Charles Janet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Janet, né à Paris le et mort le à Voisinlieu dans l'actuelle commune de Beauvais en France, est un ingénieur, industriel et inventeur français tombé dans l'oubli[1] et redécouvert au début du XXIe siècle pour sa présentation novatrice du tableau périodique des éléments.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nid artificiel de fourmi.

Il s’installa à Beauvais en 1877 comme ingénieur et gendre d’Alphonse Dupont (qui fut le patron d’une des plus grosses entreprise locale puisque la Brosserie Dupont compta jusqu’à 1 000 ouvriers). Aussi docteur en sciences naturelles, il se fit connaître au début du XXe siècle par ses publications nombreuses dans les domaines les plus divers. Ces publications, qui représentent 4 000 pages d’articles scientifiques, 700 figures et 150 planches, furent notamment publiées par l’Académie des sciences. Il fut tour à tour paléontologue (découvreur de trois nouvelles espèces de belemnites[2]), entomologiste (myrmécologue reconnu spécialiste de l’anatomie interne des fourmis[3] et du comportement des frelons[4]), inventeur[5], phytobiologiste[6] et chimiste[7]. Il obtint la Légion d'honneur pour avoir inventé et présenté le premier nid artificiel de fourmis à l'exposition universelle de Paris en 1900, ainsi que deux prix[8] de l'Académie des sciences. Il fut aussi président de la Société zoologique de France. Bien qu'encore souvent cité chez les entomologistes, Charles Janet est totalement tombé dans l'oubli dans ses autres domaines de recherche.

Son nom est cependant reparu[9] au début du XXIe siècle auprès des scientifiques anglo-saxons[10] étudiant les présentations alternatives du tableau périodique des éléments : celle de Janet, connue en anglais sous le nom de Janet Form ou Left-Step Periodic Table (LSPT), est en effet remarquablement régulière, d'apparence très familière car ne différant du tableau périodique standard que de façon minime, et a de surcroît le mérite de disposer les bloc du tableau périodique dans l'ordre naturel des orbitales s, p, d, f et g de droite à gauche et sans avoir besoin de scinder le tableau ni d'en reporter certains blocs en dessous, contrairement à la présentation actuelle héritée des travaux de Glenn Seaborg sur les actinides en 1944.

La présentation de Janet met en évidence la règle de Klechkowski (ou de Madelung) selon laquelle les orbitales atomiques sont remplies de sorte que la somme des deux nombres quantiques principal n et secondaire l soit croissante. En effet, chaque ligne de son tableau correspond à une valeur de cette somme (n + l).

f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6 s1 s2
H He
Li Be
B C N O F Ne Na Mg
Al Si P S Cl Ar K Ca
Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr Rb Sr
Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe Cs Ba
La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn Fr Ra
Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Uut Fl Uup Lv Uus Uuo Uue Ubn
 
Tableau périodique organisé à la façon de Charles Janet[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loïc Casson, « Charles Janet un savant oublié », Société Académique de l’Oise, mars 2008
  2. « Note sur trois nouvelles Bélemnites sénoniennes », Paris, Bull. Soc. Géol. de France, 1891, s. 3, t. 19, p. 716-721
  3. Recherches sur l'anatomie de la fourmi et essai sur la constitution morphologique de la tête de l'insecte, Paris, 1900, 203 p., 50 fig, 15 pl., Thèse de la Faculté
  4. « Sur Vespa crabro. Histoire d'un nid depuis son origine », Mém. Soc. Zool. de France, T 8, p. 1, Paris, 1895 ; 140 p., 41 fig.
  5. Notice sur un flotteur très simple et très économique, permettant à un homme de se soutenir sur l’eau, Limoges, Ducourtieux & Gout, 1904 ; 7 p. 3 fig.
  6. Le Volvox (2e mémoire), Presses universitaires françaises, Paris, 1922 ; 66 p., pl. 1 à 4.
  7. « Concordance de l'arrangement quantique de base, des électrons planétaires des atomes, avec la classification scalariforme, hélicoïdale, des éléments chimiques », novembre 1930, no 6 ; 54 p., 6 pl. - Beauvais
  8. Le prix Thore en 1896 (30 ans après Jean-Henri Fabre) et le prix Cuvier en 1911.
  9. Loïc Casson, Redécouverte des écrits de Charles Janet, Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, avril 2009
  10. Comme dans (en) Philip J. Stewart, « Charles Janet: unrecognized genius of the Periodic System », Foundations of chemistry, 2009, 8 p.
  11. WebElements : The Janet Periodic Table.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]