Maison de Bourbon-Siciles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison de Bourbon-Siciles
Description de l'image Coat of arms of the Kingdom of the Two Sicilies.svg.
Pays Royaume des Deux-Siciles
Lignée Dynastie capétienne
Titres Roi des Deux-Siciles
Chef actuel Pierre de Bourbon-Siciles
Fondation 1734
Charles VII / V de Naples et de Sicile
Déposition
Capitulation de François II
François II des Deux-Siciles
Ethnicité Française

La maison de Bourbon-Siciles est une branche italienne de la maison de Bourbon ayant régné sur les royaumes de Naples, de Siciles puis des Deux-Siciles entre 1734 et 1861. Issue de la dynastie capétienne en ligne masculine et légitime, la maison de Bourbon-Siciles a donné plusieurs souverains et souveraines aux pays de l’Europe catholique et au Brésil.

Histoire de la maison de Bourbon-Siciles[modifier | modifier le code]

Le roi Philippe V d'Espagne, ancêtre de la maison de Bourbon-Siciles et premier Bourbon à régner en Italie du Sud.

La maison de Bourbon-Siciles est issue de la branche espagnole de la maison capétienne de Bourbon. Créée par le roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles (également connu sous les noms de Ferdinand III de Sicile et de Ferdinand IV de Naples), elle a été véritablement fondée après la réunification du royaume des Deux-Siciles, en 1816. Avant Ferdinand Ier, deux autres membres de la Maison de Bourbon ont cependant régné sur la région : les rois Philippe V d'Espagne (comme Philippe IV de Sicile et Philippe V de Naples entre 1700 et 1713) et Charles III d’Espagne (comme Charles VII entre 1734 et 1759).

La maison de Bourbon-Siciles a donné cinq souverains à l'Italie du Sud ainsi que plusieurs souveraines à l'Espagne, à l'Autriche, au Brésil, à la France ou à l'Italie du Nord. Détrônée en 1861 par l'Expédition des Mille, la Maison a cependant conservé sa place à l'intérieur du gotha européen et de fréquentes unions matrimoniales ont continué à unir les Bourbon-Siciles aux dynastiques catholiques.

Depuis 1960 et la mort du prétendant Ferdinand-Pie de Bourbon-Siciles, la maison royale est divisée en deux branches rivales : la cadette, dont le chef, Charles de Bourbon-Siciles (1963), porte le titre de « duc de Castro », et l'aînée, dont le chef, Pierre de Bourbon-Siciles, porte le titre de « duc de Calabre ».

À l'occasion du mariage, au début du siècle dernier, du prince Charles de Bourbon-Siciles (1870-1949), aïeul du prince Pierre de Bourbon-Siciles, avec l'infante María de las Mercedes (1880-1940), sœur aînée du roi d'Espagne, Alphonse XIII, cette branche de la famille, devenue branche aînée après la mort du prince Ferdinand-Pie de Bourbon-Siciles (1869-1954), a été définitivement exclue de la succession à la couronne des Deux-Siciles par l'acte de renonciation signé devant notaire à Cannes le 14 novembre 1900.

Le prince Charles a invoqué à l'appui de cette renonciation « les lois, constitutions et coutumes de famille, en application de la Pragmatique Sanction du roi Charles III » adoptée le 6 octobre 1759 qui interdit à l'héritier de la Couronne des Deux-Siciles de s'inscrire dans l'ordre dynastique de la couronne d'Espagne[1]. À cette occasion, le prince avait délaissé le patronyme de Bourbon-Siciles pour choisir celui de Borbón y Borbón et fut fait infant d'Espagne quelques jours avant ce mariage[2].

À la mort du prince Charles de Bourbon-Siciles (1938-2015), son fils, le prince Pierre de Bourbon-Siciles, revendique la qualité de chef de la maison de Bourbon-Siciles[3]. Cette prétention a été immédiatement combattue par son cousin, Charles de Bourbon des Deux-Siciles, qui a, quant à lui, réitéré sa qualité de seul chef de la maison de Bourbon-Siciles et de grand-maître de l'Ordre constantinien[4].

Chefs de la maison de Bourbon-Deux-Siciles[modifier | modifier le code]

Rois de Naples et de Sicile[modifier | modifier le code]

Rois des Deux-Siciles[modifier | modifier le code]

Le roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles, fondateur de la Maison.

Prétendants au trône[modifier | modifier le code]

Branche dite « de Castro »[modifier | modifier le code]

Branche dite « de Calabre »[modifier | modifier le code]

Souveraines issues de la maison de Bourbon-Deux-Siciles[modifier | modifier le code]

Autriche
Brésil
Espagne
La reine-régente Marie-Christine d'Espagne.
France
Sardaigne
Toscane

Autres consorts issues de la Maison[modifier | modifier le code]

Brésil
Deux-Siciles
Espagne
Parme

Autres personnalités éminentes[modifier | modifier le code]

La duchesse de Berry

Généalogie[modifier | modifier le code]

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « S.M. Charles de Bourbon, Roi de Naples et de Sicile | Sacro Militare Ordine Costantiniano di San Giorgio », sur www.ordinecostantiniano.it (consulté le 31 mai 2016)
  2. « Carlos, príncipe de Borbón-Dos Sicilias, * 1870 | Geneall.net », sur geneall.net (consulté le 1er juin 2016)
  3. (es) « Así es Pedro de Borbón Dos-Sicilias, próximo duque de Calabria », sur abc (consulté le 1er juin 2016)
  4. « Un trono di spade per i Borbone », sur www.ilmattino.it (consulté le 31 mai 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]