Protection civile en Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Algérie image illustrant les premiers secours ou le secourisme image illustrant les pompiers ou la sécurité civile
Cet article est une ébauche concernant l’Algérie, les premiers secours ou le secourisme et les pompiers ou la sécurité civile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Protection civile
Logo de l'organisation

Création 1964
Type Pompier
Siège Drapeau de l'Algérie Alger
Ministre Tayeb Belaiz (Intérieur)
Dirigeant Colonel Mustapha El Habiri
Affiliation Ministère de l'Intérieur
Site web www.protectioncivile.dz

La protection civile, communément appelé « pompier » décrit le service qui englobe tous les acteurs de la sécurité civile au service de la population. La protection civile est un service de secours dont le but est l'assistance et l'aide à la population.

Historique[modifier | modifier le code]

Deux ans après l'indépendance de l'Algérie en 1962, le service national de la protection civile algérienne est né à l'initiative du président Ahmed Ben Bella grâce au décret no 64-129 du 15 avril 1964. La gestion administrative et la prise en charge salariale des sapeurs-pompiers relevaient encore des municipalités comme au temps de la période coloniale[1].

Grâce au décret 76-39 du 20 février 1976, l'organisation sera complétée par la substitution de l'ex Service National de la Protection Civile et la création de la direction générale de la protection civile. En 1991, la Protection Civile bénéficie de l'autonomie financière[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

LogoProtectionCivil-DZ.svg

L’organisation de la DGPC algérienne est fixée par le décret no 91-503 du 21 décembre 1991[2].

Véhicule et pompiers de la protection civile

Les missions de la direction générale de la Protection Civile se compose de[3] :

  • La direction de la prévention[2] qui se divise en trois sous-directions (la sous-direction des études et de la réglementation, la sous-direction des risques Majeurs et la sous-direction des statistiques et de l’information) qui s’occupent des activités développées par la protection civile pour les études et la définition des règles générales et des normes de sécurité applicables en matière de prévention dans les différents secteurs ainsi que du contrôle e contrôler leur application.
  • La direction de l’organisation et de la coordination des secours[2] comprend quatre sous-directions (La sous-direction de la planification opérationnelle, la sous-direction des opérations, la sous-direction des communications et liaisons opérationnelles et la sous-direction du secours médicalisé) qui s’occupent d’étudier et de définir les moyens et les règles d’organisation, de préparation et de mise en œuvre des secours et de la coordination de leur déroulement.
  • La direction du personnel et de la formation[2] comprend trois sous-directions (la sous-direction du personnel, la sous-direction de l’action sociale et la sous-direction de la formation) qui s’occupent de la gestion et de la répartition des ressources humaines, de la définition de la politique de formation, de la fixation des programmes pédagogiques et de définition des règles et des conditions de leur mise en œuvre.
  • La direction de la logistique et des infrastructures[2] comprend trois sous-directions (la sous-direction du budget et de la comptabilité, la sous-direction des infrastructures et la sous-direction des équipements et de la logistique) qui s’occupent des études et réalisations des programmes d’infrastructures et d’équipements, qui fixent et exécutent les prévisions de crédits et de définissent et contrôlent les conditions de gestion et de maintenance des infrastructures et des équipements de la protection civile.

Les missions[modifier | modifier le code]

La Protection civile a pour mission la protection des personnes, des biens et de l'environnement. Cette notion de protection est très vaste : elle comprend aussi bien les secours d'urgence aux personnes victimes d'accidents, de sinistres ou de catastrophes et leur évacuation vers les hôpitaux que la préparation des mesures de sauvegarde et l'organisation des moyens de secours comme la prévention ou la lutte contre les incendies, ainsi que la prévention et l'évaluation des risques en matière de sécurité civile.

Le secours à personnes (SAP)[modifier | modifier le code]

Il s'agit de secours à domicile ou sur la voie publique qui représentent la majorité des interventions:

  • Secours sur la voie publique : blessé(s) sur la voie publique ou dans les lieux publics, noyade(s), accident(s) de la circulation routière, ferroviaire, aérienne ou de la navigation.
  • Secours à domicile : accident domestique (chute, brûlure, asphyxie, électrocution, noyade) ou physique (hémorragie, arrêt cardiaque, détresse psychologique, malaise).

Les incendies[modifier | modifier le code]

Feux d'habitation, industriels, de forêt, etc...

Les interventions diverses et spécialisées[modifier | modifier le code]

Parmi les opérations réalisées par la protection civile on recense les interventions diverses : déblocage d'ascenseurs, inondations, risques d'effondrements, sauvetage d'animaux, fuite de gaz…).

Uniformes[modifier | modifier le code]

Les membres de la protection civile algérienne ont plusieurs uniformes :

  • Tenue d'intervention: Tenue la plus utilisée actuellement dans la protection civile, elle est noire avec une bande grise (Équivalente à celles des sapeurs-pompiers français)
  • Tenue de feu: Tenue d'intervention avec une veste en cuir, des gants, un casque F1 ou F2 (comme en France), une ceinture, une cagoule... La veste en cuir sera remplacée par une veste à tissu ininflammable. (Similaire aux vestes d'interventions des sapeurs-pompiers Italiens)
  • Tenues spécialisées: Tenues d'intervention pour les risques spécifiques (risques chimiques, bactériologiques ou radioactifs), tenues de plongée, tenue rouge avec une bande grise pour les membres du GRIMP.

Moyens matériels[modifier | modifier le code]

Engins d'incendie[modifier | modifier le code]

Les FPT et FPTL de la protection civile algérienne sont majoritairement des FPT Renault équipés par la société SIDES (les plus anciens ont été équipés par la société Camiva).

Les CCF de marque Renault ont été équipés par la société Camiva.

Les autres véhicules tels que les véhicules de secours routier ou les véhicules de secours et d'assistance aux victimes ont été aménagés par les entreprises SIDES ou BAI.

À noter que la protection civile algérienne a décroché depuis peu un contrat avec SIDES pour aménager des FPT, FPTL, CCFM, FSR.

La protection civile possède également des camions double-cabine de chez Renault avec une EPA de de 32 mètres et des hélicoptères AW-139.

Secours aux personnes[modifier | modifier le code]

La protection civile s'est dotée il y a peu[Quand ?] de 1100 ambulances Renault Master de chez Sanicar et mis en œuvre par Gruau.

Le reste des ambulances sont des Renault Master 1 et 2 sont en voie de remplacement pas les Renault Master 3, mais il y a aussi des Peugeot Boxer et des 4*4 Nissan Patrol.

La protection civile est aussi dotée d'hélicoptères ambulances AW-139.

Grades[modifier | modifier le code]

  • agent
  • caporal
  • sergent
  • adjudant
  • sous-lieutenant
  • lieutenant
  • capitaine
  • commandant
  • lieutenant-colonel
  • colonel
  • Médecin Lieutenant
  • Médecin Capitaine

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :