Port franc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un port franc est une zone franche (à l'origine portuaire[1], d'où son nom) non soumise au service des douanes, où sont implantées de véritables usines et dont les marchandises fabriquées sont toutes exportées.

Histoire des ports francs[modifier | modifier le code]

En Italie, Livourne était un port franc dès le XVIe siècle.

Législation des ports francs[modifier | modifier le code]

Ports francs ou ports avec zone franche par continents et par pays ou territoires[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Ceuta et Melilla[modifier | modifier le code]

Elles ne sont pas des ports francs ou des zones franches car ces enclaves espagnoles ne font pas partie de l'Union européenne en ce qui concerne les douanes.

Égypte[modifier | modifier le code]

Érythrée[modifier | modifier le code]

Maroc[modifier | modifier le code]

Île Maurice[modifier | modifier le code]

Soudan[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Argentine[modifier | modifier le code]

Bermudes[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

Chili[modifier | modifier le code]

République dominicaine[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Nicaragua[modifier | modifier le code]

Panama[modifier | modifier le code]

Saint-Barthélemy[modifier | modifier le code]

Uruguay[modifier | modifier le code]

Venezuela[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Bahreïn[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Iran[modifier | modifier le code]

Israël[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Liban[modifier | modifier le code]

Malaisie[modifier | modifier le code]

Pakistan[modifier | modifier le code]

Philippines[modifier | modifier le code]

Singapour[modifier | modifier le code]

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Taïwan[modifier | modifier le code]

Turquie[modifier | modifier le code]

Émirats arabes unis[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Hambourg (Freihafen Hamburg)
  • Port franc de Brême (Freihafen Bremen)
  • Port franc de Bremerhaven (Freihafen Bremerhaven)
  • Port franc de Emden (Freihafen Emden)
  • Port franc de Kiel (Freihafen Kiel)
  • Port franc de Cuxhaven (Freihafen Cuxhaven)
  • Port franc de Deggendorf (Freihafen Deggendorf)
  • Port franc de Duisbourg (Freihafen Duisburg)

Autriche[modifier | modifier le code]

Biélorussie[modifier | modifier le code]

Croatie[modifier | modifier le code]

Danemark[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Finlande[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Lappeenranta (Lappeenrannan Vapaa-alue)
  • Port franc de Hanko (Hangon Vapaasatama)

France[modifier | modifier le code]

Géorgie[modifier | modifier le code]

Grèce[modifier | modifier le code]

Irlande[modifier | modifier le code]

Isle of Man[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Lettonie[modifier | modifier le code]

Lituanie[modifier | modifier le code]

Malte[modifier | modifier le code]

Portugal[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Madère - Caniçal (Zona franca da Madeira - Caniçal)

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

Suède[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

Ukraine[modifier | modifier le code]

  • Port franc de la zone franche d'Odessa de 1819-1858, puis à partir de 2000 pour 25 ans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Port dans lequel on peut décharger, manutentionner et réexpédier des marchandises librement.
  2. Dalian Free Trade Zone
  3. Léon Poliakov, Les Banquiers juifs et le Saint-Siège: du XIIIe au XVIIe siècle, Paris, Calmann-Lévy,, 2014 (réédition), 312 p. (ISBN 2702148239, lire en ligne), chap. XI (« Les Juifs et l'évolution des sensibilités chrétiennes (Rome) »)
  4. (en) Alberto Caracciolo, « Le Port Franc d'Ancône : Croissance et Impasse d'un Milieu Marchand au XVIIIe Siècle », [École Pratique des Hautes Études, VIe section. Centre de recherches historiques. Ports, routes, trafics, volume XIX.], Paris, S.E.V.P.E.N, 1965, pp. 306. En ligne en anglais.
  5. (ru)Interview de Poutine avec les agences TASS et «Синьхуа», 1er septembre 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]