Panzerkampfwagen II Ausführung L

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panzerkampfwagen.

Sd.Kfz. 123
Panzerkampfwagen II Ausf. L "Luchs"
Image illustrative de l’article Panzerkampfwagen II Ausführung L
PzKpfw II Ausf. L au Musée des blindés de Saumur, France.
Caractéristiques générales
Équipage 4 hommes (Chef d'engin, conducteur, tireur, opérateur radio)
Longueur 4,63 m
Largeur 2,48 m
Hauteur 2,21 m
Masse au combat 13,0 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 12 mm à 35 mm
Armement
Armement principal Canon de 20 mm KwK 38 L/55
Armement secondaire 1 mitrailleuse coaxiale MG-34 de 7,92 mm
Mobilité
Moteur Maybach HL 66 P 6 cylindres en ligne à essence.
Puissance 180 ch
Suspension Ressort hélicoïdal
Vitesse sur route 60 km/h sur route.
42 km/h en tout-terrain.
Puissance massique 13,9 ch/T
Autonomie 300 km sur route.
126 en tout-terrain.
Article principal : Panzerkampfwagen II.

Le Panzerkampfwagen II Ausführung L ou Sd. Kfz. 123 ou Luchs (Lynx en Allemand) est une variante du Panzerkampfwagen II affectée à la reconnaissance qui fut employé par l'armée allemande jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale sur le front de l'Est et sur le front de l'Ouest. Elle fut développée afin de remplacer les automitrailleuses de reconnaissance obsolètes et peu performantes.

104 exemplaires de ce char furent fabriqués à partir de septembre 1943, mais sa production fut stoppée en janvier 1944 en raison de son coût élevé, et parce-que son armement était totalement inefficace dans la lutte antichar. Il fut remplacé dans les missions de reconnaissance par le véhicule blindé à 8 roues Puma. Le Luchs fut le seul de tous les projets de chars de reconnaissance rapide basés sur le Panzer II à avoir abouti à une production en série.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de l'invasion de la Pologne en 1939, les Panzertruppe allemandes comprirent qu'il fallait développer un blindé de reconnaissance à chenilles ayant de réelles capacités tout-terrain, car à cette époque la plupart des véhicules de reconnaissance étaient des automitrailleuses à roues peu solides et ne pouvant emprunter que les routes ou les chemins. La Wehrmacht manifesta donc la volonté de créer une version de reconnaissance rapide sur la base du char Panzerkampfwagen II. La conception d'une variante répondant à ce besoin débute en 1938 avec le projet VK901/Ausf. G. Le développement et la production de ce char léger de reconnaissance fut réparti entre MAN AG, qui était chargé de développer le châssis et Daimler-Benz, qui devait développer la tourelle et la superstructure. Seuls douze exemplaires seront réalisés par MAN, entre avril 1941 et février 1942, ne donnant pas suite à une production en série. Dans la foulée, des études furent faites sur un possible VK903/Ausf. H, qui devait être un véhicule plus lourd que le Ausf. G et armé d'un canon de 5 cm KwK 39 L/60. Un seul prototype fut construit par MAN en août 1942, avant que les travaux soient déplacés sur un projet plus ambitieux, le VK1303, celui du Luchs en lui-même.

Le Luchs transporterait un équipage de quatre personnes: un conducteur, un opérateur radio, un tireur et un chef d'engin. La superstructure serait plus large que celle des autres versions du Panzer II, ce qui permettrait l'installation d'une tourelle plus grande contenant 2 hommes. La visibilité serait assurée par deux périscopes sur le toit de la tourelle. Comme pour le VK901, le développement fut partagé entre MAN et Daimler-Benz[1]. Une commande de 100 exemplaires armés du canon Kwk 38 L/55 de 20 mm et de 700 autres armés du canon de 50 mm KwK 39 L/60. Seuls 104 chars furent complétés avant l'annulation de la production, 100 armés du canon de 20 mm et 4 armés du canon de 50 mm. Certaines sources affirment cependant que 133 chars quittèrent en réalité les chaînes de production[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ce char fut utilisé jusqu'à la fin de la guerre sur le front de l'Est et sur le front de l'Ouest.

Description technique[modifier | modifier le code]

Train de roulement[modifier | modifier le code]

Autre vue du Luchs au Musée des blindés de Saumur
Panzer II Ausf. L "Luchs" au Musée des blindés de Bovington, Angleterre

Armement[modifier | modifier le code]

Canon de 20 mm peut percer un blindage homogène de 37mm à 100 m.

Motorisation[modifier | modifier le code]

Équipement radio[modifier | modifier le code]

Fug 12

Blindage[modifier | modifier le code]

Comparaison de spécifications[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant permet de comparer les spécifications techniques du Panzerkampfwagen II Ausf. C, du Panzerkampfwagen II Ausf. L et du blindé à roue qui le remplaça au sein des unités de reconnaissance, le Schwerer Panzerspähwagen 234 «Puma».

Spécifications Sd.Kfz. 121 Pz.kpfw. II Ausf. B [2] Sd.Kfz. 123 Pz.kpfw. II Ausf. L[3] Sd.Kfz. 234/2 «Puma»[4]
Constructeur MAN AG - Daimler-Benz MAN AG - Daimler-Benz Büssing-NAG
Masse 8,9 t 13 t 11,5 t
Équipage 3 hommes 4 hommes 4 hommes
Moteur Maybach HL 62 TR
6-cylindres / 140 ch (100 kW)
Maybach HL 66
6-cylindres / 180 ch (130 kW)
Tatra 103
6-cylindres / 220 ch (160 kW)
Vitesse 40 km/h (sur route) 60 km/h (sur route) 80 km/h (sur route)
Autonomie Route: 190 km Route: 300 km Route: 800 km
Longueur 4,81 m 4,63 m 5,86 m
Largeur 2,22 m 2,48 m 2,33 m
Hauteur 2,02 m 2,21 m 2,10 m
Radio FuG5 FuG Spr Ger 2, FuG12 FuG Spr Ger 2, FuG12
Armement principal 20 mm KwK 30 L/55 20 mm KwK 38 L/55 50 mm KwK 39 L/60
Munitions 180 coups 330 coups 101 coups
Blindage
(millimètres/angle)
  • Coque:
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /
    • Toit et plancher: /
  • Tourelle
    • Avant: /
    • Cache-canon: /
    • Côté et arrière: /
    • Toit: /
  • Superstructure:
    • Toit: /
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /
  • Coque:
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /
    • Toit et plancher: /
  • Tourelle
    • Avant: /
    • Cache-canon: /
    • Côté et arrière: /
    • Toit: /
  • Superstructure:
    • Toit: /
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /
  • Coque:
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /
    • Toit et plancher: /
  • Tourelle
    • Avant: /
    • Cache-canon: /
    • Côté et arrière: /
    • Toit: /
  • Superstructure:
    • Toit: /
    • Avant: /
    • Côtés: /
    • Arrière: /

Exemplaires restants[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)« Panzerspahwagen II Ausf L Luchs - Sd.Kfz.123 (VK 1303). », sur achtungpanzer.com (consulté le 13 octobre 2012)
  2. (en)« PzKpfw II Ausf B Data », sur ww2armor (consulté le 13 octobre 2012)
  3. (en)« PzKpfw II Ausf L Data », sur ww2armor (consulté le 13 octobre 2012)
  4. (en)« Schwere Panzerspähwagen (8-räd) », sur ww2armor (consulté le 13 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]