Marchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marchin
Marchin
La maison communale
Blason de Marchin
Héraldique
Drapeau de Marchin
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Huy
Bourgmestre Marianne Compère (PS)
Majorité PS•IC
Sièges
PS•IC
Ecolo
M-R
GCR
17
9
4
2
2
Section Code postal
Marchin
Vyle-et-Tharoul
4570
4570
Code INS 61039
Zone téléphonique 085
Démographie
Gentilé Marchinois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 460 ()
49,84 %
50,16 %
182 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
22,58 %
63,88 %
13,55 %
Étrangers 4,65 % ()
Taux de chômage 14,41 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 978 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 28′ nord, 5° 13′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
30,00 km2 (2005)
61,37 %
22,08 %
13,99 %
2,56 %
Localisation
Localisation de Marchin
Situation de la commune dans l'arrondissement de Huy et la province de Liège
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Marchin
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Marchin
Liens
Site officiel marchin.be

Marchin (prononcé /maʁʃɛ̃/, en wallon Mårcin) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège. Marchin fait partie de l'arrondissement administratif de Huy.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention connue date de 965, sur la confirmation de la charte de donation, deux ans plus tôt, des localités Marchinis et Slies à l'église collégiale Saint-Martin de Liège par son fondateur, l'évêque de Liège Éracle[1].

La forme Marcines apparaît pour sa part dans un ancien inventaire (non daté) des biens de cette même collégiale[1].

On trouve ensuite les différentes graphies Marcins en 1222[2], Marcyn en 1301[3], Marchins en 1323[4], Marzine en 1510[5], Marchyn en 1526[6], Marchine en 1619[5], et Marsin en 1633[5].

Quant à la forme actuelle Marchin, sa première apparition avérée date de 1407[7].

Le toponyme trouverait son origine dans le mot Marcinus (« domaine de MARCUS ou MARCIUS »), le suffixe -inus marquant l'appartenance[8].

Généralités[modifier | modifier le code]

Description de la commune[modifier | modifier le code]

Bordé à l'est par le Hoyoux, rivière qui conflue avec la Meuse à Huy, Marchin épouse le relief du Condroz fait de tiges et de chavées dont certaines sont arrosées par la Vyle, le Triffoy et le Lileau, tous affluents du Hoyoux.

La commune est composée des sections de Marchin et de Vyle-et-Tharoul situé plus au sud et comprenant les hameaux de Jamagne, Molu et Tharoul.

Le toponyme Marchin est utilisé par deux villages distants d'environ 2,5 km :

  • Le premier appelé Grand-Marchin est en réalité le moins étendu et le moins peuplé mais le plus ancien (plusieurs fermettes construites en moellons de grès). Il s'est implanté sur un tige dominant au nord la vallée du Lileau et au sud celle du Triffoy.
  • Quant à Marchin appelé aussi Marchin-Centre situé plus au nord, il se compose d'un important ensemble bâti partant de la rive gauche du Hoyoux et s'élevant progressivement sur le versant nord du Lileau en réunissant les hameaux ou lieux-dits du Fond du Fourneau, du Fourneau, des Dix Bonniers, de Belle-Maison et du Thier Boufflette. L'administration communale se trouve à Belle-Maison et l'athénée royal Prince Baudouin de Marchin est implanté au Fourneau.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Marchin
Huy
Ohey
(Province de Namur)
Marchin Modave
Clavier


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Armoiries des Comtes de Marchin au Château de Modave
Blason commune de Marchin (Wallonie).svg
Blasonnement : D'argent au barbeau de gueules posé en pal, l'écu sommé d'une couronne à trois fleurons séparés par deux groupes de trois perles.



Les armoiries de Marchin se blasonnent ainsi : d'argent au barbeau de gueules posé en pal, l'écu sommé d'une couronne à trois fleurons séparés par deux groupes de trois perles.[11]

Elles ont été concédées à la commune le 23 octobre 1965, par Arrêté royal, suite à la demande du Conseil communal du 29 décembre 1962, qui souhaitait adopter le blason des Comtes de Marchin.[11] Les armes de Jean-Gaspard Ferdinand de Marchin et Ferdinand de Marchin (ou Marsin), seigneurs de Modave étaient en effet « d'argent à un barbeau de gueule [sic], peri en pal ».[12]

La fusion des communes de 1977 n'autorisant pas les nouvelles entités à utiliser les emblèmes des anciennes communes, la concession des armoiries a été renouvelée par Arrêté royal le 24 avril 1980.[13]

La couronne de Comte à trois fleurons séparés par deux groupes de trois perles est la forme usitée notamment dans les Pays-Bas autrichiens[14].


