Philippe Matheron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Plan de Marseille de 1830 par Philippe Matheron.
Représentation d'os de l'Hypselosaurus par Philippe Matheron en 1868.

Philippe Matheron, né Pierre Philippe Émile Matheron le à Marseille et mort le dans la même ville, est un ingénieur civil, paléontologue, géologue et cartographe Français. Il est connu pour ses travaux sur les dinosaures[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Philippe Matheron était le fils du géomètre Jean Esprit Matheron et de Rosalie Françoise Sansan.

En 1819, il entreprit des études à l'école des beaux-arts de Marseille. Il étudia, en parallèle, la physique, la chimie et les mathématiques. Il s'intéressa à la géologie et à la paléontologie et entreprend des recherches en Provence[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1830, il réalise un plan de la ville de Marseille.

En 1832, à la suite de ses premières recherches géologiques et paléontologiques en Provence, il publie "Observation sur les terrains tertiaires du département des Bouches-du-Rhône et description des coquilles fossiles inédites qu'il renferme".

En 1836, il occupa la fonction d'agent-voyer en chef du département des Bouches-du-Rhône. Il fut également chef de division au chemin de fer pour la section allant de Marseille à Avignon. Le il devient membre de l'Académie de Marseille[3].

En 1839, il publie un ouvrage consacré à la géognosie, "Essai sur la constitution géognostique du département des Bouches-du-Rhône"[4].

En 1840, il devint membre de la société géologique de France.

En 1843, il réalise et édite une carte topographique du département des Bouches-du-Rhône.

En 1846, il publie "Sur les terrains traversés par le souterrain de la Nerthe, près Marseille" dans le Bulletin de la Société géologique de France.

À partir de 1859, il se consacrera à la géologie.

En 1860, il se rend en Algérie et notamment en Kabylie étudier le terrain dans la province de Constantine.

Les années suivantes il parcourt la France et la Belgique pour ses recherches géologiques.

Philippe Matheron nomma les taxons des dinosaures Hypselosaurus et Rhabdodon en 1869. La même année, il publie une "Notice sur les reptiles fossiles des dépôts fluvio-lacustres crétacés du bassin à lignite de Fuveau"[5].

De 1869 à 1891, il se consacrera aux études paléontologiques et stratigraphiques. Il publia un compte-rendu sur "Les animaux vertébrés dans les couches d'eau douce Crétacées du Midi de la France", lors de la 20e session de l'Association Française pour l'Avancement des Sciences fusionnée avec l'Association Scientifique de France, toutes deux reconnues d'utilité publique[6]. Il habite alors au 51, Boulevard Chave[7].

Hommages et récompenses[modifier | modifier le code]

Philippe Matheron était membre de l'Académie de Marseille (élu en 1836). Le il recevait la médaille d'or de l'Académie des sciences de Marseille.

Pierre Philippe Émile Matheron avait été élevé au grade de Chevalier de la légion d'honneur.

En 2017, le genre Matheronodon et l'espèce associée Matheronodon Provincialis sont nommées pour lui rendre hommage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]