Shamal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Chammal.
Shamal
Album de Gong
Sortie 1975
Enregistré aux Studios Basing Street et à Olympic Studios à Londres
Durée 40:13
Genre Rock progressif, world
Producteur Nick Mason
Label Virgin

Albums de Gong

Shamal, sorti en 1975, est le septième album de Gong.

Réalisé aux Basing Street Studios, à Londres, en 1975, après le départ de Daevid Allen et Gilly Smith et avant celui de Steve Hillage et Miquette Giraudy, Shamal est un album charnière dans la discographie du groupe. La musique n'est plus à connotation psychédélique comme sur les albums précédent mais reste planante. Elle tend vers le jazz-rock progressif qui sera la couleur des disques suivants : Gazeuse! et tous ceux du Pierre Moerlen's Gong. Par contre, contrairement aux albums futurs, le répertoire se teinte de musique du monde, de musique chinoise et andine dans Bambooji, et même de tango dans Cat in Clark's Shoes. Les vibraphones, déjà présents sur Angel's Egg et You, sont beaucoup plus utilisés. C'est l'album de la prise de pouvoir des musiciens jazz, dont le batteur Pierre Moerlen, sur ceux du psychédélisme. Steve Hillage ne participe d'ailleurs que très peu en ne jouant que sur deux pièces, déjà tourné vers sa carrière solo et son album Fish Rising.

Album de la transition, produit par Nick Mason de Pink Floyd, Shamal, très apprécié des "gongsters", reste une réussite.

Titres[modifier | modifier le code]

  1. Wingful of Eyes (Howlett) (6:20)
  2. Chandra (Lemoine) (7:18)
  3. Bambooji (Malherbe) (5:13)
  4. Cat in Clark's Shoes (Malherbe) (7:43)
  5. Mandrake (Moerlen) (5:04)
  6. Shamal (Bauer/Howlett/Lemoine/Malherbe/Moerlen) (9:00)


Musiciens[modifier | modifier le code]

Invités spéciaux[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

  • Nick Mason: production
  • Clive Arrowsmith: design artistique, photographies
  • Phil Ault, Dave Hutchins, Ben Tavera, Rick Curtain, Ben King: ingénieurs