Académie de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Académie de Marseille
Image illustrative de l'article Académie de Marseille
Blason de l'Académie de Marseille
Nom original Académie des sciences, lettres et arts de Marseille
Fondation 1726
Pays Drapeau de la France France
Ville Marseille (Bouches-du-Rhône)
Langue Français
Devise Primis Renascor Radiis
Aux premiers rayons [de soleil], je renais
Fondateur Louis XV
Membres 40 membres élus par leurs pairs
Affiliation Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts et Comité des travaux historiques et scientifiques

L'Académie des sciences, lettres et arts de Marseille est une société savante marseillaise. Elle fut créée en 1726 et réunit des personnalités provenant des arts et lettres et des sciences de Marseille.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1715 deux marseillais, l'avocat Antoine Moulat et l'homme de lettres Jean de la Roque, voulurent créer avec le commissaire de la Marine Jean-Pierre Rigord, une académie comme il en existait déjà dans plusieurs villes comme Nîmes ou Arles. Certains, comme Jean-Pierre Rigord ou Jean-André Peyssonnel, désiraient que cette future société savante se consacre aux sciences tandis qu'un objectif littéraire était préféré par d'autres tels que Paul Augustin de Porrade et Chalamont de la Visclède. Ces derniers obtiennent gain de cause car ils ont l'appui du duc de Villars, gouverneur de Provence : l’Académie des Belles-Lettres de Marseille est créée par lettres patentes de Louis XV d'août 1726 qui précisent notamment que le nombre d'académiciens serait limité à vingt[1]. Les statuts primitifs précisaient par ailleurs dans son article deux que l’Académie sera composée de vingt personnes domiciliées dans Marseille[2]. Or le nombre d'académiciens fondateurs s'élevait en fait à vingt et un. Cette différence s'explique ainsi : au moment de la constitution il a été envisagé de désigner comme vingtième membre M. Jean-Pierre Rigord qui mit une condition expresse à son acceptation en exigeant que Mgr de Belsunce fit partie de ce nouvel établissement. Cette exigence ayant été acceptée, les académiciens arrivèrent ainsi au chiffre de vingt et un. Cette anomalie ne sera supprimée qu'en 1730 lors du retrait de M. Joseph Félix de Gravier qui ne sera pas remplacé : l’Académie reconnaissait par là qu’elle avait un membre de trop[3].

Après la mort de Chalamont de la Visclède en 1760, l'Académie obtint de nouvelles lettres patentes en date du qui transformèrent la compagnie en Académie des Belles-Lettres, Sciences et Arts qui se composait de 30 membres répartis en nombre égal entre deux sections, celles des Lettres et celle des Sciences et des Arts[4]. Le terme "Arts" doit être pris au sens "arts mécaniques" car il existait à cette époque d'une part une Académie de peinture et de sculpture créée en 1752 sous l'impulsion des peintres Michel-François Dandré-Bardon et Jean-Joseph Kapeller et d'autre part une Académie de musique créée en 1717 dont les statuts seront approuvés par ordonnance du duc de Villars en date du [5].

L'Académie, comme toutes les sociétés savantes, sera supprimée par le décret de la Convention du . Un « conservatoire des arts » est créé en 1794 pour mettre en place un Musée des beaux-arts et une bibliothèque publique. Claude-François Achard, ancien membre de l'Académie, fait partie de ce conservatoire et œuvre pour le rétablissement de L'Académie. Le conservatoire des arts prend en 1799 le nom de « Lycée des arts et des sciences » qui se transforme en 1802 en Académie des Belles-Lettres, des sciences et des arts. Achard est nommé secrétaire perpétuel. Le nombre d'académiciens est porté à 40.


