Saint-Georges-sur-Meuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Georges.
Saint-Georges-sur-Meuse
L'église Saint-Georges
L'église Saint-Georges
Blason de Saint-Georges-sur-Meuse
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Waremme
Bourgmestre Francis Dejon (cdH)
Majorité Ensemble
Sièges
Ensemble
PS
Ecolo
17
12
3
2
Section Code postal
Saint-Georges-sur-Meuse 4470
Code INS 64065
Zone téléphonique 04
Démographie
Gentilé Saint-Georgien(ne)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
6 557 ()
48,71 %
51,29 %
314 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
21,64 %
62,33 %
16,02 %
Étrangers 5,45 % ()
Taux de chômage 15,28 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 649 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 36′ nord, 5° 21′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
20,90 km2 (2005)
64,01 %
8,18 %
26,67 %
1,14 %
Localisation
Situation de Saint-Georges-sur-Meuse dans l’arrondissement de Waremme et la province de Liège
Situation de Saint-Georges-sur-Meuse dans l’arrondissement de Waremme et la province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Saint-Georges-sur-Meuse

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Saint-Georges-sur-Meuse
Liens
Site officiel Saint-Georges-sur-Meuse.be

Saint-Georges-sur-Meuse (en wallon Sint-Djôr-so-Mouze) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège, ainsi qu'une localité où siège son administration.

La commune compte près de 7 000 habitants pour une superficie de 20,89 km2.

Situation et géographie de la commune[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se situe en Hesbaye liégeoise. La Meuse marque la limite sud au niveau du hameau de La Mallieue (altitude : 70 m). Entre ce hameau et Stockay, se trouve le versant nord de la Meuse, cadre d'importantes carrières d'extraction. Le reste de la commune occupe le plateau hesbignon constitué de cultures et de prairies (altitude maximale : 207 m). Les trois villages du centre de la commune (du nord au sud : Saint-Georges, Warfusée et Stockay) forment désormais une agglomération commune. Yernawe (à l'ouest), Dommartin (au nord), Sur-les-Bois et Tincelle (à l'est) sont les autres localités principales de la commune.

La commune dépend de l'arrondissement administratif de Waremme et se raccorde au reste de cet arrondissement par une très mince bande de terre (une vingtaine de mètres) touchant la commune de Donceel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Georges
Donceel Grâce-Hollogne
Verlaine Saint-Georges Flémalle
Amay Engis

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune comptait, au , 6 710 habitants, 3 310 hommes et 3 400 femmes[1], soit une densité de population de 321,05 habitants/km2 pour une superficie de 20,90 km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année :

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

Son histoire[modifier | modifier le code]

Paléolithique moyen(~ - 50 000)[modifier | modifier le code]

Campement installé au lieu-dit "La Vallée" Saint-Georges.

Mésolithique(- 5.500 - 5.200)[modifier | modifier le code]

Sites importants à Stockay et La Mallieue. Néolithique (- 4.000)

Gros villages omaliens vivant de l'agriculture à Dommartin.

Âges du bronze et du fer (- 1.500 à - 50)[modifier | modifier le code]

Habitations à Dommartin, Warfée et Saint-Georges.

Période romaine (Ier au IVe siècle)[modifier | modifier le code]

Nombreuses habitations, villas et tombes gallo-romaines à Saint-Georges, Stockay, Yernawe, Dommartin et Warfée.

Époque mérovingienne (IVe au VIIe siècle)[modifier | modifier le code]

Habitations et tombes à Saint-Georges et Warfée. Au milieu du VIIe siècle, sainte Ode, princesse mérovingienne érige le premier oratoire chrétien dédié à saint Georges. Origine du nom du village actuel et de la future commune.

Moyen Âge et Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Le 25 aout 1325, une bataille rangée s'y déroula au lieu-dit Dommartin dans la cadre de la guerre des Awans et des Waroux. Henri de Hermalle et Lambert de Harduémont, notamment, y perdirent la vie.

À la fin du XIe siècle l'alleu de Yernawe possède une superficie d'environ 100 bonniers. Il est une dépendance de l'église Saint-Lambert de Liège. Entre 1145 et 1248 l'Abbaye de Saint-Jacques construit à Yernawe une chapelle citée par le pape Innocent IV. En 1651, les troupes lorraines pillent l'alleu de Yernawe. La restauration est faite par Gilles de Geer en 1663. En 1797, les révolutionnaires confisquent les biens de l'abbaye de Yernawe. Ils sont vendus en grande partie à Arnold de Lexhy.

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, la commune de Saint-Georges a souffert du passage des différentes armées dans la région réquisitions, meurtres, incendies, vols et viols ont durement frappé les populations et plus spécialement les villages d'Yernawe et de Sur-les-Bois qui furent saccagés par les troupes lorraines en 1651. En 1691, le village Saint-Georges est dévasté à son tour. En 1693-1694 le duc de Luxembourg ravage le village de Dommartin. En 1703, une armée de Hollandais et d'Anglais commandée par le duc de Marlborough campe à nouveau à Saint-Georges. Les Autrichiens puis les troupes françaises laissent également de bien mauvais souvenirs lors de leur passage en 1746, 1748, 1749 et 1792.

Ses hameaux[modifier | modifier le code]

Le Centre, Warfusée, Dommartin, Warfée, Yernawe, Stockay, Sur-les-Bois, Tincelle et La Mallieue en bord de Meuse.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]