Michel Vernus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Vernus, né le 6 septembre 1934 à Bourg-en-Bresse, est historien français en histoire contemporaine et histoire moderne du monde rural des XVIIIe et XIXe siècles, historien du livre et de la lecture, écrivain, conférencier, ancien professeur des universités, artiste peintre et athlète jurassien... Il a publié une soixantaine d'ouvrages et près de deux cents articles de référence sur le Jura et la Franche-Comté.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 6 septembre 1934 à Bourg-en-Bresse dans une famille de plusieurs générations d'instituteurs, Michel Vernus poursuit des études à la faculté des Lettres de Lyon. Il est titulaire du CAPES d'histoire-géographie en 1959, d'une agrégation d'histoire en 1966 et d'un doctorat de troisième cycle universitaire de l'Université Nancy-II en 1975...

En 1956 Michel Vernus est champion de France de saut en longueur avec 6,90 m, au championnats de France d'athlétisme 1956, et plusieurs fois international.

Il vit dans le Jura et enseigne au lycée Pasteur d’Arbois en 1960, puis à à l'Université de Bourgogne à Dijon, à l'IUFM de Franche-Comté et à l’Université de Franche-Comté de Besançon, en tant que professeur d'histoire moderne et contemporaine jusqu'à sa retraite en 2000.

Historien du livre, de la lecture et du monde rural des XVIIIe et XIXe siècles, il étudie la pénétration de la culture écrite en milieu rural. À travers les objets, la vie quotidienne, les biographies, les groupes sociaux, il s’intéresse à l’évolution des idées, aux représentations que construisent les hommes au cours de leurs trajectoires individuelles et collectives.

Il publie une soixantaine d'ouvrages et près de deux cents articles consacrés en majorité à la Franche-Comté dans diverses revues locales, nationales ou internationales.

Monde associatif[modifier | modifier le code]

Peinture et dessin[modifier | modifier le code]

Outre l'écriture, Michel Vernus peint, dessine à l'encre de Chine et expose une quarantaine de ses œuvres entre autres à Arbois en 2012 et 2013.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :