Brigitte Senut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brigitte Senut
Image dans Infobox.
Brigitte Senut en avril 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeurs de thèse
Distinctions

Brigitte Senut, née le à Paris, est une paléoprimatologue et paléoanthropologue française. Professeur au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, elle est spécialiste de l'évolution des grands singes et de l'Homme.

Formation[modifier | modifier le code]

Naturaliste et géologue de formation, elle s'est orientée très tôt vers la paléontologie humaine et la paléoprimatologie.

Après une maîtrise de géologie à l'université Pierre-et-Marie-Curie à Paris en 1975, Brigitte Senut se spécialise dans la paléontologie des vertébrés et la paléontologie humaine, obtient dans ce domaine un DEA en 1976 et soutient sa thèse de doctorat en 1978[1]. Elle s'est intéressée au lien fonction-phylogénie dans sa thèse intitulée Contribution à l'étude de l'humérus et de ses articulations chez les Hominidés du Plio-Pléistocène[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Brigitte Senut obtient en 1987 son habilitation à diriger des recherches (HDR) au Muséum national d'histoire naturelle, sous la supervision d'Yves Coppens, avec une thèse intitulée Le coude des primates hominoïdes : aspects morphologique, fonctionnel, taxonomique et évolutif [1].

Brigitte Senut est professeur au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, département Histoire de la Terre.
Elle est professeur invité à l'université de Kyoto, au Japon, pendant deux mois en 1999.

Fouilles[modifier | modifier le code]

Depuis 1986, Brigitte Senut dirige des expéditions de terrain en Afrique (Ouganda, Kenya, Namibie, Afrique du Sud, Angola et Botswana)[1].

Elle a fait équipe avec le chercheur britannique Martin Pickford, devenu son compagnon de vie[3], avec lequel elle a fait plusieurs découvertes majeures. Elle a participé à de nombreuses découvertes de grand singes fossiles en Afrique : Otavipithèque de Namibie (12 à 13 Ma), Ugandapithèque et Kogolepithèque en Ouganda (20 Ma), le plus ancien grand singe trouvé en Afrique du Sud (18 Ma), en 2011 un crâne exceptionnellement bien conservé de Proconsul major[1].

Brigitte Senut, Martin Pickford et leur équipe ont notamment mis au jour en 2000 au Kenya 12 fragments fossiles d'une nouvelle espèce d'Hominina, qu'ils ont dénommée en 2001 Orrorin tugenensis[4]. Les fossiles ont été trouvés dans trois localités des collines Tugen (district de Baringo), dans la formation de Lukeino[5]. Ils sont datés d'environ 5,9 millions d'années, et représentent ainsi le deuxième plus ancien Hominina connu à ce jour, après Sahelanthropus tchadensis.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Brigitte Senut a reçu la médaille d'argent du CNRS en 2000[2] et le Prix Irène-Joliot-Curie de la femme scientifique de l'année, le 16 octobre 2008[6].

En 2019, elle a reçu le prix scientifique Cino Del Duca de la Fondation Simone et Cino Del Duca (en), doté de 275 000 , devenant la troisième femme à l’obtenir.

Brigitte Senut est chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur (Recherche, 2008).

Lauréate du Prix Nathalie Demassieux en 1988.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Yves Coppens, Brigitte Senut, Origines de la bipédie chez les hominidés, CNRS éditions, septembre 1998
  • Herbert Thomas, Brigitte Senut, Les primates, ancêtres de l'homme, Éditions Artcom, 1999
  • Michel Devillers, Brigitte Senut, Et le singe se mit debout... Aventures africaines d'une paléontologue, Albin Michel, octobre 2008
  • Brigitte Senut, Les grands singes, Vuibert, février 2009
  • Anna Alter, Brigitte Senut, Qui sont nos ancêtres ? Grand singe, homme, ce qu'on ne sait pas encore..., éditeur Le Pommier, juin 2015

Divers[modifier | modifier le code]

Brigitte Senut a rédigé de nombreuses notices pour l'encyclopédie Universalis[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Brigitte Senut », sur hominides.com,
  2. a et b « Brigitte Senut | CNRS », sur www.cnrs.fr, (consulté le )
  3. « Brigitte Senut, la fièvre des fossiles ! », sur France Culture (consulté le ), 15 min 30 s
  4. (en) Brigitte Senut, Martin Pickford, Dominique Gommery, P. Mein, K. Cheboi et Yves Coppens, « First hominid from the Miocene (Lukeino Formation, Kenya) », Comptes Rendus de l'Académie de Sciences, vol. 332, p.137-144, 2001
  5. Photos de l'ensemble des fossiles d'Orrorin tugenensis
  6. « Prix Irène Joliot-Curie 2008 », sur Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (consulté le )
  7. Encyclopédie Universalis - notices de Brigitte Senut

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La dame aux fossiles, film documentaires de Philippe Ayme

Liens externes[modifier | modifier le code]