Curvalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Curvalle
Curvalle
Blason de Curvalle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement d'Albi
Canton Le Haut Dadou
Intercommunalité Communauté de communes des Monts d'Alban et du Villefranchois
Maire
Mandat
Joël Marquès
2014-2020
Code postal 81250
Code commune 81077
Démographie
Population
municipale
395 hab. (2016 en diminution de 8,78 % par rapport à 2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 56′ 40″ nord, 2° 28′ 06″ est
Altitude 219 m
Min. 206 m
Max. 696 m
Superficie 38,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Curvalle

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Curvalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Curvalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Curvalle

Curvalle (en occitan Curvala) est une commune française située dans le département du Tarn en région Occitanie. Sa mairie est située dans la ville de Villeneuve-sur-Tarn.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du Massif central située sur l'Oulas. C'est une commune limitrophe avec le département de l'Aveyron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon Thomas Delvaux, les armes de la commune de Curvalle ont été créées à la fin de l'année 2005 en prenant en compte l'histoire de ce village :

Le premier quartier est l'écu attribué par Charles d'Hozier à Curvalle en 1696. Il est inscrit à l'Armorial général.

La Maison éponyme de Curvalle florissait aux XIIe – XIIIe siècles, il n'a cependant pas été possible de retrouver ses armes primitives, mais Thierry del Rosso-d'Hers, descendant des premiers seigneurs de Curvalle propose une généalogie reconstituée à partir des documents anciens et de sa propre généalogie :

  • Escaffre de Curvalle, premier seigneur connu de Curvalle, né vers 1100 et cité en 1160
  • Guillaume-Aton de Curvalle, né vers 1130 et cité en 1154 et 1199. Il s'est notamment marié à Saure de Caylus (citée vivante en 1199 et 1246)
  • Guillaume de Curvalle, seigneur de Curvalle, né vers 1170
  • Robert de Curvalle, né vers 1210 et seigneur de Curvalle vers 1250
  • Bernard-Escaffre de Curvalle, né vers 1240 et cité comme damoiseau et seigneur de Curvalle en 1261.
  • C'est ensuite Isabelle de Curvalle, née vers 1260 qui devient dame héritière de Curvalle. Elle épouse Bernard de Manencourt vers 1280.

Le deuxième quartier des armes de la commune de Curvalle est le blason des Cadolle qui furent seigneurs de Curvalle au XIVe siècle.

Le troisième quartier est l'écu des Bourbon-Vendôme, propriétaire du château à partir du XVe siècle.

Le quatrième quartier est un rappel à un évènement important de l'histoire de Curvalle. Au début du XVe siècle, Jean de Beyne (ou Bayne(s)), chevalier, seigneur des Croix, enleva Marie de Bourbon pour l'épouser. Marie de Bourbon, dame de Brehencourt (par donation de sa mère), de Curvalle-en-Albigeois, de Monsquetu, née en 1386, est morte après le 11 septembre 1463. Elle est la fille de Jean Ier de Bourbon, comte de la Marche, de Vendôme et de Castres, ... et de Catherine de Vendôme.

Il la retint prisonnière plusieurs années dans la tour du château de Curvalle. Par la suite, s'est absenté, Charles VII le rattrape et le fait noyer.

Au début du XVe siècle, Marie de Bourbon, sœur de Jacques de Bourbon, roi de Hongrie, Naples et Jérusalem, resta plusieurs années prisonnière de Jean de Beyne (ou Bayne(s)) dans la tour du château de Curvalle. Par la suite, il s'est absenté, Charles VII le rattrape et le fait noyer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1983 Didier Suau SE  
mars 1983 mars 2008 Aline Robert SE  
mars 2008 En cours Joël Marquès    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 395 habitants[Note 1], en diminution de 8,78 % par rapport à 2011 (Tarn : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0342 1502 4392 4832 5672 5032 4572 6052 686
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 5302 5032 4682 4022 3632 3012 2292 1532 507
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0561 9791 8631 6531 6121 5131 4181 2251 115
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 027969773707526494462458453
2013 2016 - - - - - - -
408395-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique de Curvalle est principalement rurale et repose sur les élevages ovins, bovins, caprins. Une des dominantes est la production de lait de brebis pour l'élaboration du fromage affiné dans les caves de Roquefort. S'il existe une véritable vie locale articulée autour des différents bourgs de la commune, participant à l'attrait pour le cadre de vie de la commune, les familles exercent pour beaucoup leur activité dans le bassin d'Albi.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Château de Curvalle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Dalmond (1800-1847), évêque et premier vicaire apostolique de Madagascar, a étudié dans une petite école religieuse au lieu dit Lafage[5].
  • Danièle Gaubert (1943-1987), actrice, est inhumée au cimetière de Nègremont

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Tarn.
Blason de Curvalle Blason Écartelé: au 1er d'or à la lettre capitale "C" de sinople, au 2e de gueules à l'étoile d'or surmontée d'un croissant versé d'argent, au 3e contre-écartelé aux I et IV d'azur semé de fleurs de lis d'or, aux II et III d'argent au chef de gueules, au lion d'azur armé, lampassé et couronné d'or brochant, à la bande de gueules chargée de trois lionceaux d'argent brochant sur le tout, au 4e d'azur au château d'argent, le pont-levis abaissé, la tour du milieu couverte et pavillonnée du même, maçonné et ouvert de sable[6].
Devise 
« venient ad te curvi » (ils viendront humblement à toi).
Cri de guerre 
« curva vallis » (vallée profonde).
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Alias du blason de Curvalle
D'or à la lettre C capitale de sinople. (D'Hozier)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :