Lousonna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lousonna
Le port de Lousonna
Le port de Lousonna
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Commune Lausanne
Protection Bien culturel d'importance nationale
Coordonnées 46° 31′ 01″ N 6° 36′ 04″ E / 46.517, 6.601 ()46° 31′ 01″ Nord 6° 36′ 04″ Est / 46.517, 6.601 ()  

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Lousonna
Lousonna

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Lousonna
Lousonna

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Lousonna
Lousonna

Lousonna est un vicus gallo-romain situé dans le quartier actuel de Vidy à Lausanne (Suisse).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vicus, dont la fondation est datée à 15 av. J.-C.[1], se situe à un important carrefour d'axes commerciaux, à la limite des bassins Rhodanien et Rhénan, et sur la route du col du Grand-Saint-Bernard, reliant l'Italie à la Gaule. Ses dimensions, 1 2 km de longueur sur 250 mètres de largeur pour une surface de 20 hectares, en font l'un des plus grands vicus de Suisse[réf. nécessaire]. À son apogée, 1 500 à 2 000 habitants y logeaient[2].

Lousonna était situé en bordure du lac Léman, constituant alors une importante voie de communication et de navigation, et où était implantée la Corporation des Nautes (Bateliers). La Corporation assurait, grâce à ses grandes barques à fond plat, un intense commerce d'amphores provenant de la Mer Méditerranée et entre Genava (Genève) et Lousonna. Celles-ci y étaient alors débarquées avant de prendre la route d'Yverdon-les-Bains et du bassin Rhénan.

Lousonna commencera à décliner à partir de la période des invasions germaniques du IIIe siècle ; le site sera définitivement abandonné au profit de la colline de la Cité, au milieu du IVe siècle.

Découverte et fouilles du site[modifier | modifier le code]

Attesté depuis le début du XVe siècle par des découvertes faites sur le site, on découvre que les premières traces écrites datent du XVIIIe siècle, lorsque l'on mentionna aussi, pour la première fois, le nom de Lousonna. Suite à l'urbanisation du site au début du XIXe siècle, on obtient les premiers relevés scientifiques, mais ce n'est que dans les années 1930, que l'on s'attache à de réelles fouilles. C'est donc à cette époque que l'on découvre une maison ornée de fresques et sur laquelle sera fondé le musée romain de Lausanne-Vidy[3]. On dégage dans le même temps le centre du vicus[4].

De nouvelles fouilles sont entreprises dans les années 1960, pendant la construction de l'autoroute A1 sous laquelle se situe une grosse partie du site, puis lors de la construction de l'exposition nationale suisse de 1964. Les fouilles réalisées entre 1972 à 1976 mettent au jour le forum à l'emplacement de la promenade archéologique actuelle[5]. Entre 1998 et 2001, c'est la fouille de la rive est du Flon qui permet la découverte d'un théâtre romain et d'un quartier d'habitations. En 2012, les fouilles préparatoires sur le site du futur stade permettent la découverte de plusieurs tombes appartenant probablement à une nécropole.

En 2013, c'est une maison (probablement une auberge) qui est mise au jour tout à l'ouest du site. Ce bâtiment était le premier rencontré par les visiteurs arrivant depuis Nyon[6].

Site[modifier | modifier le code]

Plan du site visitable de Lousonna

Le site de Lousonna se trouve actuellement dans le quartier de Vidy, à environ 200 mètres des rives du Léman. On peut visiter une partie du site dégagé, bordé au sud par un étang rappelant la rive du lac à cette époque. L'ensemble du site est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[7].

Le forum[modifier | modifier le code]

Le forum de Lousonna n'était pas situé au centre de l'agglomération mais à l'est de celle-ci, sur une position un peu plus élevée. Il est bordé au sud par la basilique, située au bord du lac. C'est le bâtiment le plus important du site. Sa fonction principale était probablement celle d'une salle de réunion du conseil municipal, qui, comme dans toutes les cités du territoire helvète, dépendait de la colonie d'Aventicum (Avenches). La basilique devait aussi servir de tribunal et de centre d'échange. Adossées à celle-ci, on trouve des boutiques et des scholae. Au centre de la place, le temple carré de type gallo-romain, est édifié plus tardivement au milieu du IIIe siècle. Il est voué au culte de Rome et de l'Empereur, comme l'attestent les fragments d'une frise trouvé à proximité[8].

Le port[modifier | modifier le code]

Le port est situé à côté de la basilique. C'est le point de passage principal pour les marchandises transitant par Lousonna, principalement des olives, du vin de la vallée du Rhône et des conserves de poissons. Les bâtiments adjacents sont les entrepôts de la corporation des bateliers et des locaux commerciaux. Les barques abordaient soit la rive enrochée, ou étaient tirées sur un plan incliné et maçonné que l'on peut toujours observer aujourd'hui.

Les autres bâtiments du site, fouillés pendant les années 1930, ne peuvent être datés avec certitude et leurs fonctions sont mal connues. Il est probable que ceux-ci correspondaient à des bâtiments administratifs ou, pour le pâté de maisons bordant le forum au nord, à des habitations.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colin Martin, « Lousonna », Bibliothèque historique vaudoise, Société académique vaudoise, vol. 42,‎ 1969
  • André Laufer, « La péniche: un atelier de céramique à Lousonna, 1er s. apr. J.-C. », Cahiers d'archéologie romande, Association Pro Lousonna, vol. 20,‎ 1980 (ISBN 9782880280208)
  • Société suisse de préhistoire, « Lousonna: la ville gallo-romaine et le musée », Guides archéologiques de la Suisse, vol. 27,‎ 1993
  • Laurent Flutsch, Passé présent: Lousonna ou L'Antiquité d'actualité, Infolio,‎ 2004 (ISBN 9782884741088)

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Aux origines de Lousonna », sur prolousonna (consulté le 13 août 2012)
  2. « Une agglomération gallo-romaine », sur lausanne.ch (consulté le 13 août 2012)
  3. « Musée romain de Lausanne-Vidy », sur lausanne.ch (consulté le 10 août 2012)
  4. Nathalie Pichard Sardet, « 12290 » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 31 mars 2009.
  5. « Promenade archéologique », sur lausanne (consulté le 13 août 2012)
  6. Justin Favrod, « Une auberge antique mise au jour à Vidy », 24 Heures,‎ 1 juillet 2013 (lire en ligne)
  7. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  8. « Le musée romain de Vidy et son site de Lousonna », sur latinistes.ch (consulté le 13 août 2012)