Dioxyde de tellure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dioxyde de tellure
TeO2powder.jpg Cryst struct teo2.png
Poudre de tellure et structure de α-TeO2.
Identification
No CAS 7446-07-3
59863-17-1
14832-87-2
No EINECS 231-193-1
PubChem 62638
SMILES
InChI
Apparence solide blanc[réf. souhaitée]
Propriétés chimiques
Formule brute O2TeTeO2
Masse molaire[1] 159,6 ± 0,03 g/mol
O 20,05 %, Te 79,95 %,
Propriétés physiques
fusion 732 °C [réf. souhaitée]
ébullition 1 245 °C[réf. souhaitée]
Solubilité négligeable (solvant : acide, alcali)[réf. souhaitée]
Précautions
SGH[2]
SGH05 : CorrosifSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H302, H314, H317, H318, H332, H350, H360, H372, H400, H411, P201, P202, P260, P261, P264, P270, P271, P272, P273, P280, P281, P301+P312, P301+P330+P331, P302+P352, P303+P361+P353,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le dioxyde de tellure (TeO2) est un oxyde solide de tellure. Il se rencontre sous trois formes différentes, le minéral jaunâtre tellurite, β-TeO2, et le tétragone synthétique et incolore qu'est la paratellurite, α-TeO2[3]. La plupart des informations concernant la réaction chimique a été obtenue par des études relatives à la paratellurite α-TeO2[4].

La structure cristalline d'une autre forme métastable de l'oxyde de tellure, le γ-TeO2, est orthorhombique, groupe d'espace P212121 (no 18) avec a ˆ= 489,8 pm, b = 857,6 pm, c = 435,1 pm et nombre d'unités par maille, Z = 4[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tellurium dioxide » (voir la liste des auteurs).
  • Yanlu Li, Weiliu Fan, Honggang Sun, Xiufeng Cheng, Pan Li, Xian Zhao, Structural, electronic, and optical properties of α, β, and γ-TeO2, Journal of Applied Physics, 2010, vol. 107, 093506. DOI:10.1063/1.3406135.
  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. PubChem CID62638
  3. Greenwood et Earnshaw 1984, p. 911
  4. McWhinnie 1995
  5. J.C. Champarnaud-Mesjard, S. Blanchandin, P. Thomas, A. Mirgorodsky,T. Merle-Méjean, B. Frit, Crystal structure, Raman spectrum and lattice dynamics of a new metastable form of tellurium dioxide: γ-TeO2, Journal of Physics and Chemistry of Solids, 2000, vol. 61, pp. 1499–1507.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. R. McWhinnie, « Tellurium - Inorganic chemistry », dans Encyclopedia of Inorganic Chemistry, R. Bruce King, John Wiley & Sons, (ISBN 978-0-471-93620-6)
  • (en) Norman N. Greenwood et Alan Earnshaw, Chemistry of the Elements, Oxford, Pergamon Press, (ISBN 0-08-022057-6)