Drapeau[modifier | modifier le code]

Le drapeau communal (inusité) est formé de trois laizes transversales, rouge, blanche et rouge (1, 2, 1), la blanche chargée d'un barbeau rouge posé dans l'axe transversal.[13]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Bourgmestres de Marchin[15],[16]
Mandat Bourgmestre Parti
Empire français
1804-1810 ?
1810-1815 Jean Joseph Lambotte
Royaume uni des Pays-Bas
1815-1823 Jean Joseph Lambotte
1824 ?
1825-1829 Jean Joseph Réginald (de) Namur
Indépendance de la Belgique
1830-1836 François Courtoy
1836-1842 Henri Monty
1842-1847 Victor de Robiano (Comte)
1847-1848 Jean-Jacques Franchimont (f.f.)
1848-1849 Eloi-Joseph Huskin
1850-1860 Noël Havelange
1861-1885 Jean-Jacques Franchimont
1885-1891 Ferdinand Lamy
1891-1895 Joseph Havelange
1895-1903 Ferdinand Lamy
1903-1908 Alfred Lion (f.f.)
1908-1921 Alfred Mahaux
1921-1929 Alfred Lion (nl) POB
1929-1958 Armand Bellery POB-PSB
1959-1969 Joseph Stassart PSB
1969-1976 Gaston Hody PSB
Après la fusion des communes
1977-1996 Pierre Burton PSB-PS
1997-2001 Francis Leroy PS
2001-2020 Eric Lomba PS
depuis le 26 octobre 2020 Marianne Compère PS

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune comptait, au , 5 479 habitants, 2 707 hommes et 2 772 femmes[17], soit une densité de 182,63 habitants/km2 pour une superficie de 30,00 km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année :

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[18]

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité industrielle y est représentée par les tôleries, faisant partie du groupe ArcelorMittal. Ces usines sont implantées aux Forges le long du Hoyoux à la limite de la commune en direction de Huy.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

À Grand-Marchin, l'église Notre-Dame possède un clocher tors, celui-ci s'étant tordu au cours des siècles. La foudre l'ayant complètement détruit, il a été reconstruit volontairement tors en 2005[19]. L'édifice est classé depuis 1933.

Voir aussi la liste du patrimoine immobilier classé de Marchin.

Photos[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Marchin est jumelée avec[20]:

La commune de Marchin a en outre établi un pacte d'amitié avec[20]:

Sport[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 286
  2. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), (lire en ligne), p. 660
  3. Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 330
  4. Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 331
  5. a b et c Marie-Thérèse Lizin, Marchin "bia viyèdje" : J'ai 50 ans / 1969-2019, XXIV, Cercle Royal d'Histoire et de Folklore de Marchin-Vyle, , 180 p., p. 110
  6. Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 335
  7. Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 332
  8. Jean-Jacques Jespers, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Éditions Racine, , 649 p. (ISBN 2-87386-409-5), p. 400
  9. Statbel, Office belge de statistique, « Superficie totale selon le Registre cadastral, Belgique, régions et provinces 2020 », sur bestat.statbel.fgov.be, (consulté le 29 janvier 2021)
  10. Statbel, Office belge de statistique, « Population par lieu de résidence, nationalité (Belge/non-Belge), état civil, âge et sexe », sur bestat.statbel.fgov.be, (consulté le 29 janvier 2021)
  11. a et b Paul Grognard, dit Paul Erève, « La concession d'armoiries à la Commune », Marchin "bia vièdje", Cercle d'histoire et de folklore,‎ 1968-1969, p. 64
  12. Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, 1872, p. 283,284
  13. a et b Armoiries communales en Belgique (préf. Rudy Demotte, Ministre de la Culture), vol. II, Dexia Banque, , 956 p. (ISBN 2-87193-294-8), p. 537-538
  14. Voir à ce propos le blasonnement de la commune de Rochefort, qui décrit la même couronne.
  15. Paul ÉRÈVE (pseudonyme de Paul GROGNARD), Marchin : Mon beau village, Marchin, Librairie Baillet, (réimpr. 2019) (1re éd. 1955), 80 p., p. 66 et 67
  16. Francis Duchesne - Anne-Marie Denys, Les mayeurs ou bourgmestres de Marchin et Vyle-Tharoul, D/2018/Francis DUCHESNE, éditeur, , 140 p.
  17. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  18. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
  19. Toutes les étapes de cette reconstruction.
  20. a et b Jumelages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Schoolmeesters, Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, H. Vaillant-Carmanne, , 508 p.(lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]