Oxyde de lithium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oxyde de lithium
image illustrative de l’article Oxyde de lithium
Identification
Synonymes

lithine, oxyde de lithine

No CAS 12057-24-8
No ECHA 100.031.823
No EINECS 235-019-5
Apparence poudre
Propriétés chimiques
Formule brute Li2O  [Isomères]
Masse molaire[1] 29,881 ± 0,004 g/mol
Li 46,46 %, O 53,54 %,
Propriétés physiques
fusion 1 570 °C
Solubilité Hydrolyse violente en LiOH
Masse volumique 2 013 kg·m-3
Cristallographie
Symbole de Pearson [2]
Classe cristalline ou groupe d’espace Fm3m (n°225) [2]
Strukturbericht C1[2]
Structure type CaF2 [2]
Précautions
SIMDUT[3]
E : Matière corrosive
E,
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C



Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde de lithium est un composé chimique de formule Li2O. Il se forme avec de petites quantités d'hydroxyde de lithium LiOH lorsque le lithium métallique brûle dans l'air et se combine avec l'oxygène et l'eau atmosphériques :

4 Li + O2 → 2 Li2O
4 Li + 2 H2O + O2 → 4 LiOH

L'oxyde de lithium présente à l'état solide une structure cristalline de type antifluorine, c'est-à-dire une structure calquée sur celle du fluorure de calcium CaF2 mais où les cations et les anions y jouent le rôle opposé. À l'état gazeux fondamental, la molécule Li2O est linéaire, contrairement aux résultats prévus par la théorie VSEPR (d'après laquelle la molécule Li2O devrait avoir la même forme que la molécule d'H2O), ce qui est cohérent avec une géométrie gouvernée par les liaisons ioniques.

Li2O résulte de la décomposition thermique du peroxyde de lithium Li2O2 et attaque la silice à température élevée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c et d « The Fluorite (C1) Structure », sur http://cst-www.nrl.navy.mil/ (consulté le 17 décembre 2009)
  3. « Oxyde de lithium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009