Auvernier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auvernier
Localité suisse
Blason de Auvernier
Héraldique
Vue du village d'Auvernier
Vue du village d'Auvernier
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
Région Littoral
Commune Milvignes
NPA 2012
N° OFS 6401
Démographie
Population 1 559 hab. (31 décembre 2016)
Densité 928 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 58′ 35″ nord, 6° 52′ 45″ est
Altitude 465 m
Min. 428 m
Max. 528 m
Superficie 168 ha = 1,68 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Auvernier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Auvernier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Auvernier
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Auvernier est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans la région Littoral.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Auvernier mesure 1,68 km2[2]. 47,1 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 46,5 % à des surfaces agricoles, 3,5 % à des surfaces boisées et 2,9 % à des surfaces improductives.

Le 1er janvier 2013, Auvernier a fusionné avec Bôle et Colombier pour donner naissance à la nouvelle commune de Milvignes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Porte d'Auvernier en 2012.

Situé au bord d'un lac dans une région du Jura à caractère forestier, le territoire d'Auvernier est habité par l'homme au moins depuis le néolithique. Des vestiges lacustres trouvés lors de fouilles archéologiques font en effet remonter la présence des premiers sédentaires à –3000.

Au temps des romains, l'occupation de lieux proches (villa de Colombier) laissent penser que la région était assez largement peuplée et il est donc probable que des habitations ont existé sur le territoire d'Auvernier.

La première mention du nom Averniacum date de 1101, dans un document attestant le don par Rodolphe III de Bourgogne de divers territoires à sa fiancée Hermengarde ou Ermengarde. Un peu plus de 300 ans plus tard, en 1346, les limites du territoire de la commune sont fixées à la suite d'un différend avec Colombier et en 1477 la chapelle St-Nicolas (le temple actuel) est construite, donnant au village, alors composé de maisonnettes en bois, un aspect proche de l'actuel.

Entre lac et coteaux exposés plein sud, Auvernier s'est développé autour de deux axes, la pêche, comme en atteste la perche présente sur les armoiries du village, et la viticulture. Le château d'Auvernier, construit en 1559 a depuis sa création une vocation vinicole comme en attestent les larges caves voûtées et les nombreuses parcelles de vignes faisant partie du domaine. Les familles héritières du château auront à cœur d'entretenir et de développer cette spécialité. De nombreux autres encavages font d'Auvernier une commune bien connue dans la région pour ses vins et cet artisanat finira par prendre le pas sur l'activité de pêche bien que celle-ci soit toujours présente sur la commune. L'installation d'une école de viticulture en 1888 devenue aujourd'hui le service cantonal de la viticulture confirme encore cette vocation. En 1880, la correction des eaux du Jura offre à Auvernier de nouveaux territoires au sud de la commune et c'est au vingtième siècle, plus précisément dans les années 1960-70 que la construction de l'autoroute A5 et le remodelage des rives du lac vont offrir à Auvernier un renouvellement de ses liens avec le lac. La création d'un grand port de plaisance et d'une large zone de détente comprenant une grande plage offrent à la population un accès agréable et facile au bord du lac. Parallèlement, le développement de la ville de Neuchâtel menace le caractère villageois d'Auvernier par la construction de nombreux bâtiments et notamment de nombreuses villas. Heureusement pour la vocation viti-vinicole du village, depuis 1974, les parcelles réservées à la vigne sont protégées par la loi, ce qui limite l'extension des constructions.

La politique actuelle est de contrôler les interventions sur la zone d'ancienne localité, afin de conserver à la Grande Rue, qui s'étend à peu près du château à la maison de commune, voisine du temple, son caractère typique fait de belles maisons du XVIe au XVIIIe siècle bordant une large rue pavée[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Auvernier possède 1 559 habitants fin 2016[1]. Sa densité de population atteint 928 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population d'Auvernier entre 1850 et 2008[4] :

Viticulture[modifier | modifier le code]

La commune d'Auvernier relate depuis plusieurs siècles, d'une forte tradition viticole.

