Saint-Pierre-de-Trivisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Pierre-de-Trivisy
Image illustrative de l'article Saint-Pierre-de-Trivisy
Blason de Saint-Pierre-de-Trivisy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement de Castres
Canton Les Hautes Terres d'Oc
Intercommunalité Communauté de communes Sidobre Vals et Plateaux
Maire
Mandat
Pascal Cavaillès
2015-2020
Code postal 81330
Code commune 81267
Démographie
Population
municipale
634 hab. (2014 en augmentation de 1,28 % par rapport à 2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 43″ nord, 2° 26′ 08″ est
Altitude 618 m
Min. 373 m
Max. 769 m
Superficie 36,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Trivisy

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Trivisy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Trivisy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Trivisy
Liens
Site web www.st-pierre-trivisy.fr

Saint-Pierre-de-Trivisy (Sant Pèire de Trevisi en occitan) est une commune française située dans le département du Tarn et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Commune du Massif central située dans les monts de Lacaune au nord-est de Castres à la source du Dadounet

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1789, la communauté porte le nom de Sénégats ou Sénégats-et-Trivisy; elle appartient à la sénéchaussée de Castres. Sur le plan religieux, elle appartient au diocèse de Castres.
  • En 1790 est créée la commune de Sénégats ou Saint-Pierre-de-Trivisy.
  • En l'an X, la commune est appelée Saint-Pierre-de-Trivisy-et-Sénégats.
  • En 1896, la commune prend le nom de Saint-Pierre-de-Trivisy.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Tarn.
Saint-Pierre-de-Trivisy

Son blasonnement est : Taillé émanché d'azur et d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avril 2015   Pascal Cavaillès[1]    
mars 2014 avril 2015 Philippe Folliot UDI Conseiller général, député du Tarn
mars 2008 mars 2014 Nelly Barthès Front de gauche  
mars 2001 mars 2008 Nelly Barthès Front de gauche  
juin 1995 mars 2001 Philippe Folliot centriste Conseiller général
mars 1989 juin 1995 Philippe Folliot    Plus jeune maire de France en 1989
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2014, la commune comptait 634 habitants[Note 1], en augmentation de 1,28 % par rapport à 2009 (Tarn : +2,8 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 540 1 051 1 210 1 607 1 646 1 788 1 517 1 573 1 482
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 425 1 458 1 441 1 451 1 392 1 396 1 448 1 399 1 340
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 331 1 339 1 355 1 088 1 107 1 076 1 058 913 884
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
833 796 680 680 668 609 613 614 628
2014 - - - - - - - -
634 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Aucun.

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Loisirs[modifier | modifier le code]

La commune est station verte[6].

Restauration / hébergement[modifier | modifier le code]

  • Camping "Le Forêt".
  • Restaurant-Bibliothèque "La Biblioteca".

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :