Rénier de Bourbon-Siciles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rénier de Bourbon-Siciles
(it) Ranieri di Borbone delle Due Sicilie
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Rénier de Bourbon-Siciles en 1923

Titre

Prétendant au trône des Deux-Siciles


(13 ans et 6 jours)

Prédécesseur Ferdinand-Pie de Bourbon-Siciles
Successeur Ferdinand de Bourbon-Siciles
Biographie
Titulature Duc de Castro
Dynastie Maison de Bourbon-Siciles
Nom de naissance Ranieri Maria Benito Giuseppe Labaro Gaetano Francesco Saverio Barbara Niccolo et omnes sancti di Borbone
Naissance
Cannes (France)
Décès (à 89 ans)
Lacombe (France)
Sépulture Cimetière du Grand Jas (France)
Père Alphonse de Bourbon-Siciles,
comte de Caserte
Mère Marie-Antoinette de Bourbon-Siciles
Conjoint Maria Carolina Zamoyska (en)
Enfants Marie Carmen de Bourbon
Ferdinand de Bourbon-Siciles, duc de Castro

Description de cette image, également commentée ci-après

Rénier Marie Benoît Joseph Labre Gaëtan François Xavier Barbe Nicolas Toussaint de Bourbon (né à Cannes le - décédé à Roquebrune-sur-Argens le ), prince des Deux-Siciles, duc de Castro, était le 5e fils d'Alphonse de Bourbon et d'Antoinette de Bourbon (1851-1938).

Il obtint la nationalité française en 1904.

Marié en 1923 à Maria Karolina Franciszka Józefa Antonia Eustachia Konstancja Zamoyska, née le à Kraków en Pologne et décédée le à Marseille, fille du comte Andrzej Przemysław Konstanty Jan Władysław Zamoyski (1852-1927) et de la princesse Marie Caroline Joséphine Ferdinande de Bourbon-Siciles (1856-1941), ils eurent deux enfants :

  • Marie Carmen de Bourbon Deux-Siciles ( à Maciejowice - [1]),
(Marie Carmen Caroline Antonie de Bourbon Deux-Siciles)
(Ferdinand Marie André Alphonse Marc de Bourbon Deux-Siciles)
∞ en 1949 avec Chantal Françoise Marie Camille de Chevron-Villette (, Le Cannet-des-Maures - , Suresnes), postérité,

Rénier de Bourbon s'est proclamé « chef de la famille royale des Deux-Siciles » de 1960 à 1973, ce qui était contesté par Alphonse de Bourbon puis par Charles de Bourbon, ses neveu et petit-neveu de la branche aînée.

Titulature et décorations[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  •  : Son Altesse Royale Rénier de Bourbon, prince des Deux-Siciles
  •  : Son Altesse Royale le duc de Castro

Décorations dynastiques[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Ordre de Saint-Hubert Grand-croix de l'ordre de Saint-Hubert[2]
Drapeau du Royaume des Deux-Siciles Royaume des Deux-Siciles
Ordre de Saint-Janvier Grand-maître de l'illustre ordre royal de Saint-Janvier ()[2]
Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges Grand-maître de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges (, abdique en 1966)[2]
Ordre de Saint-Ferdinand et du Mérite Grand-maître de l'ordre de Saint-Ferdinand et du Mérite ()[2]
Ordre de Saint-Georges de la Réunion Grand-maître de l'ordre de Saint-Georges de la Réunion ()[2]
Ordre royal de François Ier Grand-maître de l'ordre royal de François Ier ()[2]
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Ordre de la Toison d'or Chevalier de l'ordre de la Toison d'or (, renonce le )[2],[3],[4]
Ordre de Charles III Grand-croix de l'ordre de Charles III ()[2],[5]
Ordre d'Alcántara Chevalier de l'ordre d'Alcántara[2]
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Ordre suprême de la très sainte Annonciade Chevalier de l'ordre suprême de la Très Sainte Annonciade[2]
Drapeau de l'Ordre souverain de Malte Ordre souverain de Malte
Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte Bailli Grand-croix d'honneur et de dévotion de l'ordre souverain de Malte[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) [1], sur realcasadiborbone.it
  2. a b c d e f g h i j et k (en) « Généalogie de la maison de Bourbon-Siciles », p. 6
  3. (es) « Guia oficial de España »,  : « 1919 : [...] S.A.R. el Principe D. Raniero de Borbon Dos Sicilias, 20 Enero. », p. 218
  4. Le prince Rénier, duc de Castro, décida de renvoyer ses insignes de la Toison d'or au grand-maître d'alors, don Juan de Borbón y Battenberg, comte de Barcelone. Ce dernier avait décidé en 1960 de reconnaître son beau-frère l'infant Alphonse de Bourbon comme chef de la maison des Deux-Siciles, contre le prince Rénier.
  5. (es) « Guia oficial de España »,  : « Italia. [...] 1905 : S.A.R. el Principe Raniero de Borbon y Borbon, 24 Octubre. », p. 226

Liens externes[modifier | modifier le code]