Mont-Roc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont.

Mont-Roc
Mont-Roc
Mairie de Mont-Roc.
Blason de Mont-Roc
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Castres
Canton Le Haut Dadou
Intercommunalité Communauté de communes des Monts-d'Alban et du Villefranchois
Maire
Mandat
Alain Séverac
2014-2020
Code postal 81120
Code commune 81183
Démographie
Population
municipale
192 hab. (2016 en augmentation de 6,08 % par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 48′ 11″ nord, 2° 22′ 12″ est
Altitude Min. 319 m
Max. 625 m
Superficie 14,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Mont-Roc

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Mont-Roc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mont-Roc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mont-Roc

Mont-Roc est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Mont-Roc est une commune située dans la région Midi-Pyrénées, au nord-est du département du Tarn, à l'entrée des monts de Lacaune.

Le Dadou, le Dadounet et le lac de Rasisse bordent la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mont-Roc
Teillet
Le Travet Mont-Roc Rayssac
Arifat

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 [1] Alain Séverac    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3]. En 2016, la commune comptait 192 habitants[Note 1], en augmentation de 6,08 % par rapport à 2011 (Tarn : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140131163480488467565567548
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504436449445432480481512424
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
426409370314314316294235219
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
221211255241219173181182183
2013 2016 - - - - - - -
188192-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Mine de Mont-Roc[modifier | modifier le code]

Cristal de Chalcopyrite de Mont-Roc

Sur un flanc de colline au bord du Dadou, en contrebas du bois des Vergnes, existait déjà une mine de fer exploitée par galeries. Mais c'est en 1964 que la Sogerem (filiale de Pechiney, puis Alcan) lance une nouvelle exploitation de spath fluor à grande échelle. La carrière, qui devient à ciel ouvert à partir de 1970, va produire plus de 2 000 000 tonnes de minerai jusqu'en 2005, date de l'arrêt de l'exploitation.

En 2005, la fermeture de la mine de Mont-Roc et de ses voisines également exploitées par la Sogerem (le Moulinal à Rayssac et le Burc à Paulinet) provoque la disparition de 78 emplois (150 en comptant les sous-traitants). Le plan social de Sogerem a permis de reclasser une partie des salariés, d'autres sont partis à la retraite ou ont créé leur propre entreprise. Si les solutions trouvées pour les salariés sont globalement satisfaisantes, le territoire quant à lui se retrouve exsangue. Après 2005, le site a connu un début de requalification. Un trou a été comblé de 2006 à 2007 pour y aménager un plateau, une partie a été transformée en terrains agricoles et les bureaux ont été réinvestis par Veolia, tandis que la station d'épuration des eaux provenant de la mine reste en activité.

Aujourd'hui, l'impact paysager de la carrière demeure important : il reste toujours un trou béant (en réalité, tout le flanc de colline a disparu) et il n'y a pas encore eu de replantations. En effet, la carrière est conservée en l'état tant que l'eau qui en provient et qui est contrôlée par la station d'épuration n'est pas de qualité[6].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Michel de Mont-Roc.
  • Nouvelle église paroissiale Saint-Michel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mont-Roc Blason De gueules à la tour d'or posée sur un mont de sinople lui-même chargé d'un besant d'argent, surmontée d'un coucou en vol contourné d'or, surmonté d'une croix pattée du même accostée de deux fers de moulin d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :