Géognosie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abraham Gottlob Werner, premier naturaliste à utiliser le mot géognosie

La géognosie (du grec ancien geo : γη̃ (guê) « terre » et -gnosie, γνῶσις (gnôsis) « connaissance »), était au XIXe siècle l'étude de la composition de l'écorce terrestre, la description des formations stratifiées, ainsi que de l’analyse des gîtes minéraux et métallifères[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le terme a été défini par Abraham Gottlob Werner en 1776 pour désigner la « science qui étudie la répartition naturelle des minéraux dans tous les types de roches, les relations entre ces roches, leur répartition géographique ». Il a été utilisé jusqu'au début du XIXe siècle puis fut remplacé par les termes stratigraphie et géologie, bien que certains auteurs aient employé dans leurs écrits les deux termes simultanément comme chez Casiano de Prado (es) ou Guillermo Schulz (es).

Une distinction a été faite entre la "géognosie préparatoire", qui comprenait la géomorphologie, la pétrographie et la paléontologie, et la "géognosie systématique", qui visait à mieux comprendre la structure de la croûte terrestre.

En 1839, le géologue et paléontologue, Philippe Matheron, publie un ouvrage consacré à la géognosie, "Essai sur la constitution géognostique du département des Bouches-du-Rhône"[2].

Le terme disparaît définitivement de la littérature scientifique au XXe siècle[3]. Le terme sera remplacé par celui de «géologie», utilisé depuis la fin du XVIIIe siècle. La géologie faisait d'abord référence à la zone d'investigation relativement limitée de l'histoire de l'évolution de la Terre. Plus tard, le sens du terme s'est élargi, et la géologie, en tant que science de la construction et de l'histoire évolutionnaire de la terre, a complètement supplanté le terme «géognosie».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (géognosie)
  2. Philippe Matheron, Essai sur la constitution géognostique du département des Bouches-du-Rhône, Bibliothèque patrimoniale numérique
  3. E. Álvarez Muñoz, Filosofía de las ciencias de la tierra: el cierre categorial de la geología, 22: Pentalfa Ediciones, 2004, p. 355 (Lire en ligne)
  4. Jean-François d'Aubuisson de Voisins, Traité de géognosie, éditions Levrault, Paris, 1835

Voir aussi[modifier | modifier le code]