En 2014, elle comprend 6 domaines viticoles :

  • Domaine de Montmollin S.A
  • Domaine du Château d'Auvernier
  • Domaine de La Maison Carrée
  • Cave et Distillerie de la Ruelle
  • Encavage de Brena vins
  • Encavage J.-M. Henrioud

Activités économiques, commerces[modifier | modifier le code]

La commune d'Auvernier comprend, en plus de ses activités viticoles, plusieurs commerces dans des domaines différents et variés:

  • A. Lavanchy, succ. Bernard Hennet
  • Artheos Encadrements d'Art
  • Atelier CC
  • Atelier de mécanique navale Kull Marine Sàrl
  • Atelier de pendulerie "Au Carillon d'or"
  • Atelier In-Folio reliure et marbrure
  • Atelier m - musique et thérapie
  • Aux soins Auvernier - Salon de Beauté
  • Boucherie d'Auvernier "Vito viande"
  • Cabinets d'orthophonie
  • Carrosserie d'Auvernier
  • Cave et distillerie de la Ruelle[5]
  • Caveau des encaveurs d'Auvernier[6]
  • Caves du Château d'Auvernier[7]
  • Domaine de la Maison Carrée[8]
  • Domaine de Montmollin S.A[9].
  • Dopamine Sports-Outlet
  • Electricité-téléphone A + B Sahli et Suriano S.A.
  • Encavage de Brena vins[10]
  • Encavage J.-M. Henrioud
  • Galerie de peinture UNE - Art contemporain
  • IFA Insurance & Financial Advices Sàrl - Courtier en assurances, finances et immobilier
  • Habillements - Destockages.ch
  • Laiterie d'Auvernier
  • Médecin
  • Médecin-dentiste
  • Pêcheurs
  • Salons de coiffure

Restauration, Cafés[modifier | modifier le code]

  • Auberge du Siam[11]
  • Hôtel du Poisson[12]
  • Le Croquignolet[13]
  • Pinte La Golée[6]
  • La Grande Sagneule[14]

Hébergement[modifier | modifier le code]

  • "Au 32" Bed & Breakfast[15]

Problématique[modifier | modifier le code]

  • Problématique des « dégâts » causés par le Grand Cormoran[16].

Les pêcheurs professionnels qui travaillent sur le lac sont en colère. Depuis 2001, la population de grands cormorans qui s’est installée dans la réserve naturelle du Fanel croît de manière exponentielle, mettant en péril la population piscicole et tout l’écosystème du lac et de ses rives[17]. C’est au début des années septante que le grand cormoran a fait sa première apparition en Suisse, d’abord l’hiver, puis aussi l’été. En 2001, deux couples se sont installés de manière permanente sur l’une des petites îles artificielle de la réserve naturelle du Fanel. Depuis, le nombre de couples de cormorans qui ont niché au bout du lac n’a cessé de croître : 7 en 2002, 23 en 2003, 53 en 2004, 108 en 2005, 166 en 2006. Actuellement, plus de deux cents couples reproducteurs se seraient sédentarisés sur les îles du Fanel. Et c’est sans compter les centaines d’individus migrateurs qui ont pris leur quartier d’été dans cette zone protégée du lac de Neuchâtel. Si randonneurs et autres ornithologues amateurs s’extasient devant cette colonie d’oiseaux noirs, les pêcheurs professionnels n’apprécient pas du tout la présence de ce prédateur piscivore capable d’ingurgiter jusqu’à 700 grammes de poissons par jour.

  • En 2012, un couple de castors s'est établi dans l'étang d'Auvernier, et autour, des arbres sectionnés témoignent de l'appétit des castors, mais l'animal étant protégé, les autorités locales doivent se contenter de protéger les troncs avec du grillage[18].

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Château d'Auvernier[7]
  • Le temple, ancienne chapelle St-Nicolas, et ses vitraux contemporains inaugurés en 1995 et dessinés par Yvan Moscatelli, artiste de la région.
  • La Maison Carrée[8], propriété d'une famille de vignerons qui contient 2 pressoirs manuels verticaux en bois encore utilisés aujourd'hui.
  • La Cure de 1747 avec sa façade Louis XV
  • Le puits du Bugnon, de 1720
  • Les nombreuses fontaines du village.

Transports[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :