VK 45.01 (P)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'article général sur les chars allemands de la Seconde Guerre mondiale, voir Panzer.
VK 45.01 (P)
image illustrative de l’article VK 45.01 (P)
Un schéma du VK45.01(P)
Caractéristiques de service
Utilisateurs Allemagne
Conflits Aucun
Production
Constructeur Porsche
Production 91 prototypes: 90 convertis en Jagdpanzer Elefant, 1 servant de véhicule de commandement
Caractéristiques générales
Équipage 5
Longueur 9,34 m
Largeur 3,38 m
Hauteur 2,80 m
Masse au combat 59 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 80−200 mm
Armement
Armement principal 1 canon KwK 36 L/56 de 8,8 cm
Armement secondaire 2 x MG 34 de 7,92 mm
Mobilité
Moteur 2 moteurs 10 cylindres Porsche 101/1
Puissance 2 x 320 ch (471 kW)
Suspension Suspension à barre de torsion longitudinale
Vitesse sur route 40 km/h
Puissance massique 10,8 ch/tonne
Autonomie 80 km sur route

Le VK 45.01 (P) a été la désignation officielle pour un prototype infructueux de chars lourds produit par Porsche en 1942 pour la Wehrmacht dans l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il n'a pas été sélectionné pour la production et la conception de son concurrent Henschel avec les mêmes spécifications a été produite sous le nom de Tiger I. La plupart des châssis déjà produits ont été reconstruits et utilisés pour le chasseur de chars Jagdpanzer Elefant.

Développement[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 1942, Henschel et Porsche ont été invités à présenter des dessins pour un char lourd de 45 tonnes capable de monter le canon à grande vitesse KwK L/56 de 88 mm qui était dérivé du fameux 8,8 cm Flak. Les deux chars Henschel et Porsche devaient être équipés de la même tourelle fournie par la compagnie Krupp. La société Porsche a travaillé à la mise au point du char moyen VK 30.01 (P), prototype de char moyen de Porsche, et a utilisé des pièces adaptées pour le nouveau char.

Le nouveau char Porsche, désigné par le VK 45.01 (P) [note 1], devait être propulsé par des moteurs Porsche Type 101/1 à essence refroidie à l'air et montés à l'arrière du char. Chacun des moteurs jumeaux entraînerait alors un générateur séparé, un pour chaque côté du char, qui alors alimenterait chacun de deux moteurs électriques, un alimentant chaque chenille.

Mais les moteurs ainsi que son système d'entraînement étaient très enclins à de nombreuses pannes de conception, la qualité déficiente du cuivre pour l'utilisation électrique disponible au Troisième Reich, les besoins d'entretien presque constant pour maintenir le fonctionnement du char, et que ce dernier était moins manœuvrable que son concurrent, ont été les raisons pour laquelle le prototype de Henschel VK 45.01 (H) H1, qui est devenu le Tigre I, a été adopté pour la production à sa place[1].

Le châssis VK 45.01 (P) a ensuite été choisi pour servir de base à un nouveau chasseur de chars lourd qui serait finalement appelé le Ferdinand et équipé du nouveau canon de 88 mm Pak 43/2[2].

Un seul char est entré en service comme un char de commandement dans une unité de Ferdinand (Elefant), et a servi dans la Panzerjäger Abteilung 653[3]. Il a été déployé en avril 1944 et a été détruit en juillet de la même année[3].

Le châssis du VK 45.01 (P) et de nombreux composants Elefant ont été utilisés plus tard dans le développement du prototype de char lourd VK 45.02 (P)[4].

Conception[modifier | modifier le code]

Un Elefant, capturé par les américains, en route pour le U.S. Army Ordnance Museum, montrant la suspension qu'il a partagé avec le châssis du VK 45.01(P), en 2009.

Ferdinand Porsche a développé le chariot à rouleaux à tige à ressort, les six roues jumelées (une intérieure, une externe par essieu) comprenant la suspension de chaque côté de la coque du véhicule et ont été jointes par paires, ce qui a ajouté jusqu'à trois roues jumelées par bogies de suspension par côté. Le poids de combat de 57 à 59 tonnes combiné à des "chenilles" (KGS 62/640/130) de 640 mm de large sans rouleaux de renvoi a produit une pression au sol d'environ 1,06 kg/cm.

