Oxyde d'iridium(IV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oxyde d'iridium.
Oxyde d'iridium(IV)
__ Ir4+      __ O2−
__ Ir4+      __ O2−
Identification
Nom UICPA dioxoiridium[1]
No CAS 12030-49-8
30980-84-8 (dihydrate)
PubChem 82821
SMILES
InChI
Apparence poudre noire inodore[2]
poudre bleu/noire (dihydrate)[3]
Propriétés chimiques
Formule brute IrO2  [Isomères]
Masse molaire[4] 224,216 ± 0,004 g/mol
Ir 85,73 %, O 14,27 %,
Propriétés physiques
fusion se transforme au-dessus de 1 200 °C en trioxyde d'iridium[3]
Solubilité eau : insol.[5]
Masse volumique 11,7 g·cm-3[2]
Cristallographie
Système cristallin tétragonal
Classe cristalline ou groupe d’espace P42/mnm[6] (no 136)
Paramètres de maille a = 449,83 pm, c = 354,4 pm, Z = 2
Précautions
SGH[2]
SGH03 : Comburant
H272, H413, P210, P220, P221, P273, P280, P501,
Directive 67/548/EEC[2]
Comburant
O


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde d'iridium(IV) ou dioxyde d'iridium[1] est le composé chimique de formule IrO2. Il cristallise dans la structure du rutile, avec six atomes d'iridium coordonnés et trois d'oxygène coordonnés[7]

Il est utilisé avec d'autres oxydes rares dans le revêtement d'anodes pour l'électrolyse industrielle et dans des microélectrodes (en) utilisées pour la recherche en électrophysiologie[8].

Il peut être obtenu par oxydation de noir d'iridium, une poudre très fine d'iridium métallique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)82821 sur PubChem.
  2. a, b, c et d Fiche Iridium(IV)-oxide chez AlfaAesar.
  3. a et b A. F. Holleman, E. Wiberg, N. Wiberg, Lehrbuch der Anorganischen Chemie,102e Ed., de Gruyter, Berlin, 2007, p.1702. IModèle:SBN.
  4. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  5. Fiche Iridium(IV)-oxide chez Acros.
  6. https://books.google.fr/books?id=oWjEKDnsJgEC&pg=PA496#v=onepage
  7. (en) Norman N. Greenwood et Alan Earnshaw, Chemistry of the Elements, Butterworth-Heinemann, (ISBN 0080379419).
  8. (en) Stuart F. Cogan, « Neural Stimulation and Recording Electrodes », Annual Review of Biomedical Engineering, vol. 10, no 1,‎ , p. 275–309 (DOI 10.1146/annurev.bioeng.10.061807.160518).