2].

Le jour d'Achoura[modifier | modifier le code]

Lorsque Al-Hussein ibn Ali, le troisième imam chiite, se préparait à quitter Médine, Um-e-Farwa la mère de Qasim ibn Hassan, demanda Al-Hussein ibn Ali de l'emmener avec lui ainsi que son fils[3]. La nuit d'Achoura, Al-Hussein ibn Ali déclara à ses collègues que le lendemain ils seraient tous tués dans la bataille. Qasim ibn Hassan demanda son oncle s'il allait mourir le lendemain, Al-Hussein ibn Ali lui répondit : « la mort est comment d'après toi mon enfant? » Il lui a répondu: « la mort est plus douce que le miel d'après moi ». Il a dit:« Oui, tu vas mourir aussi demain»[4]. Cet adolescent âgé de treize ans se prépara à aller au chemin de la battaille, pour défendre son oncle paternel, l’Imam de son temps, Al-Hussein ibn Ali, et après avoir tué quelques ennemis, il fut grièvement blessé jusqu'à tomber au sol et mourut sans avoir bu une seule goutte d'eau[3],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]