La motorisation essence-électrique spécialement développé par Ferdinand Porsche est entré dans "un territoire inexploré". C'est pour cette raison que des défauts ont été produits dans le système d'entraînement. Les deux moteurs à 10 cylindres refroidis à l'air désignés par Porsche 101/1, qui ont été fusionnés respectivement avec un générateur Siemens-Schuckert 500 VA, génerraient l'énergie électrique nécessaire pour faire fonctionner chacun des deux moteurs électriques Siemens de 230 kW (312.7 cv) en sortie chacun. Dans ce système d'entraînement, un système de transmission pourrait être omis, puisque maintenant un commutateur de vitesse de 3 étages reprenaient le travail d'entrainement. Les moteurs électriques transféraient leur puissance avec un rapport d'entraînement de 15: 1 directement aux roues motrices situées à l'arrière. Le char possédait un réservoir de 520 litres d'essence et lui permettait une autonomie de 80 kilomètres. Deux réservoirs d'air comprimé, dans la zone du compartiment avant de l'équipage ,assistaient le conducteur du char pendant les manœuvres de freinage.

Contrairement à la coque Henschel pour la tourelle, le VK 45.01 (P) avait sa tourelle Krupp disposée en avant. La tourelle, qui était équipé du canon 8.8 cm KwK 36 et d'une mitrailleuse MG34 de 7,92 mm sur le même axe, était essentiellement le même design de Krupp également employé pour le prototype VK 45.01 (H) de Henschel qui a finalement gagné le contrat. Les huit premières tourelles produites avaient des côtés inférieurs et un toit plat avec une section centrale surélevée pour permettre au canon d'avoir une plus grande amplitude d'élévation.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • VK 45.01 (P) prototype
VK45.01 Châssis équipé d'une maquette de tourelle en béton pour simuler le poids de la tourelle Krupp à des fins de test. Seuls 100 châssis ont été construits.
  • VK 45.01 (P) (Porsche Tiger)
5 chars VK45.01 tavec la tourelle Krupp et le canon 8.8 cm KwK 36 ont été produits. Un seul Tigre (P) complété avec le numéro de châssis 150013 a vu le service de combat comme char de commandement.
  • Panzerjäger Tiger (P) "Ferdinand"
91 châssis VK 4501 existants ont été convertis en chasseur de chars Ferdinand. Le travail a été achevé en quelques mois de mars à mai 1943.
  • Panzerjäger Tiger (P) "Elefant"
En septembre 1943, tous les Ferdinand survivants furent rappelés pour être modifiés. 48 des 50 véhicules survivants ont été modifiés avec un blindage supplémentaire, une nouvelle coupole de commandement (celui du StuG III) et une nouvelle mitrailleuse sur rotule.
  • Bergepanzer Tiger(P)
Une conversion du châssis VK 45.01 (P) en véhicule de récupération désigné Bergepanzer Tiger (P). Seulement 3 ont été construits.
  • VK 45.01 "RammTiger"
Une proposition de conversion du châssis VK 45.01 (P) dans un véhicule-bélier lourdement blindé armé de mitrailleuses. 3 superstructures ont été achevées mais leur destin est inconnu car le projet a été annulé en 1943.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Le VK 45.01 (P) fait son apparition dans le jeu vidéo World of Tanks, sous le nom de "Tiger (P)", et en tant que char lourd de tier VII, dans l'arbre technologique Allemand.
  • Il fait également son apparition dans le jeu War Thunder, dans deux versions différentes:
    • Le VK 45.01 P en tant que char lourd de tier III et un BR de 5.3 (battle rating / cote de bataille). Il était disponible en 2015 après avoir complété les missions de Noël/Nouvel an, puis en tant que récompense dans le tournoi "Bataille de Koursk" en 2016.
    • Le Panzerbefehlswagen VI (P) en tant que char lourd premium de tier IV et un BR de 5.7. (battle rating / cote de bataille). Sa seule grande différence avec l'autre version est son blindage frontal doublé (passant de 102 mm à 204 mm).

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Panzerkampfwagen VI Tiger (P) » (consulté le 17 octobre 2011)
  2. (en) « Panzer VI "Tiger" (P) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 17 octobre 2011)
  3. a et b Jentz and Doyle 1999, p. 54.
  4. (en) « VK4502(P) » (consulté le 24 octobre 2011)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. VK de l'allemand: Vollkettenkraftfahrzeug pour véhicule motorisé tout chenillé; 45 pour le poids approximatif de 45 tonnes; et les 2 chiffres finaux xx pour noter les 1er/2e/3e conception du fabricant respectif, le X entre parenthèses indiquant le fabricant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Thomas Jentz et Hilary Doyle, Panzerkampfwagen VI (P) (Sd. Kfz. 181) The History of the Porsche Type 100 and 101 also known as the Leopard and Tiger (P), Darlington, Darlington Productions, (ISBN 978-1-8928-4803-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]