Ambres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ambre (homonymie).

Ambres
Ambres
Le Pigeonnier-Montplaisir à Ambres.
Blason de Ambres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement de Castres
Canton Les Portes du Tarn
Intercommunalité Communauté de communes Tarn et Agout
Maire
Mandat
Michel Tournier
2014-2020
Code postal 81500
Code commune 81011
Démographie
Gentilé Ambrais
Population
municipale
986 hab. (2016 en augmentation de 4,01 % par rapport à 2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 58″ nord, 1° 48′ 51″ est
Altitude 201 m
Min. 100 m
Max. 225 m
Superficie 19,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Ambres

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Ambres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ambres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ambres
Liens
Site web http://www.ambres.fr/

Ambres est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Ambrais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située à la confluence du Dadou et de l'Agout au nord de Lavaur.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ambres
Giroussens Giroussens Saint-Gauzens
Saint-Jean-de-Rives Ambres Fiac
Lavaur Lavaur Labastide-Saint-Georges

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Agout et son affluent le Dadou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ambrez vers 1120, Ambrecio en 1272[1].

Ambres, est terminé par un e fermé atone. Il ne remonte donc pas à des mots terminés par -a atone, comme *Ambarra[réf. nécessaire]. Contrairement à Ernest Nègre, il est inutile d'expliquer un déplacement d'accent qui n'existe pas en occitan local.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Ambres Blason Écartelé: au 1er d'argent au pal flamboyant de sinople, au 2e d'azur à la croix cléchée et pommetée de douze pièces d'or, remplie de gueules, au 3e d'azur à trois fleurs de lis mal ordonnées d'or, au 4e d'argent au chevron d'azur[2].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Alias du blason de Ambres
D'argent au pal flamboyant de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la communauté de communes Tarn et Agout et du canton des Portes du Tarn (avant le redécoupage départemental de 2014, Ambres faisait partie de l'ex-canton de Lavaur).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Michel Tournier    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4]. En 2016, la commune comptait 986 habitants[Note 1], en augmentation de 4,01 % par rapport à 2011 (Tarn : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2601 1221 3071 3551 4401 4051 3701 3271 392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2841 2081 2001 1051 0911 0491 076974944
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
910907867754748752744678598
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
586580581626701732827945983
2016 - - - - - - - -
986--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : côtes-du-tarn.

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ambres fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

L'Association Sportive Ambraise, équipe de rugby à XV.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre du SICTOM de Lavaur[7].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 143, (ISBN 2600028838).
  2. « Histoire », sur le site officiel de la commune (consulté le 21 août 2017).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. http://www.ambres.fr/Collecte-Ordures-menageres-Tri-selectif.aspx