Jean Chaline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaline.
Jean Chaline
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Jean Chaline, (né le , Châlons-sur-Marne, France) est un paléontologue français spécialiste de l'évolution des rongeurs et des hominidés. Il s'intéresse aux relations entre la biologie du développement et la paléontologie, dans le cadre de la théorie synthétique de l'évolution.

Jean Chaline est notamment directeur de recherche émérite du CNRS (Laboratoire de Biogéosciences de l'Université de Bourgogne) et a dirigé le Laboratoire de Paléobiodiversité et Préhistoire de l'École Pratique des Hautes Études. Il a reçu le prix Verdaguer de l'Institut de France (1985), les Palmes académiques (1991) et les insignes de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur le .

Études et publications principales[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures à l'Université de Dijon consacrées notamment à l'évolution des rongeurs au Quaternaire[1], Jean Chaline s'est intéressé à l'évolution humaine vue sous l'angle de la biologie du développement[2]. Ses principaux apports concernent l'influence d'hétérochronies du développement dans l'apparition et la diversification des Hominidae (modèle dit Inside Story[3],[4] en référence à l'East Side Story).

Il s'est également penché sur les modalités de la macroévolution, avec la publication de l'ouvrage Les Arbres de l'Evolution (2000), en collaboration avec l'astrophysicien Laurent Nottale et le sociologue Pierre Grou. Ces auteurs y exposent l'idée d'une diversification du monde vivant selon un rythme fractal[5]. Bien que se défendant d'une interprétation finaliste de l'évolution[6],[7], certaines critiques lui ont été adressées par des courants opposés à l'idée que des processus de l'évolution soient téléologiques, régulés (orientés) par des propriétés internes[réf. nécessaire].

Comme son confrère Yves Coppens auquel il s'est parfois opposé publiquement, notamment dans un documentaire télévisé (Homo sapiens. Une nouvelle histoire de l'homme), Jean Chaline est un paléontologue connu du public français pour ses interventions dans les médias et son effort de vulgarisation de l'évolution humaine[8].

Selon Chaline, le code génétique universel RNA fonctionnant des bactéries jusqu'aux mammifères implique que l'ensemble du monde vivant ait eu un seul ancêtre commun il y a 3,5 milliards d'années : « il y a 64 façons d'assembler les quatre bases A, T, C, G par groupe de trois ; et comme les acides aminés sont au nombre de 20, les quatre bases associées en codons forment le code des acides aminés »[9]. Dans la théorie de l'évolution, le rôle du hasard est limité par le fait que les mutations interviennent dans le cadre restreint des quatre bases A, T, C, G[10]. Jean Chaline estime que cette "nouvelle théorie de l'évolution" du vivant s'accorde parfaitement avec la relativité d'échelle développée par Laurent Nottale dans les domaines des très petites échelles de longueur de la physique[11].

Dans son ouvrage Généalogie et génétique publié en 2014, Jean Chaline présente une somme complète où sont passés en revue les grands acquis de la « généalogie génétique »[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean Chaline est l'auteur de plus de 240 publications scientifiques mais aussi d'ouvrages et articles de vulgarisation sur l'évolution, dont :

  • La théorie de l'évolution. État de la question à la lumière des connaissances scientifiques actuelles, avec C. Devillers (1989), Bordas, Paris
  • Histoire de l'homme et des climats au quaternaire, (1990), Doin
  • Une famille peu ordinaire. Du singe à l'homme (1994), Seuil, Paris ;
  • Les Horloges du vivant. Un nouveau stade de la théorie de l'évolution ? (1999), Hachette Littératures, Paris ;
  • Les arbres de l'évolution, avec L. Nottale & P. Grou (2000), Hachette Littératures, Paris ;
  • Un million de générations. Aux sources de l'humanité (2000), Seuil, Paris ;
  • Les merveilles de l'évolution avec D. Marchand (2002), Éditions universitaires de Dijon ;
  • Quoi de neuf depuis Darwin ? (2006), Ellipses, Paris.
  • Le monde des fractales. La géométrie cachée de la nature, avec J. Dubois, (2006), Ellipses, Paris
  • Des fleurs pour Schrödinger. La relativité d'échelle et ses applications, avec L. Nottale et P. Grou, (2009) Ellipses
  • Le singe, l'embryon et l'homme. Une nouvelle clé de lecture de l'histoire de l'homme, (2010), Ellipses, Paris
  • Les sciences de l'évolution et les religions. Enjeux scientifiques, politiques, philosophiques et religieux, avec C. Grimoult, (2011), Ellipses, Paris
  • Généalogie et génétique : La saga de l'humanité : migrations, climats et archéologie (préf. Jean-Louis Beaucarnot), Paris, Ellipses, , 471 p. (ISBN 9782729888718)

Il est également auteur d'un roman, sous le pseudonyme d'Ivan Petrovitch C. :

  • Opération Adam, (1997), Le Cerf, Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Chaline, Les rongeurs du Pléistocène moyen et supérieur de France : systématique, biostratigraphie, paléoclimatologie, Paris, Éditions du Centre National de la Recherche Scientifique, , 410 p.
  2. Jean Chaline, Bruno David, Françoise Magniez-Jannin, Anne Dambricourt-Malassé, Didier Marchand, Frédéric Courant et Jean-Jacques Millet, « Quantification de l'évolution morphologique du crâne des Hominidés et hétérochronies », C. R. Acad. Sci. Paris, Série IIa, vol. 326, no 4,‎ , p. 291–298 (ISSN 1251-8050, DOI 10.1016/S1251-8050(97)86820-6, lire en ligne)
  3. http://download.pro.arte.tv/archives/fichiers/02155260.pdf (dossier de presse pour Homo Sapiens. Une nouvelle histoire de l'Homme), ARTE France, 2005
  4. L'homme en devenir (conférence de D. Marchand), Église réformée d'Auteuil, 7 février 2009
  5. http://hyperdarwin.ifrance.com/pages/actualite/entretiens/act2_f.htm
  6. Cédric Grimoult, Histoire d’un problème scientifique : tous les caractères des espèces biologiques sont-ils adaptatifs ? Noesis, 2001, XXVI, p. 223
  7. « En outre, si le vivant suit des lois physiques de structuration (contraintes, nécessité), ce sont des lois probabilistes qui n'impliquent aucune finalité. » Jean Chaline, postface à Quoi de neuf depuis Darwin ?, 2006, éditions Ellipses, p. 413.
  8. Jean Chaline, une vie pluridisciplinaire, MyScienceWork, 2011
  9. Jean Chaline, Les horloges du vivant, édition Hachette littératures, p. 191.
  10. Jean Chaline, Les horloges du vivant, édition Hachette littératures, p. 176.
  11. Jean Chaline, Les horloges du vivant, édition Hachette littératures, p. 203.
  12. présentation générale du livre, hominides.com