Liste des membres fondateurs[modifier | modifier le code]

Nom Métier
1 Antoine-Louis de Chalamont de la Visclède Écrivain
2 Pierre de Robineau Commissaire des guerres
3 Hector Léonard de Sainte-Colombe, Bailli de l'Aubépin Chef d'escadron des galères
4 Henri de Belsunce Évêque de Marseille
5 Jean-Baptiste Bertrand Médecin
6 Félix Cary Numismate et écrivain
7 Melchior de Croze Religieux de l'abbaye de Saint-Victor
8 Paul Alexandre Dulard Poète
9 Jean-Baptiste Dupont (abbé) Abbé
10 Balthazar Eymar Chanoine
11 Jean Joseph de Gérin Lieutenant général de l'amirauté
12 Thomas Le Fournier Religieux de l'abbaye de Saint-Victor
13 Claude-Mathieu Olivier Avocat et poète
14 Jean André Peyssonnel Médecin et naturaliste
15 Charles Peyssonnel Avocat
16 Paul Augustin de Porrade Érudit
17 Jean-Pierre Rigord Subdélégué de l'intendant de Provence
18 Charles Gaspard Guillaume Raffélis de Soissans Religieux de l'abbaye de Saint-Victor
19 Marc Antoine Taxil Poète
20 Joseph Louis de Vaccon Chanoine de la cathédrale de la Major
14* Joseph Félix de Gravier Avocat

Liste des secrétaires perpétuels[modifier | modifier le code]

Liste des secrétaires perpétuels
Date Nom Métier
1726-1760 Chalamont de la Visclède (Antoine-Louis de) Écrivain
1760 Dulard (Paul-Alexandre) Poète
1760-1768 Ricaud (Louis César) Échevin en 1756
Section Belles Lettres Section Sciences
Date Nom Métier Date Nom Métier
1768-1774 Eymar (François-Ange d') Chanoine 1768-1782 Mouraille (Jean-Raymond) Astronome
1781-1784 Guys (Pierre-Augustin) Négociant, voyageur et écrivain 1782-1785 Robineau de Beaulieu (Joseph Balthazar de) Chanoine
1784-1787 Audibert (Dominique) Négociant 1785-1787 Bertrand (Dominique) Directeur de la Compagnie d'Afrique
1787-1793 Capus (Joseph) Avocat 1787-1793 Bernard (Joseph Pons) Directeur adjoint de l'Observatoire
an XI-1809 Achard (Claude-François) Médecin, lexicographe, érudit 1811-1816 Martin (Jean Vincent)
1809-1817 Croze-Magnan (Simon-Célestin) Bibliothécaire 1816-1855 Lautard (Jean-Baptiste) Médecin
1818-1840 Jauffret (Louis-François) Bibliothécaire, journaliste, écrivain 1856-1866 Tempier (Joseph) Avoué
1841-1869 Autran (Paul) - 1866-1869 Dassy (Louis-Toussaint) Fondateur de l'institut des jeunes aveugles
Date Nom Métier
1869-1888 Dassy (Louis-Toussaint) Fondateur de l'Institut des jeunes aveugles
1889-1902 Blancard (Louis) Numismate
1902-1904 Legré (Ludovic) Avocat, bâtonnier, botaniste
1904-1909 Penchinat (Émile)
1909-1940 Gamber (Stanislas) Ecclésiastique, professeur, écrivain
1941-1948 Fournier (Joseph-Xavier) Archiviste
1949-1956 Bourgarel-Prou-Gaillard (Raymond) Chanoine
1956-1967 Bouyala d'Arnaud (André) Bibliothécaire, écrivain
1967-1990 Chamant (Francis) Directeur général des services administratifs de Marseille, professeur
1990-2005 Bergoin (Georges) Capitaine de vaisseau
2005- Chélini (Jean) Historien

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé Dassy, L’académie de Marseille, ses origines, ses publications, ses archives, ses membres, Marseille, Barlatier-Feissat,‎ (lire en ligne) p. 19
  2. L’académie de Marseille, ses origines, ses publications, ses archives, ses membres, p. 33.
  3. L’académie de Marseille, ses origines, ses publications, ses archives, ses membres, p. 43.
  4. Régis Bertrand, « De la fondation à la Révolution française », Revue Marseille : Entrez à l'Académie de Marseille...Découvrez ses collections no 248, juillet 2015, p. 17
  5. Augustin Fabre, Les rues de Marseille, t. 3, Marseille, E. Camoin,‎ , 457 p., p. 177

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]