Mormont (Vaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mormont.
Mormont
Vue sur le sommet du Mormont.
Vue sur le sommet du Mormont.
Géographie
Altitude 605 m
Massif Jura
Coordonnées 46° 39′ 00″ nord, 6° 32′ 13″ est
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Districts Morges

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Mormont

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Mormont
Vue sur la carrière du Mormont en cours d'exploitation.

Le Mormont est une colline d’une altitude de 605 mètres, se dressant au-dessus des villages vaudois d’Éclépens et La Sarraz, entre Yverdon-les-Bains et Lausanne, en Suisse. Une borne avec inscription de son millésime de 1883, en marque le sommet.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Mormont est situé sur la ligne de partage des eaux entre les bassins versants du Rhône et du Rhin. Il sépare les vallées de la Venoge, affluent du Rhône, par le lac Léman, de celle de l’Orbe, affluent du Rhin, par le lac de Neuchâtel, la Thièle, le lac de Bienne et l’Aar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Environ un siècle av. J.-C., la colline du Mormont abritait un lieu de culte celtique comprenant plus de 250 fosses coniques creusées dans l’humus et dans les interstices de la roche calcaire. On y trouva de nombreux squelettes, certains en position repliée, d'autres partiels ou même des crânes isolés, ainsi que des ossements de bœufs, de chevaux et autres animaux. Mêlés à ces vestiges gisaient des vases en céramique, des monnaies celtiques et romaines, des récipients en bronze, des bijoux, des outils en fer, des scories métalliques et de nombreuses meules en pierre. Ce site archéologique, encore mal expliqué, est exceptionnel en son genre et classé comme bien culturel suisse d'importance nationale[1].

Dès le XVIIe siècle le perçage du canal d'Entreroches, à travers le Mormont, devait permettre une liaison fluviale navigable du Rhône au Rhin en reliant la Venoge au lac de Neuchâtel. Tous les travaux effectués en son temps ont disparu sous la végétation, qui a repris ses droits.

La fabrique de ciment du groupe Holcim exploite une partie de la colline depuis 1953.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Claudia Nitu, Dorian Maroelli, Audrey Gallay et Patrice Méniel, « Le Mormont. Une décennie de recherches archéologiques », Archéologie vaudoise (AVd). Chroniques 2016,‎ , p. 46-63.