Jean-Gaspard Ferdinand de Marchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire de France
Cet article est une ébauche concernant l’histoire de France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Marchin.
Jean-Gaspard-Ferdinand de Marchin

Jean-Gaspard-Ferdinand de Marchin (également orthographié « Marsin »), comte de Granville (1601-1673), est un homme de guerre et gentilhomme d'origine wallonne du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du pays de Liège, il épouse Marie de Balzac, fille du marquis d'Entragues. Seigneur de Mézières en Drouais (Eure-et-Loir). De cette union nait Ferdinand de Marsin ou Marchin (février 1651-1706), futur maréchal de France.

En 1647, il est fait lieutenant général, général en chef de l'armée de Catalogne. Il sert l'Espagne quand Condé fait sa paix avec la cour. Il a commandé les troupes espagnoles au nord de la France. Il est battu fin août 1667 par le maréchal de Créquy après le siège de Lille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]