Oxyde de fer(II)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir oxyde de fer.
Oxyde de fer(II)
__ Fe2+     __ O2-
__ Fe2+     __ O2-
__ Fe2+     __ O2-
Identification
Synonymes Oxyde ferreux
C.I. 77489
No CAS 1345-25-1
No EINECS 215-721-8
No E E172
SMILES
InChI
Apparence poudre noire[1]
Propriétés chimiques
Formule brute FeO  [Isomères]
Masse molaire[2] 71,844 ± 0,002 g/mol
Fe 77,73 %, O 22,27 %,
Propriétés physiques
fusion 1 369 °C [1]
Solubilité pratiquement insoluble (eau) [1]
Masse volumique 5,745 g·cm-3 (20 °C) [1]
Thermochimie
ΔfH0solide -64,62 kcalth·mol-1 (25 °C)
Δfus 7 700 calth·mol-1
Précautions
Directive 67/548/EEC[3]
État pulvérulent :
Facilement inflammable
F



SIMDUT[4]
B4 : Solide inflammable
B4,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde de fer(II), également appelé oxyde ferreux, est un composé chimique de formule brute FeO. Il s'agit d'un oxyde de fer se présentant au laboratoire sous la forme d'une poudre noire, sa forme minérale étant la wustite. Le fer y est à son état d'oxydation +2. L'oxyde de fer(II) est un exemple de composé non stœchiométrique : les ratios en éléments fer et oxygène peuvent varier de Fe0,84O à Fe0,95O[5], cet écart à la stœchiométrie provenant du fait qu'une petite partie des cations ferreux Fe2+ peut s'oxyder en ions ferriques Fe3+.

Du FeO se forme en chauffant de l'oxalate de fer(II) FeC2O4 sous vide[5] :

FeC2O4 → FeO + CO + CO2.

L'oxyde de fer(II) stœchiométrique peut être obtenu à partir d'oxyde non stœchiométrique en chauffant ce dernier avec du fer métallique à 770 °C sous 3,6 MPa[6].

FeO est thermodynamiquement instable en dessous de 575 °C, et se dismute en fer métallique et oxyde de fer(II,III) Fe3O4 :

4 FeO → Fe + Fe3O4.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Entrée du numéro CAS « 1345-25-1 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 11 février 2009 (JavaScript nécessaire)
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. SIGMA-ALDRICH
  4. « Oxyde ferreux » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. a et b (en) Norman N. Greenwood, Alan Earnshaw, « Chemistry of the Elements », 2e édition, Butterworth-Heinemann, Oxford, 1997. (ISBN 0080379419)
  6. (en) A. F. Wells, « Structural Inorganic Chemistry », 5e édition, Oxford University Press, 1984. (ISBN 0198553706)